Conseils et astuces

  • Allaitement Publié le 3 Juillet 2007 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Allaitement : bébé tète plus souvent ? Pas de panique !
    Bébé a de plus en plus faim ! Les jours de pointe correspondent aux périodes où bébé va demander à téter beaucoup plus fréquemment. Pas d'inquiétude, la meilleure solution est de poursuivre l’allaitement normalement.
  • Mon bébé au naturel Publié le 2 Juillet 2007 - Mis à jour le 12 Janvier 2013 Contre les couches jetables non biodégradables
  • Mon bébé au naturel Publié le 25 Juin 2007 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 C'est la cata ! Je manque de lait...
    J'ai beau tout faire comme il faut, l'allaiter à la demande, lui proposer plus souvent, dormir avec mon bébé, allaiter dans un endroit tranquille pour pas que bébé soit distrait... mais voilà, le stress du déménagement, l'angoisse inhérente des moments difficiles aura eu raison de ma production de lait : en ce moment je sens que je manque de lait. À cela se rajoute la période de croissance du bébé, l'ingestion d'un produit qui a pour effet de couper le lait momentanément (chez moi le soja est radical), une maladie qui fait que bébé veut tout le temps téter ou encore tout simplement le retour de couche... bébé à beau tirer sur le mamelon, le pince pour le stimuler...ça change rien, le lait met 20 minutes avant de sortir... ça va pas du tout ! Que faire ? Passer aux biberons de lait de vache ? Surtout pas ! Il existe des tas de trucs pour augmenter la lactation.

    * Le fenouil : le boire en tisanes ou en manger, cuit doucement à la vapeur pour respecter tous les bienfaits du légume. Dès que j'en mange, j'ai les seins qui gonflent et en plus ma fille aime bien machouiller le fenouil.

    * Du fénugrec : en gélules, à raison de 3 x 3 fois par jours (attention le bon dosage est de 495mg/gélules, il existe différentes marques dont ce dosage varie). Chez moi cela a marché dès la première prise des gélules mais je suis de nature très sensible. Une fois que la peau change d'odeur vous pouvez arrêter le traitement. Associé au chardon béni (2 gélules 3 fois par jour ou 20 gouttes de teinture-mère 3 fois par jour) il semblerait que cela soit encore plus efficace. Des mamans m'ont dit qu'elles mangeaient des graines germées de fenugrec et que c'était également terriblement efficace.

    * La potion merveilleusement amère : Un mélange d'herbes à boire en tisane.
    25 g de cone de houblon.
    25 g de semence de fenouil
    25 g de semence de cumin
    25 g d'orties blanches
    50 g de galega
    Préparation des tisanes respectueuse : Mettre une poignée de ce mélange dans 1 litre d'eau froide. Dès que l'eau commence à bouillir, retirer la casserole du feu et laisser infuser 10 minutes.
    Les trois premiers jous on peut en boire 1 litre. Puis la moitié les trois jours qui suivent. L'important est de ne pas s'arrêter brutalement mais progressivement sinon gare aux engorgements ! Autant vous prévenir, cette tisane a un goût très amer et surtout ne fermez pas le récipient qui la contient, ça fermente !

    Il existe encore d'autres astuces mais j'en ai pas eu besoin, ceux-là ont été très concluants.
    Bon courage !
  • Mon bébé au naturel Publié le 19 Juin 2007 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 La vague rouge n'a pas eu lieu
    Oh non, encore de la politique! Que nenni voici LE truc pour éviter que bébé
    ait les fesses irritées : le liniment oléocalcaire. Pour avoir 250 ml de liniment il faut mélanger 125 ml d'eau de chaux achetée en
    pharmacie à 125 ml d'huile d'olive de bonne qualité et bio. Secouez bien le
    tout, au besoin, agitez le flacon avant chaque usage. Certaines mamans
    rajoutent 2 gouttes d'huiles essentielles, sans doute pour l'odeur ou les
    propriétés bienfaisantes de ces huiles. Néanmoins cela nécessite une
    attention particulière car en-dessous de l'âge de 3 ans la plupart des huiles
    essentielles sont fortement déconseillées. Une fois les fesses de votre bébé nettoyées, appliquez avec le doigt ou une
    lingette, un chouilla de cette solution. Cela appliquera comme une seconde
    peau bien grasse qui protègera le bébé des agressions subies par l'enfermement
    dues à la couche... Malgré ces applications systématiques, il arrive à ma fille d'avoir les fesses
    en feu, dans ce cas je protège les endroits irrités avec de la pâte d'argile
    verte, en une journée c'est réglé, j'en suis moi-même surprise.
  • Mon bébé au naturel Publié le 15 Juin 2007 - Mis à jour le 27 Novembre 2012 Massez votre bébé !
    En Europe, les massages ont fait leur entrée par la grande porte ! En Afrique ou en Inde, le massage des bébés est une coutume qui fait partie intégrante des soins quotidiens.
  • Mon enfant et moi Publié le 15 Juin 2007 - Mis à jour le 12 Décembre 2012 Eczema de l'enfant : comment le soulager ?
    Ça commence souvent par une rougeur banale sur la joue, puis les lésions s’étendent… Quelques conseils pour comprendre et soulager naturellement l’eczéma.
  • Porter mon bébé Publié le 14 Juin 2007 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Portage : les positions dans l’écharpe en sergé croisé
    Le portage en écharpe vous tente ? Apprenez à porter votre bébé avec une écharpe en sergé croisé : ses possibilités sont multiples, de la naissance à 4 ans.
  • Accouchement : détecter les premiers signes
    Naissance Publié le 14 Juin 2007 - Mis à jour le 22 Septembre 2014 Accouchement : détecter les premiers signes
    Il peut parfois s’agir d’une fausse alarme, de contractions qui deviennent plus intenses et douloureuses mais ne trouvent pas leur rythme. Quelques conseils bien utiles pour reconnaître les premiers signes de l’accouchement.
  • Ma grossesse au naturel Publié le 14 Juin 2007 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Bébé arrive ! Qui prévenir ?
    Dès que les premiers signes de l’accouchement se font sentir, il faut savoir s’entourer des meilleures personnes. Le soutien de la famille et de la sage-femme devient primordial.
  • Ma grossesse au naturel Publié le 14 Juin 2007 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 La place du père dans l'accouchement
    Le futur papa peut avoir du mal à trouver sa place pendant l’accouchement de sa femme. En ce moment souvent difficile sur le plan émotionnel, pas très à l’aise vis-à-vis de l’équipe médicale, il ne sait pas comment aider. Retour sur le rôle important du père.