"Oh la la la la la la !" comme font les clowns au cirque en se prenant la tête être les mains... 

 


Caaaaaaaaa faiiiiiiiiit longtemmmmmmmmmmps que je ne vous ai pas parlé ! Pourtant, je vous parle très souvent... dans ma tête. Je sais, ce n'est pas très utile !

 

Alors, que s'est-il passé pendant tout ce temps ? 

 


Pour résumer : 

 

Nous avons passé une partie de l'été en Californie (j'ai épuisé ainsi les points gagnés en n'utilisant pas de voiture... enfin je l'espère). 

 


Grosse déception : on m'avait dit que San Francisco était le paradis du bio, et croyez-le ou non, je n'ai pas réussi à trouver de cosmétiques bio pendant 10 jours. J'en ai été réduite à acheter du Oil of Olaz. Eh oui ! Je me doute bien que j'ai dû rater quelque chose, mais pourtant nous étions à Castro, historique quartier gay plutôt alternatif. 

 


En ce qui concerne le gachis / gaspillage / pollution, c'est globalement comme ici. Beaucoup de jetables mais aussi tri des déchets. Rien de bien différent. En revanche, bien entendu, voiture indispensable et clim à gogo. Beaucoup d'énergie pour rien. Mer polluée et soleil d'enfer qui donne l'impression de filer un mélanome en 15 jours... 

 

Depuis, retour à Paris et routine plutôt rodée maintenant. Je ressens un vague relâchement dans les efforts bio autour de moi. Ca mollit. Ressentez-vous cela, vous aussi ? 

 


La belle mort toute douce du Grenelle de l'environnement, le flop du film de Nicolas Hulot, la lassitude face à tant d'efforts pour combattre la crise... 

 


L'écologie semble passer au second plan. Effet de mode et retombée d'une vague éphémère ?

 

De bonnes habitudes ont probablement été prises et resteront. Mais il semble plus difficile d'en instaurer de nouvelles ; il reste encore tant à faire...

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte