Animaux

Les animaux, des biens meubles ? Twitter riposte avec #Jenesuispasunmeuble

Publié le 25 février 2014 - Mis à jour le 3 février 2015
1/11

1 Je ne fais pas des promesses en l'air et je suis fidèle à ma maitresse

Photos postées par des internautes sur twitter ou tumblr

2 Je ne suis pas un meuble M. François Hollande

Photos postées par des internautes sur twitter ou tumblr

3 On ne s'assoit pas sur mes droits comme ça !

Photos postées par des internautes sur twitter ou tumblr

4 C'est parce que t'es jaloux de mes qualités que tu ne veux pas que j'ai des droits ?

 

Photos postées par des internautes sur twitter ou tumblr

5 Je ne suis pas un meuble !

Photos postées par des internautes sur twitter ou tumblr

6 Est ce que j'ai l'air d'un meuble ???!?

Photos postées par des internautes sur twitter ou tumblr

7 Je ne suis pas un meuble, ni une capuche !!!

Photos postées par des internautes sur twitter ou tumblr

8 Alors François, tu trouves vraiment que je ressemble à une table basse ?

Photos postées par des internautes sur twitter ou tumblr

9 Je ne suis pas un meuble, ni un cobaye

Photos postées par des internautes sur twitter ou tumblr

10 Il m'a traité de quoi là !? de meuble...

Photos postées par des internautes sur twitter ou tumblr

11 Je ne suis pas un meuble ! SVP

Photos postées par des internautes sur twitter ou tumblr

François Hollande a annoncé qu'il ne souhaitait pas changer le statut juridique des animaux, qui restent des "biens meubles". Les défenseurs du droit des animaux réagissent sur Twitter en postant des photos d'animaux, accompagnées du hashtag #Jenesuispasunmeuble.

C'est juste avant l'ouverture du Salon de l'Agriculture 2014 à Paris que François Hollande a déclaré ne pas vouloir changer le statut de l'animal dans le Code Civil, l'assimilant à un "bien meuble", au même titre que n'importe quel objet, sur lequel l'homme a tous les droits. 

A la question posée par l'hebdomadaire La France Agricole : "Faut-il légiférer sur le statut de l'animal ?", le Président de la République a répondu : "A juste raison beaucoup d'efforts ont été réalisés pour le bien-être animal sans qu'il soit nécessaire de le traduire par une loi. Dans le code rural notamment, l'animal est déjà considéré comme un être sensible. Pourquoi ajouter d'autres considérations ? Car, pour appeler les choses par leur nom, l'élevage aboutit à un moment à ce que l'animal soit abattu. Aussi, nous devons veiller à faire respecter des conditions qui ne le fassent pas souffrir."

L'article L.214 du Code Rural : l'animal, un être sensible

En parlant du Code Rural, François Hollande évoque le fameux article L.214*, qui a donné son nom à l'association L.214 éthique et animauxCependant, comme le précise l'association, "pour l'heure, cet article n'a été sérieusement pris en compte ni dans les pratiques ni dans le droit." Il s'agit donc simplement d'un texte, non suivi d'actes. 

Rappelons qu'en octobre 2013, un Manifeste avait été signé par de grands philosophes, écrivains, scientifiques français tels qu'Hubert Reeves, Matthieu Ricard, Edgar Morin, Christophe André, Pierre Rabhi ou encore Michel Onfray. 

Les défenseurs des animaux réagissent sur les réseaux sociaux #Jenesuispasunmeuble

Cette déclaration a fait réagir les nombreux défenseurs des animaux (déjà 40 000 fans sur la page Facebook de l'association L.214) sur les réseaux sociaux et sur le web. 

Ainsi, un Tumblr a été créé, regroupant les photos de chiens, chats et autres animaux domestiques accompagnés de pancartes proclamant "Je ne suis pas un meuble". 

Sur Twitter, le hashtag #Jenesuispasunmeuble, invite les twittos également à poster des photos d'animaux. La plupart des tweets sont alors directement adressé au Président, grâce aux mentions @fhollande et @elysee

Enfin, une pétition regroupant déjà plus de 13.000 signatures a été lancée sur le site Avaaz.org, rappelant à François Hollande sa volonté affichée pendant la campagne présidentielle de vouloir "réfléchir à la définition d’un nouveau statut juridique de l'animal qui reflète les vérités scientifiques ainsi que l'évolution de la perception des animaux dans la société" et la nécessité de "réformer le Code civil afin que ce dernier ne définisse plus l'animal par son utilisation, en tant qu'objet patrimonial, mais bien comme un être sensible."

Une autre pétition plus ancienne, initiée par 30 millions d'amis, rassemble déjà près de 589.000 signatures ! (Merci Olivia pour l'info !)

*Art L214-1 : « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce. »

Retrouvez les recettes vegan et gourmandes de Mlle Pigut et tous les bons plans pour passer simplement en mode "végé" dans notre magazine Hors Série végétarien dispo en PDF ou sur iPad. 

>> J'achète la version PDF du Hors-Série Végétarien

 

>> J'achète le Hors-Série végétarien sur iPad

Articles du dossier Mon animal et moi
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par lunazen le 4 mars 2014 à 10h09
C'est totalement injustifié

C'est totalement injustifié et absurde de considérer les animaux comme des biens meubles et surtout de ne pas modifier cette loi, qui, faisons preuve d'objectivité, 1) n'a jamais eu lieu d'être et 2) avec toutes les études prouvant la sensibilité des animaux, n'a plus lieu d'être.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte