Vendredi 13

Vendredi 13 : pourquoi on y croit ?

Publié le 13 février 2015
Il y a entre 1 et 3 vendredi 13 chaque année, une vraie source de stress pour les paraskevidékatriaphobe : ceux qui ont la phobie du vendredi 13.
Il y a entre 1 et 3 vendredi 13 chaque année, une vraie source de stress pour les paraskevidékatriaphobe : ceux qui ont la phobie du vendredi 13.

Il revient chaque année et frappe au maximum trois fois par an. Symbole de malchance pour les uns, porte-bonheur pour les autres, le vendredi 13 fascine et effraie.

Si les origines de la superstition du vendredi 13 ne sont pas clairement identifiées, certains la relient au dernier repas du Christ, où les convives étaient au nombre de 13. Un nombre de mauvais augure pour Jésus, qui meurt crucifié le lendemain : un vendredi.
Le vendredi 13 à travers l’histoire 
Le vendredi 13 a confirmé son aura funeste au fil des ans puisqu’il est entre autres le jour où les templiers sont arrêtés et tués par le roi Philippe le Bel en 1307, le jour où le rappeur Tupac meurt assassiné dans les rues de Los Angeles en 1996 et surtout, le jour, oh combien tragique, où l’équipe espagnole de football est battue par son adversaire néerlandais lors de son premier match de la coupe du monde 2014.
Mais c’est également le vendredi 13 octobre 1939, que la première femme pilote reçoit sa licence, c’est un vendredi 13 qu’une équipe féminine gagne pour la première fois la coupe de l’America (célèbre compétition de voile) en 1995 et pour finir, c’est un vendredi 13 que naît Nathalie, notre responsable clientèle préférée à FemininBio, mais on ne vous dira pas en quelle année.
Le vendredi 13 jour de la féminité ?
Nous nous devons donc de vous présenter une autre école de pensée concernant le vendredi 13. Ses pouvoirs magiques seraient liés à ceux de Vénus, déesse de la féminité et de la sensualité qu’on retrouve dans l’étymologie de vendredi. Si ce jour a longtemps été diabolisé, c’est à cause d’une légende païenne qui veut que Frigga, l’équivalent scandinave de Vénus, ait été chassée dans les montagnes à l’arrivée du culte monothéiste. Pour se venger de son exil elle aurait réuni 12 sorciers et un diable. Ces derniers représentent le cycle menstruel qui treize fois par an fait irruption dans nos vies. Le vendredi 13 serait donc, le jour de la femme ! 
Un peu tiré par les cheveux tout ça ? 
Et si le vendredi 13 était tout simplement un jour comme les autres ?... Avouons-le, ce serait tout de même beaucoup moins marrant !
Articles du thème Evénement
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !