Conseils et astuces

  • Allaitement Publié le 19 Août 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 L'allaitement et les autres aliments
    Le lait maternel est la seule nourriture dont ont besoin les bébés, au moins jusqu'à quatre mois, et la plupart d'entre eux peuvent se satisfaire uniquement de lait maternel jusqu'à l'âge de six mois. Rien ne sert d'ajouter d'autres types d'aliments ou de laits avant 4 à 6 mois, sauf dans des circonstances exceptionnelles. Bien souvent, quand d'autres aliments semblent nécessaires, il y a une mauvaise compréhension du fonctionnement de l'allaitement ou un mauvais départ de l'allaitement.
  • Allaitement Publié le 19 Août 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Vous pouvez continuer à allaiter
    Au fil du temps, des dizaines et des dizaines de femmes se sont entendu dire - à tort - qu'elles devaient interrompre leur allaitement.
  • Allaitement Publié le 19 Août 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 L'alimentation au doigt
    L'alimentation au doigt permet de nourrir un bébé et de lui montrer à prendre le sein tout en évitant les tétines artificielles. Pour réussir à allaiter, il est en effet préférable de ne pas donner de tétines artificielles tant que la production lactée n'est pas bien établie.
  • Allaitement Publié le 19 Août 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Allaitement et jaunisse (ictère)
    L'ictère est causé par l'accumulation dans le sang de la bilirubine, un pigment jaune provenant de la destruction des globules rouges. 
  • Allaitement Publié le 19 Août 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Allaitement : le dispositif d'aide à la lactation
    Le dispositif d'aide à l'allaitement (ou à la lactation) est un système qui permet à la mère allaitante d'éviter l'emploi de tétines quand elle doit donner à son bébé des compléments de lait maternel exprimé, de lait industriel ou de l'eau glucosée à laquelle on ajoute du colostrum (l'eau sucrée seule ne devrait en général être donnée que dans les deux premiers jours de vie).
  • Allaitement Publié le 19 Août 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Allaitement : Mon bébé prend-il assez de lait ?
    Les mères qui allaitent demandent souvent comment reconnaître que leur bébé prend assez de lait. Le sein n'est pas un biberon, et il n'est pas possible de mettre le sein à la lumière et de voir combien de millilitres ou de centilitres le bébé a bu. Dans notre société obsédée par les chiffres, il est difficile pour certaines mères d'accepter de ne pas connaître exactement la quantité de lait absorbée par leur bébé. Cependant, il y a des moyens pour savoir que le bébé en a pris suffisamment.
  • Allaitement Publié le 19 Août 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Les mamelons douloureux
    Le meilleur traitement pour les mamelons douloureux est la prévention. La meilleure prévention est d'assurer une bonne prise du sein par le bébé dès le premier jour.
  • Allaitement Publié le 19 Août 2008 - Mis à jour le 12 Décembre 2012 Coliques du nourrisson allaité
    Les coliques sont un des mystères de la nature. Personne ne sait vraiment ce qu'elles sont mais chacun a sa petite idée à leur sujet.
  • Allaitement Publié le 19 Août 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Bien commencer l'allaitement
    Allaiter est la façon naturelle et physiologique de nourrir les bébés et les jeunes enfants, et le lait humain est spécifiquement destiné aux bébés humains. Les laits de substitution préparés à partir de lait de vache ou de soja (pour la plupart) ne présentent que des similitudes superficielles avec le lait humain, et les publicités qui les présentent d'une autre manière sont trompeuses. Allaiter devrait être facile, et exempt de difficultés pour la plupart des mères. Un bon démarrage donne à l'allaitement toute les chances d'être une expérience heureuse pour la mère comme pour son bébé.
  • Naturopathie Publié le 18 Août 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Vacciner les ados !
    Encore un nouveau vaccin richement composé en  sel d’aluminium…
    Le Gardasil® qui protège contre certains virus : le papillomavirus 6, 11, 16, 18 responsable du cancer du col de l’utérus. Lutter contre ce cancer ok, mais ce n’est pas dans un vaccin qu’il faut investir. Concentrons nos efforts sur une meilleure hygiène de vie : effectuer au minimum un frottis tous les 2 ans chez son gynécologue. Rappelons que le papillomavirus dépisté (à temps) par un frottis permet de ne pas développer de cancer du col de l’utérus. Encore une fois la médecine ne s’intéresse pas à la cause de la cause et joue encore aux cowboys et aux Indiens ou plutôt aux cobayes !