Conseils et astuces

  • Mon bébé au naturel Publié le 31 Juillet 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Petits pots... bio ?
    Voici en exclusivité un second chapitre du livre présent dans la partie 2 consacrée à l'alimentation. De quoi je parle ? Mais des 100 réflexes pour les mamans écolo-bio qui veulent élever leur bébé de façon bio. Je vous en ai parlé dans le billet précédent. N'hésitez pas à participer. Si vos astuces sont complémentaires nous les rajouterons dans ce chapitre et vous les redécouvrirez en librairie ! Petits pots bio...ou pas ? Les petits bio ne sont plus réservées aux parents bobos. Ces dernières années, de nombreuses marques ont envahi les magasins bio, les sites Internet spécialisés et les rayons des grandes surfaces : Babybio, Hipp, Biobim, Holle… Les marques de distributeurs elles aussi ont lancé leur propre gamme, comme Carrefour. Résultat : les bébés bio du XXIe siècle se régalent de purée de carotte labellisée AB mais aussi de biscuits à l’huile essentielle d’orange, de gaufrettes à l’épeautre ou de bouillie de céréales complètes.

    Le message que ces marques veulent faire passer : seule l’alimentation bio garantit à bébé l’absence de nitrates et de résidus de pesticides. Pas d’engrais chimiques, de pesticides ou d’insecticides : ce sont des produits naturels et sains. De quoi séduire les parents soucieux d’offrir le meilleur à leurs tout-petits. Et ça marche : les produits qui attirent le plus de nouveaux consommateurs de bio sont les petits pots pour bébés.

    Mais les petits pots bio sont-ils vraiment « supérieurs » aux petits pots ordinaires ? Pas autant qu’on le croie d’un point de vue strictement nutritionnel. En effet, en France, la nourriture pour les nourrissons et les jeunes enfants est extrêmement encadrée. Les colorants, les conservateurs, les édulcorants, les arômes artificiels et les OGM sont bannis, tout comme les dérivés bovins. Le taux de pesticides dans les fruits et légumes doit également être proche de zéro (inférieur à 0,01 mg par kilo), tout comme le taux de nitrates. Les fabricants doivent respecter un cahier des charges très strict lors de toutes les étapes : productions dédiées aux aliments infantiles, contrôle des matières premières avant utilisation, hygiène rigoureuse, traçabilité… Au total : 166 contrôles sont effectués*. Résultat : rien de plus bio qu’un petit pot pour bébé, même non labellisé comme tel !

    * Syndicat français des aliments de l’enfance : www.alimentsenfance.com

    Alors pourquoi choisir du bio pour mon bébé ?   Pour la réglementation supplémentaire. Les petits pots bio sont soumis aux mêmes contrôles que les produits classiques. Mais pas seulement : tous les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique, et doivent répondre à un certain nombre d’obligations, comme l’utilisation d’engrais naturel, le respect du cycle des saisons, la rotation des cultures ou la récolte à maturité. De plus, les animaux sont nourris avec des fourrages biologiques, sont élevés en plein air et soignés avec des produits naturels. Un plus par rapport aux petits pots ordinaires. Pour l’engagement des marques en faveur de la planète, et des hommes qui l’occupent. Ainsi, les bananes de Hipp arrivent par bateau, et non par avion, du Costa Rica : c’est moins polluant. Autre exemple : le quinoa de Babybio est issu du commerce équitable. Pour les textures, souvent plus épaisses.  Pour les saveurs, plus originales. Essayez la soupe potimarron-panais de Babybio, bébé va adorer ! Pour la diversité. Aujourd’hui, les marques bio proposent autant de choix que les marques classiques : petits pots de fruits, de légumes, plats cuisinés, desserts laitiers, jus de fruits, biscuits… Pour la plus grande richesse en vitamines. Certaines études comparatives montrent que les aliments bio ont une teneur supérieure en certains nutriments : vitamine C dans certains fruits, fer et magnésium dans certains légumes, protéines dans les céréales, oméga 3 dans les viandes et produits laitiers… La raison : le mode de culture, les techniques d’élevage mais aussi le choix des variétés cultivées. Pour les préparations spéciales bébés allergiques. Hipp, par exemple, propose une gamme estampillée AA, exempte d’ingrédients potentiellement allergisants : lait, gluten, arachide, œuf…  
  • Allaitement Publié le 25 Juillet 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Weleda et l'allaitement
    Weleda et sa gamme de produits qui favorisent l'allaitement.
  • Compléments alimentaires Publié le 25 Juillet 2008 - Mis à jour le 18 Août 2008 Biophytis, un bon complément
  • Mon bébé au naturel Publié le 25 Juillet 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Accoucher à la maison ?
    Je n'ai pas posté de billet récemment sur ce blog car j'étais en pleine rédaction d'un livre ! Alix Lefief, une journaliste, m'a contactée pour me proposer la co-rédaction d'un sympathique ouvrage réunissant 100 bons réflexes pour les mamans écolo-bio qui veulent élever leur bébé de façon bio. Grossesse, alimentation, soins, habillement, mode de vie… : le sujet est vaste... et passionnant ! En attendant la sortie du livre en novembre 2008, les éditions Leduc.s ont accepté de diffuser sur le blog de FémininBio quelques chapitres en avant-première et en exclusivité mondiale (ah mais je suis si contente que j'ose les grands mots !) Maintenant, à vous de participer
      Commentez, livrez-moi vos astuces en lien avec ce thème, vos témoignages... Et votre astuce sera aussi éditée ! Voici en avant-première le chapitre Et si j'accouchais à la maison ?
      « Accoucher chez moi ? Jamais de la vie ! Pourquoi ce retour en arrière ? Et puis que se passera-t-il si jamais j’ai un problème ? Ou mon bébé… ». À l’origine de cette réflexion courante : la médicalisation de notre société qui nous fait oublier que l’accouchement est d’abord un acte naturel, et non une « opération » médicale. Zoom sur quelques idées reçues. C’est illégal FAUX. Toute femme peut légalement choisir d’accoucher à la maison, avec ou sans sage-femme. Évidemment, les règles de prudence s’imposent. Et ce choix est réservé aux mamans et bébés en bonne santé. Il faut juste s'informer, se renseigner pour apprendre les bons gestes et surtout la confiance en soi. C’est dangereux FAUX. Il n’y a pas moins de dangers à l'hôpital qu'à la maison. Les complications surviennent souvent suite aux actes intrusifs du milieu médical. La façon dont les femmes sont accouchées n'est pas naturel, ni même physiologique. À l'hôpital, tout le monde doit suivre le protocole, l'équipe médicale est là pour penser au pire et pallier le pire. Or, dans la grande majorité des cas, tout se passe bien ! C’est stressant FAUX. Au contraire, accoucher à domicile vous permettra d'être en harmonie avec vos besoins, vous garderez votre mobilité, vous pourrez accueillir bébé dans la sérénité et dans le cocon que vous aurez préparé. Petit mémo si vous optez pour l’accouchement à domicile Trouver une sage-femme qui le pratique, et instaurer avec elle une relation de confiance. Certaines ont un partenariat avec une maternité afin qu'en cas de problème, vous vous rendiez rapidement à l'hôpital. Pour en savoir plus : www.ansl.org (site de l’Association nationale des sages-femmes libérales). Discuter avec des femmes ayant accouché à domicile sur les forums et les listes de diffusion. Utile pour en savoir plus mais aussi poser des questions, se rassurer… S'informer de façon précise sur le déroulement de la grossesse et de l'accouchement, ses variantes mais aussi ses complications. Ainsi, vous maîtrisez tout ce que vous ressentez : c’est rassurant ! Veiller à sa bonne santé, et pratiquer une activité régulière durant toute la grossesse.
  • Naturopathie Publié le 24 Juillet 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Décalage horaire
    Pour celles et ceux qui voyageraient pendant l’été, voici un bon conseil pour lutter contre le jet-lag !
    Arrêtez de manger 16 heures avant le petit déjeuner, à heure locale d’arrivée. Petit-déjeunez suivant l'heure locale !
    Cela permet d’ajuster notre horloge biologique interne aux nouveaux horaires du pays d’arrivée, il suffit juste de résister à la tentation de manger dans l’avion et de se priver de déjeuner si vous arrivez à midi. Vous pouvez en revanche boire de l’eau, de la tisane ou bien encore des jus de légumes.
    Vous pourrez ainsi profiter très rapidement de vos vacances sans coup de barre !
    Et pour ceux qui redoutent les vols en avion, il est recommandé de prendre Rock rose, en fleurs de Bach, quelques jours avant votre départ et pendant le trajet si besoin.
    4 à 5 gouttes sous la langue plusieurs fois si besoin, il n’existe aucune contre indication, ni effet secondaire ! Bon vol !
  • Jambes lourdes, astuces !
    Jambes lourdes Publié le 12 Juillet 2008 - Mis à jour le 19 Juin 2013 Jambes lourdes, astuces !
    Le système circulatoire est le premier perturbé par les changements de température et donne, chez beaucoup de femmes, la sensation de jambes lourdes. Découvrez nos 3 astuces naturelles pour se soulager efficacement.
  • Naturopathie Publié le 30 Juin 2008 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Jeûner cet été !
    Les anciens préconisaient autrefois le jeûn, c’est à dire l’abstinence d’aliments. Profiter de l’été pour faire un jeûn, afin de mobiliser des énergies neuves pour la rentrée… Eliminer les surcharges, cette technique cher aux naturopathes relance le principe d’auto-guérison !
    Une cure de rajeunissement pour tout le corps, un nettoyage en profondeur, pour faire une pause face au stress quotidien.
    Pour les accros au café, tabac et autres, cela vous aidera à prendre du recul. Pour les périodes de doute, de questionnements, un jeûn permet d'y voir plus clair,  de vous recentrer afin de prendre une décision juste.
    On y gagne une grande satisfaction, confiance en soi, lâcher prise, et on y perd quelques kilos !!!
    Stage proposé par des collègues naturopathes, du 23 août au 30 août dans la Drôme provençale.
    Pour plus de renseignements, postez-moi un message !
  • Naturopathie Publié le 26 Juin 2008 - Mis à jour le 25 Novembre 2012 Ma trousse de voyage
    Huile essentielle de Lavande, en cas de coups de soleil ou de brûlures, appliquer directement, ou diluer à une huile type millepertuis. A noter pour l’huile de millepertuis, jamais en cas d’exposition au soleil. Excellent après solaire !   Charbon végétal activé, en poudre, contre le transit accéléré, les troubles digestifs, intoxication alimentaire… 2 à 3 cuillères à soupe par jour, à distance de médicament, sinon celui-ci les absorbe.   Extrait de pépins de pamplemousse, en cas d’infection. Excellent antibiotique naturel. Peut également aider à décontaminer l’eau de boisson. 15 à 30 gouttes 3 fois par jour.   Rescue remedy, l’indispensable, contre les chocs physiques ou émotionnels. Le stress de l’avion…5 gouttes plusieurs fois par jour dans un verre ou sous la langue.   Quinton isotonique, lutte contre la déshydratation surtout pour les personnes âgées, les bébés et les personnes fragiles. Jusqu’à 4 ampoules par jour, en dehors des repas.   Solvarome, en cas de piqûres d’insectes, d’inflammation, ce mélange d’huiles essentielles est très polyvalent, (distribué par De Bardo)
  • Maigrir naturellement Publié le 25 Juin 2008 - Mis à jour le 17 Janvier 2013 Le coffret Forme & Minceur
  • Compléments alimentaires Publié le 25 Juin 2008 - Mis à jour le 18 Juillet 2008 DrinkBeauty par Innovabio