Evènement

Salon de l'agriculture 2017: 20 stands bio sur les 1000 prévus

Publié le 22 février 2017 - Mis à jour le 24 février 2017
Découvrez des pommes bio au Salon de l'agriculture
Découvrez des pommes bio au Salon de l'agriculture
© Pixabay

Bon, 20 stands bio sur les 1000 prévus, ça reste encore modeste... La nouvelle édition du Salon de l’Agriculture aura lieu du samedi 25 février au dimanche 5 mars 2017. Tour des exposants pour repérer les producteurs de la filière biologique à (re)découvrir.

Ils seront une vingtaine cette année à valoriser leur production sur les étalages du Salon de l’Agriculture, qui se tient à Paris du 25 février au 5 mars 2017. 20 exposants bio, cela ne fait pas beaucoup sur les 1000 stands. Pourtant, le Salon de l’Agriculture est l’occasion pour les visiteurs de découvrir une agriculture qui évolue et qui s’interroge. 

Les escales bio à ne pas louper

Les nombreux visiteurs (610 000 visiteurs en 2016) pourront tout de même découvrir ou retrouver des exposants de la filière biologique, aux profils et aux produits variés mais qui ont la même envie de valoriser le bio.

Parmi eux, les fraises des producteurs Burban, les ruches Mon Miel, le gingembre et le maca de Asieco-Ginseng, les œufs de Cocorette, les sirops et huiles essentiels de L’Herbier de Milly, le lait bio d’ânesse de La savonnière du moulin, le sel d’Occitanie des Salins de l’Aude, le safran des Volcans d’Auvergne, les viandes label rouge issues de l’agriculture biologique de Sicaba, le miel des Ruchers du Morvan, ou encore les brasseries Alaryk et Blondel et le domaine viticole de Château La Roque
Du côté des petites douceurs : les macarons à l’ancienne de la Maison Roux et les glaces à la mirabelle bio de O Maribelle.
Et pour vous dépayser, faites un tour du côté de
Santé Nat, qui propose des produits naturels et bio originaires de Corée. 

Parmi ces producteurs, nous avons rencontré le président de l’association « Les Amis de Juliet », dont l’objectif est de préserver la production des pommes Juliet, issues de l’agriculture biologique. Jean-Noël Carles partage avec nous ses attentes quant à l’évolution de la représentation de la filière biologique sur le Salon. « Nous avons créé notre association en 2005, date à laquelle nous avons commencé à participer au Salon de l’agriculture. Les deux premières années, nous étions quasiment les seuls producteurs bio sur le Salon. Aujourd’hui, l’offre commence à se diversifier mais ne progresse pas aussi vite que la demande des consommateurs ». 
La pomme Juliet est récoltée par 110 producteurs, dans le sud de la France. Son président est formel : l’agriculture biologique nécessite un « suivi technique assidu » pour garantir des fruits et des légumes sans pesticides, sans résidus et donc offrir « plus de sécurité » aux consommateurs qui sont eux, « de plus en plus réceptifs et intéressés par le bio ». Son souhait pour les futurs Salons de l’Agriculture ? « Voir dans quelques années, les étalages du Salon remplis de fruits et de légumes bio ». 

En périphérie du Salon

A l’occasion de l’ouverture du Salon de l’Agriculture, des évènements se mettent en place le weekend du 25 février 2017. Parmi eux, la journée forum « Sortons l’agriculture du salon », organisée au Carreau du Temple par la plateforme Alimentation Générale, et qui veut montrer une forme d’agriculture alternative. De 9h30 à 22h, vous pourrez ainsi découvrir une « exception agricole », plus centrée sur l’agriculture et l’alimentation que sur son industrie. Echanges et dialogues collectifs permettront ainsi de dégager des initiatives autour d’une « démocratie alimentaire », animés par des paysans, des cuisiniers, des intellectuels et des « citoyens-mangeurs ». Représentants de Slow food, des Fermes d’avenir, du Museum national d’Histoire naturelle ou encore de La Ruche qui dit oui se rassemblent ainsi pour imaginer une nouvelle agriculture, respectueuse de l’environnement et de notre santé.
Une vingtaine de producteurs seront également présents pour vous faire déguster leurs produits.

En tant que consommateurs, montrez son soutien aux producteurs et agriculteurs de la filière bio en demandant toujours plus d’alimentation saine et biologique est le meilleur moyen pour faire bouger les choses et imaginer un nouveau Salon de l’agriculture. 

Articles du même dossier
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte