Recyclage

Les 10 trucs anti-gaspillage de Béa Johnson pour Noël

Publié le 4 décembre 2013 - Mis à jour le 30 novembre 2016
1/10

1 On simplifie ses traditions pour prendre soin de soi et rester zen pendant les fêtes

  • envisagez de moins acheter, moins décorer et moins cuisiner ;
  • de vous servir de votre vaisselle de tous les jours si celle des fêtes se lave à la main ; 
  • de manger au restaurant, ou même de pique-niquer le 25 décembre si le temps le permet.

2 On prend soin des autres

  • en restant zen (appliquer l’astuce précédente) ;  
  • en évitant le centre commercial ;
  • en faisant une bonne action : se porter volontaire à une soupe populaire, envoyer ses remerciements à quelqu'un dont on apprécie le service (son boulanger par exemple ?), organiser une collecte de vêtements pour les sans-abri etc.
© Fotolia

3 On demande au Père Noël de se limiter à un seul cadeau par personne

Son présent sera facilement repérable car c’est le seul qui ne sera pas emballé. Ce cadeau unique provenant du Père Noël met à égalité les enfants quel que soit le revenu de leur famille, mais cela réduit aussi nettement leur liste de souhaits et le stress du Père Noël !

4 On offre des “expériences” au lieu d’objets

Sous la forme de bons ou billets d’entrée. Voici quelques idées : cinéma, cours du soir, bowling, nuit à l’hôtel, location de kayak, patinoire, musée, pêche au crabe, nuit sur une péniche, traîneau…

Une année, nous avons offert un “abonnement mensuel à une activité familiale surprise” à nos enfants : une fois par mois, nous avons participé à une activité que nous n’avions jamais faite ensemble… Les enfants ont adoré et, l’année suivante, ils l’ont réclamé sur leur liste de Noël.

5 On offre un produit consommable dans un contenant réutilisable

  • soit du fait maison: biscuits, ingrédients pour la préparation de gâteau, tisane, confiture, conserve, exfoliant à base de sucre ou de sel, lemoncello, ou baume à lèvres (j'indique une recette simple dans mon livre, Zéro Déchet
  • soit un produit acheté en vrac : cornichons ou olives du marché de producteurs, bonbons ou chocolats de la confiserie du coin. Pensons aussi aux bougies et savons artisanaux, qui sont des alternatives sans emballage tout aussi valables.
© www.myownlabels.com

6 On emballe ses cadeaux dans des sacs ou des carrés en tissu

Les techniques japonaises de Furoshiki permettent d’emballer des objets de tailles et de formes variées, tout en beauté et sans ruban ! Ces alternatives réutilisables se transmettront d’un cadeau à l’autre.

7 On emballe un cadeau dans un autre

un T-shirt, un chandail ou une serviette de cuisine peuvent envelopper un autre cadeau et cela fait donc deux cadeaux en un ! (ici : serviette de yoga Nature & Découvertes)

8 On cherche à réutiliser ce qu’on a sous la main

des dessins de vos enfants, du papier provenant du bac de recyclage (les enfants peuvent les décorer rapidement avec de la peinture à l’eau), des enveloppes en papier reçues dans le courrier, ou du journal.

9 On décore une plante d’intérieur vivante en guise de sapin

ou on achète un arbuste qui servira les années suivantes. Chez moi, je rentre le grand topiaire du balcon à l’intérieur et on le décore. La première année, ça nous a fait bizarre, maintenant on n’envisagerait plus de faire autrement.

10 On crée des décorations mangeables

une crèche en pain d'épice décorée de friandises disponibles en vrac ou une guirlande de popcorn, que vous pouvez accrocher dehors pour les oiseaux après les fêtes. Tant que vos enfants apprécient de réaliser ces créations avec vous, cela renforce les liens !

Béa Johnson vit aux États-Unis avec son mari Scott et leurs deux jeunes garçons. Leur mode de vie : zéro déchet. Aujourd’hui, la famille n’en produit plus qu’un litre par an ! Auteure du livre "Zéro Déchet", Béa nous livre ses astuces pour Noël.

Cette année, pour les fêtes, c'est décidé : on (se) fait plaisir sans se prendre la tête.

1. On simplifie ses traditions pour prendre soin de soi et rester zen pendant les fêtes : 

  • envisagez de moins acheter, moins décorer et  moins cuisiner ;
  • de vous servir de votre vaisselle de tous les jours si celle des fêtes se lave à la main ; 
  • de manger au restaurant, ou même de pique-niquer le 25 décembre si le temps le permet.

2. On prend soin des autres : 

  • en restant zen (appliquer l’astuce précédente) ;  
  • en évitant le centre commercial ;
  • en faisant une bonne action : se porter volontaire à une soupe populaire, envoyer ses remerciements à quelqu'un dont on apprécie le service (son boulanger par exemple ?), organiser une collecte de vêtements pour les sans-abri etc.

3. On demande au Père Noël  de se limiter à un seul cadeau par personne. Son présent sera facilement repérable car c’est le seul qui ne sera pas emballé. Ce cadeau unique provenant du Père Noël met à égalité les enfants quel que soit le revenu de leur famille, mais cela réduit aussi nettement leur liste de souhaits et le stress du Père Noël !

4. On offre des “expériences” au lieu d’objets, sous la forme de bons ou billets d’entrée. Voici quelques idées : cinéma, cours du soir, bowling, nuit à l’hôtel, location de kayak, patinoire, musée, pêche au crabe, nuit sur une péniche, traîneau… 

Une année, nous avons offert un “abonnement mensuel à une activité familiale surprise” à nos enfants : une fois par mois, nous avons participé à une activité que nous n’avions jamais faite ensemble… Les enfants ont adoré et, l’année suivante, ils l’ont réclamé sur leur liste de Noël. 

Un sapin fait maison
Un sapin fait maison
5. On offre un produit consommable dans un contenant réutilisable : 

  • soit du fait maison: biscuits, ingrédients pour la préparation de gâteau, tisane, confiture, conserve, exfoliant à base de sucre ou de sel, lemoncello, ou baume à lèvres (j'indique une recette simple dans mon livre, Zéro Déchet) ; 
  • soit un produit acheté en vrac : cornichons ou olives du marché de producteurs, bonbons ou chocolats de la confiserie du coin. Pensons aussi aux bougies et savons artisanaux, qui sont des alternatives sans emballage tout aussi valables.

6. On emballe ses cadeaux dans des sacs ou des carrés en tissu. Les techniques japonaises de Furoshiki permettent d’emballer des objets de tailles et de formes variées, tout en beauté et sans ruban ! Ces alternatives réutilisables se transmettront d’un cadeau à l’autre.

7. On emballe un cadeau dans un autre : un T-shirt, un chandail ou une serviette de cuisine peuvent envelopper un autre cadeau et cela fait donc deux cadeaux en un !

8. On cherche à réutiliser ce qu’on a sous la main : des dessins de vos enfants, du papier provenant du bac de recyclage (les enfants peuvent les décorer rapidement avec de la peinture à l’eau), des enveloppes en papier reçues dans le courrier, ou du journal.

9. On décore une plante d’intérieur vivante en guise de sapin, ou on achète un arbuste qui servira les années suivantes. Chez moi, je rentre le grand topiaire du balcon à l’intérieur et on le décore. La première année, ça nous a fait bizarre, maintenant on n’envisagerait plus de faire autrement.

10. On crée des décorations mangeables : une crèche en pain d'épice décorée de friandises disponibles en vrac ou une guirlande de popcorn, que vous pouvez accrocher dehors pour les oiseaux après les fêtes. Tant que vos enfants apprécient de réaliser ces créations avec vous, cela renforce les liens !

> Plus d’idées pour des fêtes sans gaspillage dans le livre de Béa Johnson, “Zéro Déchet" (Ed. Les Arènes)

Béa Johnson est à la Une du magazine FemininBio #8, à découvrir en kiosque actuellement !

Articles du dossier Noël 2013 : cadeaux et repas de fêtes
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par bluelilly le 5 décembre 2013 à 14h26
quelle tristesse ... !!!

je cite "envisagez de moins acheter, moins décorer et moins cuisiner ;
de vous servir de votre vaisselle de tous les jours si celle des fêtes se lave à la main "
si on ne peut pas faire des trucs qui sortent de l'ordinaire : moins décorer, moins cuisiner, éviter de se servir de sa jolie vaisselle, .. quelle tristesse ... !! et alors à quoi sert la belle vaisselle, celle que l'on sort pour les grandes occasions ? par contre, il est recommandé d'aller au restaurant ... !!! alors que tt le monde sait qu'il est plus économique, plus sain, de cuisiner soi-même. C'est sûr cette famille produira moins de déchet mais le restaurant dans lequel elle aura mangé en produira davantage => résultat : pas d'économie
Faut vraiment être américain pour raisonner comme ça

Par Gala le 11 décembre 2013 à 22h23
Think outside the box

Lis son bouquin et tu pourras argumenter objectivement

Là tu joues un peu la carte de l'ignorance
Quelle tristesse d'esprit oui...

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte