Agir

Changer le monde et changer de mentalité

Publié le 7 novembre 2014
Christine Marsan est psychothérapeute et coach, écrivain et conférencière au service de l'humain, de la coopération et de la mutation de la société
"Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde" Gandhi
"Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde" Gandhi

Nous changeons de modèle de société, de paradigme, et la transition est profonde car la mutation est radicale. Nos egos sont mis à l'épreuve de la peur et du besoin de reconnaissance. Pour répondre à ce besoin de changement, notre métamorphose intérieure est la seule qui permette une transition. Christine Marsan nous éclaire.

Mutation, transition, métamorphose, transformation, transmutation, changement… Des mots qui se ressemblent, et qui, synonymes, se tressent entre eux pour composer des nuances d’une réalité désormais communément acceptée.
Progrès économique et destruction environnementale
Tandis qu’avec le XXème siècle nous avons poussé au paroxysme les principes du progrès et de la croissance, détachés de la nature, de ses cycles et de ses règnes, nous avons perdu de vue ses lois et ses principes sacrés. Nous avons pioché dans la Terre Mère ses ressources et ses réserves l’abreuvant, en remerciement, de déchets et pollutions asphyxiant des sols, détruisant les espèces et la biodiversité, et participant à la transformation de notre climat.
Economiquement nous avons transformé la planète en marché mondial, réduit les distances avec les nouvelles technologies ; résultat nous sommes interconnectés à 7 milliards d’humains. Notre dépendance, d’abord technologique et intellectuelle s’est traduite progressivement par une prise de conscience des enjeux planétaires, puis des conséquences individuelles et collectives de remise en question.
La crise des ressouces et le déclic du changement
Avec l’émergence de la prise de conscience sont survenues, de manière concomitante, les épreuves, les crises à répétition invitant consciemment ou non les personnes à se questionner et à trouver, pour une partie, dans l’intime de soi, les ressources de la transformation et pour d’autres, au travers d’engagements sociétaux, les leviers des mutations. 
Puis, en ce début de millénaire, les chemins se croisent et se rencontrent. 
La nécessité d'une transformation personnelle
Les turbulences économiques, écologiques et sociétales conduisent les acteurs engagés à prendre conscience, comme le disait Gandhi, du fait que "Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde", c’est-à-dire que sans transformation intérieure, profonde, sans métamorphose, les changements sociétaux auront du mal à advenir car nous risquons de ne pas "marcher notre parole". Et pour ceux qui s’étaient investis dans une remise en question personnelle, ils sentent que sans traduction concrète et pragmatique, il n’y aura pas de mutation sociétale. 
La métamorphose intérieure pour une meilleure coopération...
Car pour que les changements aient lieu, nous sommes chahutés dans nos egos qui s’accommodent mal des pratiques coopératives. Ainsi, sans travail personnel pour dépasser peurs, méfiance et besoins de reconnaissance, les processus coopératifs de résolution des problèmes, que nous avons co-créés, sont freinés. Afin de répondre à nos volontés de concrétiser rêves et utopies pour les transformer en réalités nous sommes convoqués, par le vivant, à la métamorphose radicale.
...Et pour garantir la transition d'un monde à l'autre
En modifiant en profondeur valeurs, représentations, attitudes et comportements, nous nous mettons en mouvement, nous marchons notre parole et devenons inspirants. Nous réalisons alors que nous avons opéré en nous et dans notre vie les changements fondamentaux nécessaires pour participer à cette transition d’un monde à l’autre. Cette passerelle émerge de l’humus d’un modèle de société qui a rempli sa fonction pour faire advenir le suivant, plus soucieux des différents règnes du vivant et choisissant la joie de la coopération, et l’émergence de solutions insolites provenant de l’Intelligence Coopérative.
La voie de la métamorphose garantit les mutations et permet de manifester les transitions nécessaires, les passages de seuils qui affermissent les alternatives balbutiantes, pleine d’enthousiasme, de vitalité et fruit de nos résiliences reliées.
 
Stage "Piloter sa transition", par Christine Marsan et co-animé avec Eric Julien :
Ce parcours permettra de faire le point sur les actions, les projets engagés, d’approfondir les outils, les grilles de lecture permettant d’aller plus loin, de nourrir le réseau d’acteurs du changement, afin de cheminer ensemble vers un monde par tous. Surprise de la rencontre, joie de l’étonnement et du faire ensemble seront au rendez-vous. 
Infos pratiques:
Du 26 au 30 novembre 2014
Lieu : Dans la Biovallée, entre le centre agro- écologique des Amanins et la Ferme Ecole de l’ENS 
Coût : 580 € 
Inscription avec notre partenaire : Ecole de la Nature et des Savoirs, envoyer un mail à ecole.nature.savoirs@gmail.com
 
L'experte : Psychothérapeute et coach, Christine Marsan est aussi écrivain et conférencière au service de l'humain, de la coopération et de la mutation de la société
Articles du thème Développement durable
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte