Conseils et astuces

  • Mon bébé au naturel Publié le 14 Août 2007 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Écolo jusqu'aux détails...
    -- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Selon mon humeur, celle de ma fille, nos disponibilités et le programme de la journée j'opte ou non pour le sans couche, la couche lavable ou la couche jetable bio. Maintenant, c'est un peu ma fille qui décide quelle couche elle veut ... ou pas! Et ce n'est pas parce qu'elle ne désire pas de couche qu'elle fera attention à faire son petit pipi aux toilettes...
      Dans tous les cas de figure je dois souvent la rincer. Il est très facile d'acheter des lingettes du commerce bourrées de produits urticants. En réalité, je n'ai jamais vu de réaction chez ma fille ou chez moi mais le parfum de ces produits est persistant et cela m'insupporte. Plutôt que d'acheter ces produits, certes très pratique, j'ai préférez dans un premier temps du coton préformé mais nous étions à 4 paquets par semaine ! Entre les changes et les mains sales durant le repas (enfin les mains, ça va des cheveux aux mentons parfois) il y avait toujours un paquet ouvert sur la table du salon.   Dans un premier temps j'ai tenté de confectionner mes propres lingettes lavables. J'ai découpé des carrés dans une vieille serviette éponge...étant trop mauvaise en couture ça s'effilochait de partout, ça ne tenait pas en main, ça séchait lentement et c'était toujours froid. Alors j'ai profité des soldes pour acheter des lingettes lavables de luxes : elles sont rondes, colorées et font presque toute ma main, elles restent douces et sont composées de 2 faces de coton. Elles sèchent rapidement ce qui permet d'en avoir toujours des propres disponibles. Ma fille a également été conquise puisqu'elle ne veut pas manger sans pouvoir s'essuyer sur ces lingettes avant de quitter sa chaise, ce qui n'était jamais arrivé avec les lingettes jettables.   Finalement nos petits Loups ne comprennent pas encore les efforts que nous faisons pour respecter l'environnement mais apprécient la qualité des produits lavables.
  • Porter mon bébé Publié le 14 Août 2007 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Portage: la famille des kangourous
    Les positions kangourou sur le ventre et kangourou sur le dos sont des positions symétriques, inspirées de techniques de nouage traditionnelles, réalisables avec une écharpe assez courte (3M60 et plus).
  • Porter mon bébé Publié le 14 Août 2007 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Portage: la famille des hamacs
    C’est une installation simple, asymétrique, ne demandant pas une longue écharpe (à partir de 2M70). Elle est inspirée du portage sud américain dans le rebozo et a donné naissance au hamac à boucles ou sling.
  • Porter mon bébé Publié le 14 Août 2007 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 Portage: la famille des croisés
    Le portage en croisé est la technique la plus utilisée pour maintenir bébé près de soi. C’est la manière la plus simple pour porter l’enfant mais elle comporte quelques variantes que l’on ne connaît pas toujours.
  • Porter mon bébé Publié le 14 Août 2007 - Mis à jour le 30 Novembre 2012 Dossier portage : de nombreuses possibilités
    L’écharpe porte-bébé en sergé croisé ouvre un large éventail de positions pour maintenir bébé près de vous et ce pour plusieurs années.
  • Mon enfant et moi Publié le 13 Août 2007 - Mis à jour le 17 Janvier 2013 Bébé allaité : le bon poids
    L’allaitement est souvent remis en question ; souvent à tort, à cause d’une courbe de poids trop lente ou trop faible par rapport à « la normale ». Voici donc quelques petits éclaircissements.
  • Mon bébé au naturel Publié le 7 Août 2007 - Mis à jour le 15 Novembre 2012 La couche : une distance non indispensable

    Depuis que j'ai découvert l'existence de l'hygiène infantile ou mieux décrit par l'expression « l'élimination communication », j'ai la conscience  qui me titille lorsque je met une couche (même lavable ou jetable bio) à ma fille.

    Vraisemblablement, imposer une couche à son bébé c'est aller contre-nature.
    Nous faisons partie de la famille des primates, les primates ne se font pas dessus naturellement. Sans aller plus en avant dans l'étologie, regardons nos voisins d'autres cultures. Les indiennes ont appris à reconnaître les signes émis par le bébé avant de faire ses besoins. Nous apprenons à reconnaître la faim ou l'envie de téter, pourquoi pas celui de faire pipi  ?

    Alors quand je met une couche à ma fille, je lui fait comprendre qu'elle doit se faire dessus ! Ensuite vers un an et demie, deux ans je lui dit de finalement faire ses besoins là?! On nous dit que l'apprentissage et la maîtrise des sphincters n'est pas possible avant 2 ans. Que nenni, a une semaine un nourrisson peut déjà attendre que la maman glisse un lange sous ses fesses (par exemple) pour uriner.

    Imposer les couches c'est rompre l'apprentissage normal et solide de la sensorialité. Attention, il ne s'agit pas de conditionner le bébé mais d'apprendre à reconnaître les signes émis par le bébé et de les encourager pour qu'ils soient plus évident. Le bébé tire de cette façon le bénéfice de ne pas uriner sur lui et en sera très satisfait.

    Pourquoi ne pas tenter les prochains jours de chaleur pour tenter le sans couche ?
  • Ostéopathie Publié le 1 Août 2007 - Mis à jour le 27 Novembre 2012 Découvrir l’ostéopathie
    L'ostéopathie est une méthode thérapeutique manuelle. Elle s'emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité affectant les structures composant le corps humain.
  • Homéopathie Publié le 1 Août 2007 - Mis à jour le 24 Février 2014 Découvrir l’homéopathie
    L’homéopathie est une branche de la médecine thérapeutique. Elle consiste à donner à un malade une substance médicinale qui provoque les mêmes symptômes que ceux présents dans la maladie.
  • Médecines douces Publié le 1 Août 2007 - Mis à jour le 27 Novembre 2012 Découvrir l’étiopathie
    L’étiopathie est une médecine manuelle. Elle fait partie des pratiques non conventionnelles et s’associe souvent à l’ostéopathie. Sa technique est pourtant différente.