Delphinarium

Les dauphins sont malheureux dans les delphinariums

Publié le 30 juillet 2013 - Mis à jour le 19 mars 2014
Vegan, consom'actrice de produits bio, vegan et écolo. Utilise les médecines naturelles. Pratique le hatha yoga et la méditation.
Nicklo et sa famille, Baie de Sarasota, États-Unis / Sarasota Dolphin Research Program
Nicklo et sa famille, Baie de Sarasota, États-Unis / Sarasota Dolphin Research Program

Les delphinariums sont des lieux de prédilection pour passer un bon moment en famille pendant l'été. Mais vous êtes- vous déjà demandées si les dauphins que vous voyez sauter dans des cerceaux sont vraiment heureux et en pleine santé ?

Richard Pendant la belle saison, vous serez de nombreux parents à emmener vos enfants visiter un delphinarium, voir "en vrai" ces dauphins si gracieux et ces otaries si agiles et joueuses.

Les enfants seront à coup sûr émerveillés comme tant d’autres l’ont été à l’époque de la série télévisée Flipper. Rappelez-vous, ce dauphin apprivoisé qui vient en aide aux nageurs en difficulté ou aux naufragés... Mais au fond de vous, c’est en pleine mer dans leur milieu naturel que vous aimeriez les voir évoluer, libres, et non dans un bassin.

Lorsque la série s’arrête, Richard "Ric" O'Barry, l’un des deux dresseurs, est témoin d’un évènement tragique concernant Kathy (dauphin faisant partie du casting) : 

Kathy était vraiment déprimée ... Il faut comprendre que les dauphins et les baleines ne respirent pas inconsciemment comme nous. Chaque souffle qu'ils prennent est un effort conscient. Ils peuvent mettre fin à leur vie à chaque fois. Elle a nagé dans mes bras et m'a regardé droit dans les yeux, pris une grande inspiration et n'en a pas pris une autre. Je l'ai laissée aller, et elle a coulé sur le ventre au fond de la cuve. raconte t-il. 

Depuis ce jour, Ric O’Barry milite pour la liberté des dauphins.

Le delphinarium n’est malheureusement pas un lieu idyllique. C’est en réalité une prison pour ces animaux marins dont la vie se résume à exécuter des figures plus ou moins acrobatiques longuement travaillées, motivés par une récompense alimentaire.

Une vie dont la durée se réduit comme une peau de chagrin en captivité. Il y a bien des exceptions mais elles sont rares et restent des exceptions. En moyenne, un dauphin vit 20 ans en captivité contre 45 ans et 55 ans pour les mâles et les femelles en liberté. Ils meurent de stress, de maladies, ... Saviez-vous qu’au-delà de 48 ans, une femelle peut encore donner naissance à un petit ?

De nombreuses espèces sont à protéger, certaines en nombre si réduit que leur protection est indispensable mais pour d’autres, il est trop tard. Il est vrai que "dehors", le danger rôde (braconnage, ...) mais ne vaut-il pas mieux protéger les animaux dans leurs milieux naturels que de les exploiter en captivité ?

Les consciences s’éveillent et grâce à vous, les choses changent !

Conditions artificielles, exhibés, privés du droit de vivre dans leur habitat naturel, ... des raisons qui, dans une circulaire du 18 mai 2013, ont poussé l’Inde à interdire les delphinariums.

A Bruxelles, le 28 juin 2013, une manifestation pacifique pour une Europe sans delphinarium s’est déroulée devant les bâtiments du SPF Santé Publique qui, au travers de la loi belge, applique la directive européenne 1999/22/CE relative aux zoos et delphinariums. Le but de ce rassemblement : réclamer l’interdiction totale d’enfermer et d’exhiber en spectacle des cétacés réduits en esclavage dans l’ensemble du territoire de l’Union Européenne.

N’est-il pas merveilleux d’observer la nature, les animaux, nous révélant leur beauté sans pression, en toute liberté ?    

Retrouvez plus d'informations, rendez-vous sur les sites : 

Free Dolphins Belgium
Dolphin project 
La Fondation Brigitte Bardot
One Voice

Articles du thème Solidarité
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par Ithier sophie le 20 novembre 2013 à 22h17
Delphinarium

Les dauphins doivent vivre dans leurs milieux naturel

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte