Jardinage

Planter des bulbes en 5 étapes

Publié le 30 avril 2015
1/7
© Editions Terre vivante

1 Réussir ses bulbes

Pour réussir les bulbes, il faut les planter à la bonne saison. Comme ils proviennent de tous les coins du globe, ils ont des rythmes de vie ou des rusticités différents. Il faut en tenir compte lors de la plantation. On ne met pas en terre des tulipes en mai, des bégonias, si ! Vous les installerez dans des récipients variés, selon le futur que vous leur réservez, avec des modes de plantation un peu différents selon le récipient choisi. Pour des potées annuelles, dont les bulbes seront ensuite replantés dans un jardin, il est par exemple possible de se servir d’ustensiles de cuisine, à partir du moment où on peut les remplir de 15 à 20 cm de substrat.

© Serge Lapouge

2 Etape 1 : installez le fond de votre pot

Vérifiez que le contenant est percé au fond. Installez un drain de billes d’argile, puis remplissez d’un substrat composé d’un mélange léger (70 % de terreau de plantation + 20 % de terre + 10 % de sable).

 

© Serge Lapouge

3 Etape 2 : placez vos bulbes

Commencez à remplir le pot, puis placez les bulbes serrés côte à côte pour garantir un effet bouquet. Ils doivent être enterrés à peu près de deux fois la hauteur du bulbe.

 

© Serge Lapouge

4 Etape 3 : remplissez votre pot

Finissez de remplir de substrat, arrosez, refaites le niveau de substrat.

© Serge Lapouge

5 Etape 4 : paillez et décorez

Paillez avec un joli matériau (galets colorés, billes d’argile, mousse des bois etc.).

 

© Serge Lapouge

6 Etape 5 : replantez vos bulbes

Après la floraison, coupez les fleurs fanées, laissez sé- cher le feuillage, puis arrachez et replantez les bulbes dans un vrai jardin où ils pourront se naturaliser.

© Pixabay

7 Quelques conseils

Installez vos plantations en « sous-sol », entre et sous des vivaces, des arbustes, des rosiers, lors de leur mise en place, à l’automne.

Si vous les mélangez à des plantes en mottes, disposez-les tout autour, dans les interstices.

Si vous utilisez des plantes à racines nues (ou en petits godets), les bulbes peuvent se placer juste en dessous, en créant un groupe à touche-touche, plantez alors vos vivaces par-dessus.

Certains bulbes, cormes ou tubercules doivent être mis à tremper dans de l’eau à température ambiante avant plantation pour les réhydrater (anémones, bégonias...). 

Qu’ils soient printaniers ou estivaux, les bulbes complètent harmonieusement les compositions en pots ou se suffisent à eux-mêmes dans un joli récipient.

Pour réussir les bulbes, il faut les planter à la bonne saison. Comme ils proviennent de tous les coins du globe, ils ont des rythmes de vie ou des rusticités différents. Il faut en tenir compte lors de la plantation. On ne met pas en terre des tulipes en mai, des bégonias, si ! Vous les installerez dans des récipients variés, selon le futur que vous leur réservez, avec des modes de plantation un peu différents selon le récipient choisi. Pour des potées annuelles, dont les bulbes seront ensuite replantés dans un jardin, il est par exemple possible de se servir d’ustensiles de cuisine, à partir du moment où on peut les remplir de 15 à 20 cm de substrat.

 

Etape 1 : installez le fond

Vérifiez que le contenant est percé au fond. Installez un drain de billes d’argile, puis remplissez d’un substrat composé d’un mélange léger (70 % de terreau de plantation + 20 % de terre + 10 % de sable).

 

Etape 2 : placez les bulbes

Commencez à remplir le pot, puis placez les bulbes serrés côte à côte pour garantir un effet bouquet. Ils doivent être enterrés à peu près de deux fois la hauteur du bulbe.

 

Etape 3 : remplissez le pot

Finissez de remplir de substrat, arrosez, refaites le niveau de substrat.

 

Etape 4 : paillez et décorez

Paillez avec un joli matériau (galets colorés, billes d’argile, mousse des bois etc.).

 

Etape 5 : replantez

Après la floraison, coupez les fleurs fanées, laissez sé- cher le feuillage, puis arrachez et replantez les bulbes dans un vrai jardin où ils pourront se naturaliser.

 

Pour obtenir des plantations pérennes, vous les installerez en « sous-sol », entre et sous des vivaces, des arbustes, des rosiers, lors de leur mise en place, à l’automne. Si vous les mélangez à des plantes en mottes, disposez-les tout autour, dans les interstices, de la même façon que vu précédemment. Si vous utilisez des plantes à racines nues (ou en petits godets), les bulbes peuvent se placer juste en dessous, en créant un groupe à touche-touche, et vous plantez alors vos vivaces par-dessus. Cette dernière méthode permet une plus forte densité de bulbes, et autorise le mariage de différentes espèces. Les plantes qui leur succèdent cachent l’emplacement (érigérons, pervenches, géraniums vivaces).

 

Attention !

Certains bulbes, cormes ou tubercules doivent être mis à tremper dans de l’eau à température ambiante avant plantation pour les réhydrater (anémones, renoncules, bégonias, dahlias...). C’est indiqué sur le sachet !

 

Un article tiré de Je réussis toutes mes culture en pots, de Brigitte Lapouge-Déjean et Serge Lapouge, publié aux éditions Terre Vivante.

 

Articles du thème Les saisons au jardin
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte