Blur

Blur : la nouvelle tendance cosmétique anti-imperfections, avec silicone

Publié le 21 février 2014
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
Pour une meilleure réflexion de la lumière, les produits "blur" contiennent beaucoup de silicones, comédogènes
Pour une meilleure réflexion de la lumière, les produits "blur" contiennent beaucoup de silicones, comédogènes
© Fotolia

Anti-imperfections, perfecteur de teint, lisseur anti-rides... Le "Blur" débarque en cosmétique, plein de promesses, comme à chaque tendance. Produit miracle ou sans intérêt ? Anne-Marie Gabelica, fondatrice de la marque de cosmétique bio Oolution, nous en dit plus sur leur composition.

Après la BB cream, la CC cream et autres bases de teint nous promettant une peau aussi lisse qu'après une séance Photoshop, voici venir les "BLUR". Ce mot étrange, qui signifie "flou" en anglais, désigne un produit justement censé flouter nos rides, nos boutons, nos pores dilatés, "un peu comme si on posait un calque sur le visage" explique une spécialiste dans une interview à Marie-France

Et c'est ainsi que de Lancôme à Garnier en passant par Kiehl's et Givenchy, toutes les grandes marques propose déjà leur "blur" maison. 

Faut-il céder à cette tendance fort alléchante ? Anne-Marie Gabelica, fondatrice de la gamme de cosmétique bio Oolution, lève le voile (ou le calque) sur la composition un peu douteuse des "blur". 

"La molécule à qui l'on attribue l'effet "blur" est généralement la silice ainsi que ses dérivés. La silice permet de réfléchir la lumière dans plusieurs directions atténuant les zones d'ombres (rides, cicatrices). Au final, l'effet reste somme toute modeste et ne fait aucunement disparaître, même visuellement, les imperfections. 

Par ailleurs, pour une meilleure réflexion de la lumière, les produits "blur" contiennent beaucoup de silicones parce qu'ils sont transparents et permettent une meilleure diffusion de la lumière. Ces molécules recouvrent la peau et participe aussi à l'effet "blur" en colmatant les imperfections. Le problème c'est que les silicones sont des dérivées pétro-chimiques et qu'ils sont souvent comédogènes."

Si comme nous, vous n'êtes pas trop pour pétro-chimiser votre visage et en colmater les brèches, nous avons plusieurs solutions à vous proposer : 

Articles du thème Anti-âge
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte