Changer de vie

Je suis passée d'une vie de thésarde en géophysique au métier de créatrice réutilisatrice

Publié le 28 janvier 2014
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
Clémentine, passée d'une vie de thésarde en géophysique au métier de créatrice réutilisatrice
Clémentine, passée d'une vie de thésarde en géophysique au métier de créatrice réutilisatrice

Après des années d'études, Clémentine était partie pour être une chercheuse scientifique spécialisée. Mais à l'attente de son enfant, Clémentine a décidé de tout arrêter pour pouvoir s'épanouir et se consacrer à ses passions.

Un avenir tout tracé sur le chemin des sciences 
J'ai toujours eu de bonnes notes à l'école, alors il fallait que je passe le bac S, que je fasse de longues études scientifiques pour être prof ou chercheur. Je me suis retrouvée en thèse de géophysique, à écrire des lignes et des lignes de code sur un ordinateur et à modéliser ce qui ressemble à qui n'est pas spécialiste du domaine le contenu d'un tube de dentifrice que l'on vide sur le sol. Je n'ai jamais vraiment réfléchi à savoir si j'aimais vraiment ça. J'étais là, ça m'avait demandé beaucoup de travail, alors je devais m'en estimer heureuse.

Et puis, on attendu notre Petit Lutin. Au début, j'étais malade. J'ai eu du temps pour réfléchir. Et pas du tout envie de recommencer à écrire 300 pages de manuscrit de thèse sur le pourquoi du comment se vide le dentifrice, et la relation que cela peut avoir avec les volcans des Andes..

J'ai toujours aimé tester, expliquer, trouver des solutions. C'est certainement pour cela que j'avais fait une thèse. Il m'a fallu du temps, mais je me suis rendue à l'évidence : je n'aime pas les sciences !

Un besoin de partager mes passions avec les autres 

J'aime rire, la nature, le chocolat, la couture, personnaliser mes affaires, le bonheur de fabriquer quelque chose de tout nouveau avec de l'ancien, les jolis cahiers, les listes, dessiner, photographier, la montagne, mes poneys et bien sûr Petit Lutin et son Papa. Alors, je me suis donnée une chance : changer de métier pour écrire un blog destiné aux Miss qui veulent être écolo et jolies et leur fabriquer des bijoux, de la papeterie, des accessoires, de la décoration. Je partage tout ça sous forme d'articles quotidiens sur le blog, et sous forme de créations dans ma boutique.

J'aime réellement mon travail. Je peux avoir 10 nouvelles idées par jour et en choisir une ou deux. Je peux ranger tout mon beau matériel à réutiliser dans des boites récupérées et des meubles d'occasion.  Je peux partager mes découvertes sur mon blog avec toutes les Miss Green Glam : écolo-glamour. Je peux tester, rater, recommencer à tester. Je peux trouver toujours de nouvelles solutions et les proposer pour celles que ça intéressent. Et j'aime tout ça énormément !

Une nouvelle façon de vivre le quotidien

Ce changement s'est accompagné d'un changement dans notre vie de tous les jours : Petit Lutin a longtemps porté des couches lavables, nous nous sommes inscrits dans une AMAP, nous sommes devenus, sans même nous en rendre compte quasiment végétariens et parfois végétaliens, nous avons vendu notre voiture pour nous inscrire à un site d'auto-partage, nous avons fait le choix d'un accompagnement "à la douce" et d'une école Montessori pour Petit Lutin. Nous réfléchissons longuement avant chaque achat pour trouver la solution qui nous paraît la plus juste. Nous utilisons chaque objet jusqu'à ce qu'il soit complètement hors d'usage. Et surtout, nous consommons finalement très peu.
 

C'est parfois difficile, souvent déconcertant pour notre entourage, mais je me sens en accord avec moi-même dans mes actes de tous les jours.

> Le blog de Clémentine Gibert 

 

Articles du dossier Changer de vie !
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte