Astro

Astro mars 2013 : tous des "créatifs culturels" !

Publié le 4 mars 2013
Samuel Djian-Gutenberg est diplômé de Sciences Politiques, licencié en droit et ancien élève de l'Institut Français de Presse de Paris. Après avoir préparé un doctorat en Sciences Politiques et passé le concours d'entrée à l'ENA, Samuel s'est tourné vers l'astrologie. Il consulte et enseigne cette discipline depuis 1977. Conférencier, traducteur et écrivain, Samuel est spécialiste en Astrologie Humaniste et Transpersonnelle.
Astrologie mars 2013
Astrologie mars 2013
© Fotolia

Bienvenue dans ce nouveau cycle cosmique qui marque le début d'un nouveau monde. L'ère du Verseau promet l'avènement de nouvelles valeurs dans nos vies : écologie, médecines douces, reconnaissance des valeurs féminines... On dit oui !

En ce début d'année, des penseurs comme Jean-Claude Guillebeau ou encore Hervé Kempf, des sociologues comme Edgar Morin  parmi bien d’autres proposent des perspectives nouvelles pour que naisse le nouveau monde tant attendu. 

L’astrologie dite mondiale* permet de mieux comprendre le sens des bouleversements mais aussi des transformations que nous vivons à l’heure actuelle en tant qu’Humanité. Les grands cycles planétaires, notamment entre les planètes Uranus, Neptune et Pluton, apportent un éclairage sur la période que nous vivons.

Zodiaque tropical et zodiaque sidéral

Le cycle le plus édifiant à cet égard est celui de la "précession des équinoxes", connu depuis l’Antiquité. Pour bien comprendre ce processus, il faut savoir qu’en réalité il existe deux zodiaques : un zodiaque fixe, appelé "tropical" et, en arrière-plan, un zodiaque mobile dit "sidéral". 

Tous les ans, le 21 mars, à l’équinoxe de printemps, le Soleil (vu de la Terre) entre dans le signe du Bélier du zodiaque fixe. Par contre, du fait d’un mouvement cosmique, le zodiaque mobile recule d’un degré tous les 72 ans. Si bien que les deux zodiaques ne coïncident plus : le degré zéro du Bélier du zodiaque fixe ne correspond pas au degré zéro du Bélier du zodiaque mobile (cela arrive tous les… 26 000 ans !). 

Pour faire simple, quand à l’équinoxe de printemps, le Soleil entre dans le Bélier du zodiaque fixe, il se trouve dans le signe des Poissons du zodiaque mobile et il se prépare à entrer dans le signe du Verseau. 

On aime les nouvelles valeurs de l'Ère du Verseau  !

Nous sommes donc en train de passer de l’Ère des Poissons à l’Ère du Verseau, sachant que chaque Ère dure 2160 ans. Cela veut dire que toutes les valeurs nées au début de l’Ère des Poissons, qui ont progressivement émergées, ont atteint un point culminant. Elles se sont ensuite progressivement délitées, pour devenir obsolètes et sans consistance. Le monde dans lequel nous vivons est à la fin d’un cycle cosmique tandis qu’un autre cycle est en train d’émerger.

La majorité des populations est encore attachée aux anciennes valeurs et résiste aux changements pourtant nécessaires et inéluctables. Ces valeurs sont fondées, entre autres, sur l’idée que le progrès matériel est la seule clé du bonheur. 

Mais de plus en plus, des personnes de par le monde, sont attirées par les nouvelles valeurs du Verseau, et essaient de les mettre en œuvre dans leur vie quotidienne. Leur nombre est aujourd'hui estimé, aux Etats-Unis et en Europe à environ 25% de la population. Ce n’est pas négligeable puisqu'ils ne constituaient qu’une frange de la population il y a 50 ans. 

Le mouvement informel des "créatifs culturels" nous donne des pistes quant aux nouvelles valeurs. En voici quelques-unes :

- L’écologie et les médecines douces
- La reconnaissance des valeurs féminines
- Etre plutôt que paraître
- La connaissance de soi, la vie intérieure
- L’implication sociale 
- L’ouverture multiculturelle

Si vous êtes intéressés par ces valeurs, vous faites partie des pionniers de l’Ere du Verseau ! 

Pour en avoir le cœur net, vous pouvez faire le quizz proposé sur le site des éditions Le Souffle d'Or, "Faites-vous partie des créatifs culturels" qui promeut depuis 30 ans, avec les éditions Yves Michel, l’émergence de cette nouvelle conscience.

* Astrologie mondiale : qui s’intéresse au destin du monde, des civilisations et des sociétés alors que l’astrologie « individuelle » aborde la destinée de chacun en particulier

Samuel Djian-Gutenberg est diplômé de Sciences Politiques, licencié en droit et ancien élève de l'Institut Français de Presse de Paris. Après avoir préparé un doctorat en Sciences Politiques et passé le concours d'entrée à l'Ecole Nationale d'Administration, Samuel s'est tourné vers l'astrologie. Il consulte et enseigne cette discipline depuis 1977. Conférencier, traducteur et écrivain, Samuel est spécialiste en Astrologie Humaniste et Transpersonnelle et consulte sur rendez-vous à Paris ou par téléphone / Skype. Lui écrire : samueldjian@wanadoo.fr

Articles du thème Culture green
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte