Conseils et astuces

  • Eco-citoyenne Publié le 28 Juillet 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Ultra-lookée
    Bizarre comme on peut être influençable… Au plus profond, je considère que la vie est ailleurs que dans la consommation. Elle est dans la beauté, dans l’aventure, dans la sensation et dans l’émotion, et non dans la possession éphémère d’objets.   Pourquoi donc alors, me sens-je coupable, voire honteuse, après une discussion avec une copine ultra-lookée et consommatrice de tendances ? Je me vois soudain avec ses yeux, avec mes vêtements de la tendance dernière, voire avant-avant-dernière, sans marque « hype », sans le « it bag » au bras.   Ne vous méprenez pas, je ne sors pas en robe de bure non plus. J’ai quand même un certain sens de la mode et de l’élégance. Certaines trouvent même que j’ai un style (et ils ne sortent pas tous de PloucLandCity). Mais je fais dans le basique détourné, dans l’astuce recyclée, dans l’intemporel, etc.   Et voilà ! Vous voyez ? Je suis déjà en train de me justifier…   Pourtant, je ne rêve pas, il faudra bien que nous arrêtions de consommer à tout va, du plus neuf, du plus mode, du plus jetable, du plus plus…   D’ailleurs, à ce sujet, je viens d’entendre une interview intéressante de Geneviève Férone, auteur de « 2030: le Krach écologique » chez Grasset. Si l’une d’entre vous l’a lu…
  • Eco-citoyenne Publié le 11 Juillet 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 L'adieu aux huîtres
    Nous pouvions dire « jusqu’ici tout va bien » en attendant l’atterrissage. On dirait que le sol se rapproche plus vite que prévu. En effet, nous commençons à voir dans notre vie quotidienne l’effet de la pollution massive de notre planète.   Un exemple ? Les bébés huîtres (naissain ou « 18 mois-2ans ») meurent en masse en ce moment, a priori en raison de l’élévation de la température de l’eau, d’autres hypothèses étant également à l’étude.    Le risque ? Pour l’instant seulement une pénurie pour les Fêtes 2010 (on s'en remettra). En espérant que cela ne s’étende pas…
  • Eco-citoyenne Publié le 9 Juillet 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Uranium mon amour
    Mais non, mais non, ce n’est pas une obsession ; juste le hasard des événements…   Depuis hier, j’entends parler de cette fuite d’uranium sur le site de Tricastin « pas grave, seulement de classe 1 sur 7 » mais, tout de même, la population ne doit plus boire l’eau du robinet, ni se baigner, ni arroser les cultures. Pas mal d’inconvénients pour un incident si bénin.   Si bien que, pour écrire ma petite chronique, je me rue sur Internet pour vérifier quelques infos. Quelle ne fût pas ma surprise !   Sur le site lefigaro.fr : Centrale de Tricastin : la fuite moins importante que prévu.   Sur liberation.fr : Le rejet d'uranium à Tricastin moins important qu'annoncé.   Dernière vérif sur le site de 20 minutes et, là, une info de taille est ajoutée sur la Une : «… selon Areva » !   Bon sang, mais c’est bien sûr…   La fuite ayant eu lieu dans une installation de la société Socatri (Areva), nous pouvons raisonnablement penser que la déclaration du porte-parole de cette même entreprise n’est peut-être pas exempte d’un soupçon de partialité. Non ? Vraiment non ? C’est vrai que la France est le pays des miracles, avec des barrières magiques  anti-nuages radioactifs.   Bien entendu, je suis de mauvaise foi : ces données ont été confirmées par l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), autorité administrative indépendante.   Prions pour qu’ils soient réellement indépendants, hors de l’influence des lobbys et du gouvernement qui tient tant à vendre de l’EPR au reste du monde…  
  • Eco-citoyenne Publié le 30 Juin 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Mémoire radioactive
    Comme je l’ai dit au début de mon blog, je suis viscéralement anti-nucléaire. Ce fut longtemps ma seule véritable conviction écologiste.   L’une de mes inquiétudes est la gestion des déchets nucléaires. Les enfouir, quelle bonne idée ! Cela promet de belles trouvailles à nos lointains descendants car ces « vieux os » resteront radioactifs pendant des dizaines de milliers d’années. Alors que nous ne sommes même pas capables de savoir comment était organisé Paris il y a deux cents ans ! Nos archéologues se perdent en conjecture…   Alors dans 150 ans, 1 000 ans, 10 000 ans, qui se rappellera que des déchets mortels sont enfouis là ?   Enfin, des études commencent à être réalisées sur la mémoire plurimillénaire. Mais ça me fait penser à ces messages que la Nasa envoie dans l’espace avec une partition d’un quatuor à cordes de Beethoven. Aucun doute que les extra-terrestres comprennent la clé de sol ! Ainsi nos descendants dans 10 000 ans comprendront-ils nos langues actuelles et même la signification de nos symboles ?   « Après moi, le déluge ! » Après nous, la radioactivité !  
  • Eco-citoyenne Publié le 27 Juin 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Et les ondes radio ?
    Je viens d’être interviewée par Julia Foïs pour sa chronique sur France Info, au sujet de « bobobio » et de la découverte du bio par une "urbaine pas plus écolo que ça".   Pas facile de dire des choses intelligentes (pas de mauvaise esprit, avec du travail, ça devrait être à ma portée quand même !) spontanément et avec concision. Il en restera deux minutes de chronique et, bien entendu, je pense à toutes les choses plus intéressantes que j’aurais dû dire. Tant pis !   Donc si vous entendez parler de Bobobio sur France Info mi-juillet, ce sera bien la même « bobobiotte ». Après ma binette, vous connaîtrez enfin ma sublime voix…  
  • Eco-citoyenne Publié le 23 Juin 2008 - Mis à jour le 25 Novembre 2012 Anti-ondes
    Rappelez-vous Emma Peel et John Steed – les chers Avengers de notre enfance – qui succombaient sous les ondes maléfiques des méchants Soviétiques ! "
  • Cuisine végétarienne Publié le 4 Juin 2008 - Mis à jour le 16 Mars 2013 Le végétarisme pour nourrir l’humanité et sauver la planète ?
    Plus de monde, moins de terres, moins de récoltes : comment nourrir la planète ?
  • Pourquoi tant d'allergies et de problèmes de santé ?
    Développement durable Publié le 4 Juin 2008 - Mis à jour le 19 Mars 2019 Pourquoi tant d'allergies et de problèmes de santé ?
    Le nombre d'allergies augmente. Notre alimentation en serait la cause. Explications
  • Développement durable Publié le 2 Juin 2008 - Mis à jour le 12 Décembre 2012 Les objets réanimés
    Issu de la revue Canopée
  • Eco-citoyenne Publié le 2 Juin 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Less is more !
    Bon, les filles, je suis découragée… J’ai l’impression de faire tellement d’efforts pour changer mon mode de vie, pour moins polluer et moins consommer – à l’échelle de ma petite vie, c’est vraiment une révolution à recommencer chaque jour - et pourtant autour de nous, si peu semble changer. Dans mon entourage par exemple, à part mes quelques copines écolos convaincues, personne ne parle de la sauvegarde de la planète ni ne réduit sa consommation, de voiture notamment.   Pourquoi si peu de prises de parole par les « Autorités » pour nous inciter à modifier nos comportements de toute urgence ? Certes, j’entends bien en ce moment une campagne pour le recyclage du petit électroménager, mais c’est tout !   A quand des campagnes sur « comment économiser l’électricité», « comment donner une deuxième vie aux objets obsolètes », « que faut-il recycler et comment », « vos plantes redonnent de l’oxygène à votre ville », « comment économiser facilement l’eau », etc. Il faut que ces mesures simples soient connues de tous et deviennent automatiques.   Ok, c’est mini-mini, ce n’est pas la révolution mondiale mais nous faisons quand même (encore) partie des plus gros consommateurs de la planète, donc nous avons une bonne marge d’amélioration possible.   A toute chose malheur est bon : le prix des produits pétroliers devient tel, que « les gens » ont le couteau sous la gorge pour changer vite leur habitudes, et les industriels, ingénieurs et autres, vont certainement inventer des alternatives pour s’accaparer ces nouveaux marchés…   Dommage que cela se fasse une fois de plus au détriment des plus pauvres…   Qu’on se le dise : « Less is more » !