Transat

Annabelle Boudinot : "Le bateau représente une grande partie de ma vie"

Publié le 18 septembre 2013
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
Annabelle Boudinot sur son bateau en fibres de lin / © Bruno Bouvry
Annabelle Boudinot sur son bateau en fibres de lin / © Bruno Bouvry

Passionnée de voile et d'écologie, Annabelle Boudinot relève le défi de traverser l'atlantique avec un bateau en fibres de lin en octobre 2013. Pour réaliser son rêve, la jeune femme à besoin de votre soutien pour prouver que l’on peut profiter de la nature sans la polluer.

Nature et sport extrême font bon ménage avec Annabelle Boudinot. Pour réaliser sa transat, la jeune femme a décidé de voguer sur les flots à bord d’un bateau en fibres de lin. Ce nouveau matériau 100% végétal est beaucoup moins polluant que la fibre de verre issue de la pétrochimie. Une belle initiative en faveur du développement durable et de la protection de l'environnement. 

Le témoignage d'Annabelle Boudinot

Annabelle Boudinot
Annabelle Boudinot
Je m’appelle Annabelle Boudinot, j’ai 30 ans et j’ai décidé de faire la mini transat. C’est à dire une transatlantique en solitaire depuis Douarnenez jusqu’en Guadeloupe avec étape aux Canaries.

C’est un rêve de longue date, le bateau représente une grande partie de ma vie. J’ai commencé à l’âge de 7 ans, sur le voilier de mes parents à faire du cabotage en Bretagne. A 16 ans je suis devenue monitrice aux Glénans. Mon parcours étudiant c’est un peu éloigné de la mer avec une école d’ingénieur en mécanique à Belfort.

J’ai toutefois par la suite relié ma passion et mon parcours professionnel en travaillant chez des architectes navales de renom, le dernier en date étant VPLP. Il y a 3 ans environ, j’ai vu apparaître les bio-composites comme le lin, alternative à la fibre de verre.

Aimant la mer et la nature, j’ai eu une véritable révélation. En effet, l’aspect respect de la nature est une composante indispensable de ma relation avec la mer. 

J’avais envie d’aventures et d’un beau projet avec des valeurs fortes, emmener un bateau en lin de l’autre coté de l’Atlantique, c’était joindre les deux ! J’ai donc récupéré le premier bateau construit en fibre de lin (ils sont désormais 2 à ce jour) et j’ai décidé de lui faire continuer son aventure en l’emmenant en Guadeloupe cet automne.

Et aujourd’hui je me bats du mieux que je peux, tentant de trouver les derniers financements essentiels au départ, préparant au mieux le bateau, tout en tentant de me ménager, car tout de même dans moins d’un mois je vais traverser l’Atlantique en solitaire… Ce n’est pas rien. 

Vidéo : Annabelle Boudinot explique son projet 

Soutenez Annabelle en l'aidant à financer son projet sur le site Kisskissbankbank !

Retrouvez plus d'informations sur le blog d'Agro650, blog d'informations sur les bio composites et la voile.

Articles du thème Finance solidaire
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte