Je l’avoue, je suis une « ultra-urbaine » : c’est bien simple, je m’étiole dès que la densité humaine passe en dessous des 80 000 stressés par km²… Et pourtant, je connais la nature ! Ah, ces étés dans la ferme bretonne de mes grands-parents !

Bienvenue au 19ème siècle : les dindons dans le pré, les vaches dans les champs et la marmite dans la cheminée. Tout y était « bio » puisqu’il n’y avait rien d’autre de toute façon ! J’adorais mais ajoutez à cela une adolescence mortelle dans les vents bretons… Et vive le Marais parisien, ses musées et ses cafés !

Alors, quid de l’écologie quand on habite « boboland » ? A part une conviction anti-nucléaire viscérale, pas grand-chose… jusqu’à il y a quelques mois. J’ai pris conscience de la mutation environnementale en cours et de notre responsabilité. 

Bien sûr, j’ai peur pour mes enfants et (peut-être un jour) mes petits-enfants. Pour leur santé, pour les changements climatiques, pour la diversité biologique. Il faut donc changer, instaurer de nouvelles habitudes, trouver d’autres références. Tenter d‘altérer le moins possible l’équilibre naturel. 

Difficile de trouver seule les infos, les lieux de vente, les astuces… Dans ce blog, je vous propose donc de partager mes découvertes et mes interrogations de néophyte et, promis, je vais essayer d’éviter « Bécassine au pays des écolos »… 

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte