Interview

Savez-vous planter chez nous ? Je partage mon jardin !

Publié le 25 octobre 2013
Savez-vous planter chez nous permet de prêter son jardin
Savez-vous planter chez nous permet de prêter son jardin

Chantal Perdigau, Miss Bio 2012, est aussi à l'origine du site de partage de jardins "Savez-vous planter chez-nous". La Miss, ingénieur en environnement, nous en dit plus sur cette initiative qui engendre partage, convivialité et respect de l'environnement.

Lorsque j'ai été élue Miss Bio j'avais 27 ans et le site "Savez vous planter chez nous" existait depuis 1 an. A mon élection, j'ai choisi de soutenir l'association Apicool car je trouve que cette idée de partage de jardin était une bonne occasion pour sensibiliser le grand public à l'importance des abeilles et à l'urgente nécessité de les protéger. Sans elles, pas de potager, pas de fleurs, de fruits ou de légumes !

J'ai fait des études d'Ingénieure en Génie des Procédés de l'Environnement et j'ai également un Master en Finance d'Entreprise. Avant de me lancer dans l'aventure Savez vous planter chez nous je travaillais comme Ingénieure dans le secteur du Traitement des Eaux.

Pourquoi avoir crée Savez-vous planter chez nous ?

Je n'ai pas vraiment la main verte et je ne suis pas non plus une jardinière aguerrie. Mais j'ai tout simplement eu envie de réunir les personnes en mal de jardin avec les personnes qui en avaient un sans l'exploiter. A la fin de mon contrat de travail, j'ai sollicité l'aide de mon frère qui est web développeur pour créer ce site.  Au delà du jardinage, ce qui me plaît beaucoup, ce sont les valeurs de partage, de convivialité, de bon sens, de respect de l'environnement et de solidarité que véhicule le site.

Votre concept permet aux jardiniers sans jardin d’utiliser celui de personnes qui n’ont pas le temps ou l’envie de créer un potager. Les récoltes sont ensuite partagées entre le propriétaire et le jardinier. Concrètement, comment se passe cet échange ?

Le site recense, département par département, les annonces des propriétaires qui mettent à disposition leur jardin et celles des jardiniers sans jardin. Les uns entrent en contact avec les autres et ensemble, ils décident des modalités de l'échange : partage des récoltes, aide pour entretenir le jardin (tailler les haies, tondre, etc). 

Il y a même des apiculteurs qui souhaitent installer quelques ruches en échange du partage de la production de miel. Il est important que chacun exprime ses souhaits.

Il faut aussi se mettre d'accord sur un certain nombre de points : l'accès à l'eau, quels outils sont utilisés, quel type de culture est envisagée, la fréquence des visites. Une fois l'entente trouvée, l'échange peut débuter.

A ce jour, le site compte près de 3000 annonces partout en France. Elles sont réparties équitablement entre propriétaires prêteurs et jardiniers chercheurs. Plusieurs centaines d'échanges ont été concrétisé.

"Savez vous plantez chez nous, à la mode de chez nous", disait la comptine, et vous, avez-vous été élevé dans cet esprit de solidarité et de respect de l’environnement ?

Oui j'ai été élevé dans un esprit de solidarité et de partage. Petite, j'habitais à la campagne et ma maison était située dans un bois et on avait un grand jardin. Je passais beaucoup de temps dehors, en contact avec la nature. En grandissant, j'ai toujours été sensible au respect de l'environnement et c'est pour cela notamment que j'ai fait des études me permettant de travailler dans le traitement des eaux. 

Chantal Perdigau, fondatrice de Savez-vous planter chez nous ?
Chantal Perdigau, fondatrice de Savez-vous planter chez nous ?

Vous récoltez les fruits (et légumes) de votre succès, à terme aimeriez vous développer d’autres services autour de Savez vous plantez chez nous ?

Ce que nous souhaitons développer c'est un service complet. 
A l'heure actuelle, nos "jardinautes" ont la possibilité de déposer gratuitement leur annonce.

  • Nous avons aussi élaboré un guide des points à aborder pour un partage de jardin réussi et, pour les personnes qui souhaitent formaliser leur échange, nous mettons gratuitement à leur disposition des contrats téléchargeables. 
  • Nous souhaitons aller encore plus loin dans l'accompagnement de nos internautes en développant une boutique en ligne de produits de jardinage.
  • Nous sommes également en train de développer un annuaire de professionnels du jardin aux activités originales et spécifiques. 
  • Nous publions aussi de nombreux conseils de culture et un forum permet aux internautes de partager leur expérience et leur astuces.  

Au-delà d’un échange de services, c’est un échange humain qui se crée grâce à Savez-vous planter chez nous, pensez-vous mettre en place d’autres aventures humaines et écolo ?

Tout à fait, l'échange humain, la solidarité et le partage sont les valeurs phares du site. En parallèle de Savez vous planter chez nous, je développe une activité dans un tout autre domaine : celui du monde associatif et plus particulièrement celui des chorales. Cela s'appelle Choralia Le but est d'aider les groupes vocaux à faire connaître leur talent en leur permettant de créer leur propre site internet.
Tout a été étudié pour que ce service corresponde spécifiquement à leurs besoins et soit un outil de travail efficace et professionnel.

>> Toutes les infos sur Savez-vous planter chez nous ? 

Articles du thème Interview engagée
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte