Education

Fratrie : comment mettre en valeur les qualités de chacun ?

Publié le 18 juin 2015
Pédopsychiatre en secteur libéral et au CHU de Montpellier, le Dr Rafi Kojayanparu exerce également une activité d’enseignant et de chercheur au sein de l’AFREE (Association de Formation et de Recherche sur l’Enfant et son Environnement).
© Pixabay

Pas facile de trouver sa place dans une fratrie ! En tant que parent, votre attitude envers chacun de vos enfants est essentielle pour que chacun grandisse et s'épanouisse dans la famille.

Vous avez beau les aimer avec la même intensité et les élever de la même façon, vos enfants sont uniques. Discrets ou extravertis, intellos ou plutôt physiques, ils possèdent des qualités qui leur sont propres.
Cultiver la différence plutôt qu’encourager le clonage permet aux enfants de grandir avec le sentiment d’être une personne singulière.
Ne les comparez pas tout le temps
Il n’y a rien de pire pour attiser la jalousie entre eux. Sans le vouloir, vous entretenez une rivalité, un esprit de compétition. Par exemple, n’achetez pas systématiquement quelque chose à tous les enfants. Si le grand a besoin d’une paire de chaussures, inutile d’en acheter pour le petit frère si les siennes ne sont pas encore usées. Son tour viendra. Rien qu’à lui !
Des activités extrascolaires différentes
Ne cédez pas à la facilité d’inscrire toute votre tribu à la même activité du mercredi. Là aussi, pour cultiver la différence et parce que vos enfants ne sont pas des clones. Émilie adore la danse classique alors que sa sœur préfère l’escalade. Voilà une bonne occasion pour les singulariser et mettre en valeur les capacités de chacune.
Des couchers différés
Si vous avez pour habitude de coucher le plus petit vers 20 h 30, accordez sans scrupule quinze à vingt minutes supplémentaires au plus grand. Différer ainsi son coucher peut l’aider à mieux construire sa place au sein de la famille et lui signifier qu’il grandit !
Gardez pour vous vos commentaires
Et notamment les phrases assassines concernant les résultats scolaires. Si le bulletin scolaire de Léon est nul alors que sa sœur excelle dans toutes les matières, soulignez les efforts de chacun et faites un bilan plus ciblé avec chacun des enfants en tête-à-tête.
Ne les complimentez pas tous en même temps
Ce n’est pas parce que vous faites un compliment à votre fille que vous devez absolument couvrir de louanges le second dans la foulée. Si les compliments sont effectivement justifiés pour l’un, ils ne le sont pas forcément pour l’autre qui ne comprendra pas ce qui lui vaut tant d’attention. Votre discours risque de sonner faux et de manquer de sincérité. Ce qui n’échappera pas aux enfants.
Pas de recyclage
Le petit dernier en a ras-le-bol de récupérer tous les vieux vêtements de la fratrie. De temps en temps, pensez à lui acheter un vêtement neuf rien que pour lui! Parce qu’il n’est pas une réplique de ses frères et sœurs et qu’il en vaut la peine.
Pas de don de jouets non plus !
Quelle mouche vous a piqué quand vous avez donné ce vieux Lego au petit dernier ? Votre grand n’est pas du tout content. Sachez qu’on ne donne pas le jouet d’un enfant à un autre, même s’il ne joue plus avec depuis des années. L’enfant a investi d’une manière qui lui est propre son jouet. Il ne tient peut-être pas à s’en séparer ou à le léguer de manière aussi brutale. En tout cas, la décision lui appartient. La prochaine fois, demandez-lui s’il est d’accord pour s’en séparer et le donner. Et laissez-lui le temps de lui dire adieu.
Acceptez d’aimer différemment
C’est un sujet épineux mais qu’il faut oser aborder lorsqu’on veut être des parents équitables: nous n’aimons pas de la même manière tous nos enfants. Nous les aimons autant, mais différemment. Et s’ils viennent à tour de rôle vous demander qui vous préférez parmi eux, répondez-leur: «Je t’aime d’une certaine manière et ton frère d’une autre, mais je vous aime tout autant. »
 

Cet article est un extrait du livre L'éducation positive, c'est malin, du Dr Rafi Kojayanparu et Sandrine Catalan-Massé paru aux Editions Leduc.S
Articles du thème Mon enfant et moi
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par ade32 le 22 juin 2015 à 17h41
Ok sur le fond, moralisateur sur la forme

Dites-donc, rien de tel pour culpabiliser les parents! Je suis d'accord avec le fond de l'article mais pas vraiment sur la forme qui ressemble plus à des injonctions qu'à des conseils. Je n'en suis pas encore là, étant uniquement maman d'un bébé de 10 mois mais vraiment je trouve que c'est un peu poussif. Si les vêtements se passe parmi la fratrie, c'est aussi pour des raisons économiques... parents indignes que nous sommes! Il paraît évident qu'il ne faille abuser de rien... Allez voilà le fond de ma pensée sur cet article utile malgré tout! :)

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte