#MissBio2017

Qui sont les finalistes de la miss bio 2017 ? Rencontre avec Ombeline Hoor: "Prenons tous nos responsabilités!"

Publié le 12 mai 2017

Ombeline a grandi dans l'univers du bio, et s'investie pour encourager le monde à consommer moins mais mieux. La finaliste soutient l'association Générations Cobayes et partage leur engagement contre les perturbateurs endocriniens. Vous voulez en savoir plus? Retrouvez son interview portrait!

Ombeline Hoor, pourquoi vous être présentée au concours de La Miss Bio ?
Parce que je m’active depuis près de 10 ans pour encourager les gens à consommer moins mais mieux et que cette année, alors que je travaille enfin en harmonie avec mes valeurs et convictions et que je viens de publier un livre dédié à la consom’action, j’ai senti que j’avais ma place dans ce concours. C’était cohérent, ça avait du sens…

Le bio c'est quoi pour vous ? 
Mon terreau. J’ai grandi dans une famille qui carbure à la pousse qui rebique depuis toujours. Bien que ça n’ait pas été une partie de franche rigolade quand j’étais petite, force est de constater que manger des poireaux m’a tenue éloignée de tout désagrément de santé. Malgré tous les subterfuges imaginés, je n’ai jamais manqué l’école…

En grandissant, j’ai réalisé l’impact de ce choix, au-delà du plaisir de l’assiette. Adopter une alimentation bio, c’est ma façon de préserver la biodiversité, de participer au développement de l’économie locale… De respecter mon corps et mon environnement.

Votez vite pour élire la Miss Bio 2017: plus de 100 lots SOBiO'Etic® à gagner

Vous êtes l'ambassadrice de l'association Générations Cobayes. Pourquoi avoir choisi de soutenir cette association en particulier ? 
Nous partageons le même engagement contre les perturbateurs endocriniens ! A vrai dire, c’est grâce à Générations Cobayes que j’ai réalisé l’ampleur du danger lorsque, il y a quelques années, j’ai travaillé à leurs côtés pour créer la (toute première) campagne « Protège tes hormones ». A cette époque, j’avais eu l’occasion de rencontrer André Cicolella, toxicologue à l’origine du scandale sur le bisphénol A dans les biberons, et depuis je n’ai jamais cessé d’alerter les oreilles attentives. 

Eveiller à ce genre de thématique n’est pas chose aisée, on a vite fait de tomber dans le discours anxiogène, mais en jouant la carte de l’humour et de la dérision, Générations Cobayes a su trouver le ton pour sensibiliser massivement les jeunes !

Quel(s) projet(s) financera la dotation de notre partenaire SO’BiO étic si vous êtes élue Miss Bio 2017 ?
Après « Cobayes Squad », la websérie lancée il y a une poignée de semaines, l’association souhaite désormais s’associer aux régions pour proposer des kits de l’éco-drague aux lycéens. Pour accompagner la distribution, Générations Cobayes compte organiser des conférences et des ateliers DIY pour encourager les jeunes à sauter le pas !
Voter pour moi, c’est donc permettre à Générations Cobayes de poursuivre sa mission ! Et ce n’est pas les sujets qui manquent ! 

Pourquoi La Miss Bio c’est vous ?
Après des années passées à râler parce que notre société marche sur la tête, j’ai enfin trouvé la solution pour y remédier : prendre mes responsabilités ! Le top, c’est que ma démarche déteint sur mon entourage et petit à petit, au fil des ateliers, conférence après conférence, les gens trouvent l’impulsion pour entrer à leur tour dans la danse de la consommation responsable. 

Que changeriez-vous dans le monde d'un coup de baguette magique ?
Je voudrais que l’on prenne nos responsabilités. Que l’on arrête d’accuser l’autre à tout va et que l’on s’interroge sur ce que l’on est mesure de faire, nous, là maintenant tout de suite, à notre niveau, pour faire avancer les choses dans le bon sens.

3 adjectifs green pour vous décrire ?
Nature. Engagée. Avertie.

Quel est l'objet green dont vous ne pouvez pas vous séparer ?
Ma cup, pardi ! 

Votez vite pour élire la Miss Bio 2017: plus de 100 lots SOBiO'Etic® à gagner

Articles du même dossier
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte