La différence majeure entre les Inuits et les Sàmis est que les premiers se nourrissent uniquement de cru et les seconds de cuit dû aux conditions géographiques, climatiques et contextuelles (pas de possibilités de faire de feu chez les Inuits car pas de végétation : dans le centre du Groënland il peut y avoir jusqu'à 4 km de glace sous leurs pieds).
 
 
De même que les Inuits ont donc développé l'igloo fait de briques de glace, les Sàmis ont crée, eux, l'igloo en briques de terre : le Goahti (prononcez Goarti).
 
 
Nous avions vu le Lavvù, tipi Sàmi d'été, facile à transporter qui permet de suivre les rennes à travers la Laponie lors des migrations d'automne et de printemps, voici maintenant l'habitat d'hiver des Sàmis. Vous connaissez le puit Canadien ? Et bien le Goahti se sert des mêmes principes : la terre est plus chaude que l'air l'hiver. Le confort de cet habitat est donc inhérent aux lois de la nature.
 
 
Les briques de terre du Goahti repose sur une structure en bois intérieur comme vous le voyez sur la photo ci-dessous. Le choix des arbres est bien déterminé pour obtenir une forme arrondie, la même que celle de l'igloo que l'on connait.
 
 
Au plafond un trou, comme dans le Lavvù, pour laisser s'échapper la fumée du feu. Les derniers habitants des Goahti avaient installés des poêles à bois à l'intérieur, ce qui permettait une isolation optimale avec l'extérieur. De plus, entre la structure bois intérieur et les briques de terre, de l'écorce de bouleau (très imperméable) est disposée, assurant une réelle étanchéité.
 
 
Voici ci-dessous un 2è Goahti que j'ai pris en photo sur la côte près de la ville d'Harstad dans l'archipel des Vesteralen. Ici, on remarque l'apparition d'une fenêtre sur une structure à charpente.
 
 
Enfin, on retrouve les mêmes éléments que dans le Lavvù : peaux de rennes, feu et forme arrondie qui assure une chaleur et une protection de l'extérieur idéal et qui plus est, respectueuse de l'environnement.
 
Connaissez-vous, en France, la principale chute de la biodiversité aujourd'hui ? C'est la construction et l'urbanisme massif qui empêche les oiseaux et autres animaux, insectes...de trouver refuge. A quand le retour des toitures végétales et autres systèmes ? En dépit de son simple appareil, le Goahti répond à toutes les questions d'architecture... écologique.
 
 
Retrouvez toutes les news du voyage www.lepeupledusoleil.com sur le blog Archi-Vert pour l'architecture, sur Ecoloinfo pour le reste !
 
 
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte