Dépasser la honte, le livre de Brené Brown

Publié le 2 octobre 2015 - Mis à jour le 7 octobre 2015
Fan de bio, de beau et de bon, passionnée par les questions de diversité, de développement personnel et de médecines naturelles.
Dépasser la honte nécessite du courage, de l'empathie et de compassion.
Dépasser la honte nécessite du courage, de l'empathie et de compassion.
© Pixabay

« J’ai honte ». Qui n’a jamais eu envie de se cacher sous terre, de devenir invisible, de revenir juste 30 secondes en arrière ?

Oui, nous avons toutes ressenti cela, car la honte est universelle. Elle nous touche tous et toutes, quels que soient notre vécu, notre parcours et notre personnalité. 
Elle est aussi très maligne ! Car elle se débrouille pour nous faire croire que nous sommes seule, seule dans ce cas, seule face à cette situation, seule à éprouver tant de gêne. Elle nous isole et nous empêche d’en parler, de nous exprimer, de partager avec les autres. 
Sauf que… c’est précisément cela, l’antidote à la honte. En parler. Sortir de notre isolement. Pour constater que nous ne sommes pas seules, loin s’en faut. 
La honte est insidieuse. Contrairement à la culpabilité (avec laquelle on la confond souvent) qui nous incite à changer et à grandir (« J’ai oublié de chercher ma fille à l’école à l’heure ce soir. Je me sens coupable. Demain je ferai en sorte d’être à l’heure. »), la honte nous touche au plus profond de notre être et nous englue dans l’autocritique et la détestation de soi (« J’ai oublié de chercher ma fille à l’école à l’heure ce soir. Je suis honteuse. Je suis une mauvaise mère. »).
Oui, nous sommes toutes touchées. La faute à qui ? À un réseau d’injonctions sociales et de préjugés sur ce que devrait être « la femme » dans la société. Nous sommes toutes plus ou moins conditionnées par ces images d’Épinal de la parfaite femme, mère, épouse, fille, salariée, amie… Images idéalisées et inatteignables, images contradictoires, que nous nous efforçons d’atteindre, souvent inconsciemment et parfois au péril de notre vie. 
On ne peut pas « guérir » de la honte, comme on ne peut lui échapper à jamais. On peut cependant développer sa résilience face à elle. 
C’est la démarche dévoilée par Brené Brown, chercheuse en sciences sociales et enseignante au Graduate College of Social Work de l’université de Houston. La honte chez les femmes, elle en a fait son cheval de bataille, son combat pour la vie. Ce livre relate des années de recherche, d’entretiens auprès de femmes d’horizons différents, pour aboutir à sa théorie : la résilience à la honte. 
Ce livre explique que pour bâtir cette dernière, il nous faut faire preuve de courage, d’empathie, de compassion et nouer du lien. Il offre des outils et des stratégies spécifiques pour passer, en 4 étapes, de la honte à la résilience : identifier sa honte et comprendre ses propres déclencheurs, exercer son sens critique face aux injonctions sociales, se rapprocher des autres, et exprimer sa honte.
Un livre fort et prenant, reposant sur de solides bases théoriques et des parcours de vie parlants. Un livre qui peut nous aider à sortir de notre propre honte et à oser être plus « soi ».
 
Pour aller plus loin : Écouter la honte, conférence TED donnée par l’auteur en mars 2012 (pour les anglophones)
 
Dépasser la honte
Brené Brown
Editions Trédaniel, 2015

 

 

 

Notre contributrice 

Léa Durupt est l'auteure du blog Je bénis l'inventeurcontributrice au blog participatif Vivremieux ! et co-animatrice sur Radio Médecine Douce.

Retrouvez Lea Durupt pour sa chronique sur Radio Medecine Douce

Toutes les chroniques de Lea sont sur sa page Facebook

Articles du thème Psychologie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !