Hypersensibilité chimique (Mcs) et électrohypersensibilité, des maux dont souffrent des millions de personnes tous les jours, mais que les médecins ont encore du mal à identifier, encore moins à traiter… De quoi s’agit-il au juste ?

L’hypersensibilité chimique, aussi appelée Mcs, pour Multiple Chemical Sensitivity, évoque une sensibilité accrue à certains produits ou matières, sans pour autant qu’il ne soit question d’allergie proprement dite. Néanmoins, les symptômes qui suivent le contact de la personne avec ce genre de produits ne se font pas attendre : maux de tête, troubles gastriques, acouphènes, difficultés de concentration et même d’élocution, confusion, voire perte de la mobilité des membres.

Cela peut être causé, selon les personnes, par des parfums, lessives, matériaux de construction, peintures… Le seul moyen d’éviter ces symptômes est d’éviter d’entrer en contact avec les substances responsables, ce qui n’est pas du tout facile dans le monde d’aujourd’hui.

Les personnes électrohypersensibles sont encore moins bien loties : il leur suffit de passer près d’un réseau de téléphonie sans fil, Wifi, Wimax… Très vite, les symptômes apparaissent : sensation de brûlure, problèmes oculaire, troubles du sommeil et du comportement…

Ces deux affections ne sont pas du tout reconnues, en tout cas pas en France. Ne plus pouvoir bouger son bras parce qu’on a utilisé un détergent, c’est plutôt inhabituel. Du coup, les médecins désemparés renvoient automatiquement ces patients vers des psychologues, associant leur symptôme à une simple somatisation.  Ceux-ci ne pouvant être d’une grande aide, les personnes victimes de MCS ou d’électrohypersensibilité s’isolent autant qu’elles le peuvent et finissent souvent par perdre leur emploi : que peut bien faire un peintre hypersensible aux solvants, ou encore un journaliste ne supportant pas le papier journal ?

Sept agents chimiques ont été reconnus comme étant principalement responsables de ces « syndromes » auprès des personnes qui y sont hypersensibles. Il s’agit principalement des pesticides, du monoxyde de carbone, des solvants organiques…

Qui a dit que le bio n’était qu’une question de mode ?

 

L'équipe Résolution BIO

Site de vente en ligne des produits écologiques, biologiques, cosmétique, bébé etc...

Résolution BIO

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte