Parlement du Féminin 2017

Egalité femmes hommes: 3 Français sur 4 estiment qu'elle est loin d'être atteinte

Publié le 31 octobre 2017
© Unsplash.com/C.Newman

Une enquête de la Fondation Jean-Jaurès parue fin octobre 2017 indique que 75% des Français (82% des femmes, 65% des hommes) estiment qu'il reste "encore beaucoup de choses à faire" pour atteindre l'égalité des sexes.

Pour 74% des Français, "il y a encore beaucoup de choses à faire" pour atteindre l’égalité entre les sexes. En 2004, ils étaient pourtant 29% à penser que l’égalité était "à peu près atteinte". Contre 24% aujourd’hui. Des résultats livrés par la Fondation Jean Jaurès à travers une enquête inédite (réalisée par l'Ifop sur un échantillon de 1001 personnes, âgées de 18 ans et plus), portant notamment sur les discriminations au travail, qui restent significatives.

"L’idée qu’il reste beaucoup à faire en matière d’égalité femmes hommes est particulièrement marquée chez les femmes : 82 % partagent cet avis, contre seulement 65 % des hommes. Alors que l’on affirme souvent que les jeunes hommes sont plus sensibles à la cause féministe, on constate que les hommes de moins de 35 ans sont moins nombreux que leurs aînés à considérer qu’ "il reste beaucoup à faire" (58 % contre 66 % des hommes de plus de 35 ans). Sans doute ce résultat peut-il notamment s’expliquer par le fait que beaucoup ont le sentiment de s’investir davantage que leurs aînés dans le partage des tâches et dans la défense de l’égalité femmes-hommes", analysent Chloé Morin, directrice de l’Observatoire de l’opinion de la Fondation, et David Nguyen, directeur conseil au département "Opinion et stratégies d’entreprise" de l’Ifop.

Situation des femmes moins bonne par rapport à celle des hommes 


54 % des Français ont le sentiment que la situation des femmes en matière de conditions de travail (fatigue, cadence, horaires, saleté…) est moins bonne que celle des hommes, soit 4 points de moins qu’en 2003. Pas si étonnant, les femmes perçoivent cette inégalité de manière bien plus aiguë que les hommes : 63 % jugent la situation moins bonne que celle des hommes dans ce domaine, 19 points de plus que le score obtenu chez les hommes interrogés.

S’agissant de la possibilité de trouver du travail, la situation des femmes est perçue comme moins bonne que celle des hommes par 58 % des Français, soit 6 points de moins qu’en 2003. Là encore, on note un écart important entre l’inégalité perçue par les femmes et par les hommes (67 % contre 49 %).

Concernant la sécurité de l’emploi, les femmes occupent une position plus précaire aux yeux de 60 % des Français - un score amélioré de 10 points par rapport à l'enquête de 2003 (10 points), mais un fossé persiste entre l’opinion des hommes (52 % perçoivent les femmes comme plus précaires) et celle des femmes (68 % d’entre elles perçoivent les femmes comme plus précaires).

A lire aussi: Inégalités salariales - et si on arrêtait de travailler le 3 novembre ?

En outre, malgré les progrès enregistrés ces dernières années en termes de parité en politique, 63 % des Français estiment que l’accès à la vie politique est toujours plus difficile pour les femmes que pour les hommes.

74% pensent qu'il est difficile d'obtenir une promotion quand on est une femme

Mais c’est en matière de sécurité dans la vie quotidienne, de possibilité de promotion et d’égalité salariale que l’inégalité perçue entre femmes et hommes est la plus forte : 72 % des Français estiment que la situation des femmes est moins bonne que celle des hommes en matière de sécurité, 71 % considèrent qu’il est plus difficile d’obtenir une promotion lorsqu’on est une femme et 84 % que le salaire des femmes est inférieur. Sur ces deux derniers sujets, l’écart de perception entre les femmes et les hommes reste important (16 points sur les possibilités de promotion, 9 points sur l’égalité salariale).

Pour l’avenir, les Français souhaitent prioritairement que la condition des femmes s’améliore en matière d’égalité salariale. Avec 67 % de réponses au total, cette proposition devance de loin les autres.

Ce sont ensuite 34 % qui souhaitent en priorité que la situation des femmes s’améliore en matière de sécurité au quotidien, 33 % en termes de possibilité de concilier vie familiale et travail. Puis 22 % jugent prioritaire l’amélioration des possibilités de promotion dans le travail, 16 % le partage des tâches familiales et 15 % l’accès des femmes aux postes de responsabilité politique. Chaque personne interrogée pouvait choisir deux propositions parmi celles de la liste.

Les femmes de moins de 35 ans insistent plus que la moyenne des Français sur l’amélioration du partage des tâches familiales, alors que les femmes de plus de 35 ans insistent plus que la moyenne sur l’égalité salariale et l’amélioration des possibilités en matière de promotion dans le travail.

Concernant les mesures que les Français souhaitent voir adoptées en priorité concernent la promotion de l’égalité femmes-hommes à qualification identique (61 %), la sécurité dans les lieux publics (39 %) ou encore le fait de favoriser l’accès des femmes aux postes de responsabilité dans les entreprises (35 %).

En revanche, les hommes sont bien plus nombreux que les femmes à juger prioritaire le fait d’adopter des mesures pour permettre aux pères de mieux s’impliquer dans la vie familiale (20 % contre 13 %).
 

A lire aussi: l'enquête complète de la Fondation Jean Jaurès
 

Suivez le Parlement du Féminin sur Facebook, Twitter et Instagram, ainsi que sur FemininBio.com, via notre dossier Parlement du Féminin 2017.

Le Parlement du Féminin est un événement soutenu par Generali, Engie, Kering, Opéra Comique, Sodexo, Weleda. 

Articles du dossier Parlement du Féminin 2017: toute l'actu autour du bien-être au travail
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte