Blog

Mely, du blog "Chaudron Pastel", notre blogueuse du mois de mai !

Publié le 16 mai 2014
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
Mely, du blog "Chaudron Pastel".
Mely, du blog "Chaudron Pastel".

Mely est l'auteure du blog "Le Chaudron Pastel", une jeune femme très douce et sensible qui parle avec poésie des merveilleux aliments que nous procurent la nature. Graines germées, laits végétaux, superaliments, elle n'hésite pas à mettre son expertise de naturopathe à la portée de ses nombreux lecteurs. Rencontre avec une jolie fée passionnée.

Mon blog, c'est un bout de moi, une jolie histoire commencée en 2007, année où le Chaudron Pastel est né. 

À ce moment, j’étais bien loin d’imaginer que mon joli Chaudron connaisse la croissance, le développement, l’envol qui l’a porté vers des horizons féeriques, croissance qui fait écho à ma propre croissance, à mon propre développement. Une envolée personnelle, professionnelle. Aujourd’hui, mon Chaudron Pastel, c’est à la fois un morceau de mon métier, Naturopathe et c’est aussi (infiniment) plus... Un réel fragment de mon cœur se cache dans tous mes écrits. 

Mes articles sont construits autour d’une recette ou la présentation de superaliments. Et mon cœur hypersensible y dissémine aussi de la poésie, une douce subtilité faisant écho à de nombreux sujets de la Vie. 

Ton dernier coup de coeur engagé ? 

Je fuis de plus en plus les "grandes marques": celles qui sont connues et produites à (trop) grande échelle. 

Ceci englobe les marques de luxe, la grande distribution, le secteur alimentaire, le prêt-à-porter et accessoire, l’ameublement, la vaisselle, les bijoux, etc. L’idée d’avoir un objet (vêtement, bijoux...) qui a été créé à plusieurs milliers (ou millions) d’exemplaires, que je puisse voir et retrouver chez une personne que je croise dans la rue entre en opposition totale avec ma nécessité d’entretenir mon individualité. 

Ceci est aussi valable pour ma consommation de produits alimentaires bio : l’analogie entre le terme "bio" et des produits de qualité est fréquente. Or, dans le bio aussi, certaines marques privilégient la rentabilité au détriment de la qualité finale d’un produit... et ceci se vérifie souvent lorsqu’il y a des mouvements de mode autour d’un superaliment (maca, spiruline, germe de blé...), ou pour certains produits plus classiques (les huiles végétales biologiques). 

J’aime chercher, dénicher des trésors, des pépites, des petits artisans œuvrant pour vivre, bien sûr (la rentabilité reste importante et vitale pour une entreprise !), mais aussi et surtout par amour pour leurs produits. 

C’est aussi, pour moi, une manière d’encourager ces créateurs passionnés. 

Ton dernier coup de gueule engagé ? 

Entendre régulièrement, au fil des mois et des années, des discours naissant au gré de tendances tels que : "Cet aliment / régime / type de recette est fabuleux." 

Cette nouveauté est censée nous apporter au choix : plus d’énergie, du bonheur, une beauté plus éclatante (peau, cheveux...) et beaucoup d’autres choses. Elle n’est, en réalité, que le simple reflet d’un discours marketing redondant dans le fond, mais arborant une forme différente à chaque fois. Or le secret d’un équilibre de vie (physique et psychique) ne peut se résumer à la consommation d’un aliment, ou au suivi d’une tendance, quelle qu’elle soit. 

Ce doux équilibre est possible, bien sûr, et heureusement, mais il est plus subtil que cela. Outre cette subtilité, il est important de comprendre que la manière de l’atteindre sera différente pour chacun. 

Nous sommes tous différents les uns des autres, de par notre âge, notre sexe, nos goûts, notre rythme de vie, nos potentielles carences ou déséquilibres, nous sommes tous uniques... et merveilleux chacun à notre façon. Ainsi, si une habitude, un aliment, ou une façon de manger peut être bénéfique à une personne, il ne le sera pas forcément pour une autre. 

Ton geste éco-responsable pour la planète ? 

Avoir investi, il y a bientôt trois ans, dans un système de filtre à eau qui m’assure une eau de qualité. 

Cet achat fut un important investissement financier (qui est rentabilisé en 9 mois - 6 mois si l’on vit en couple), mais je ne l’ai jamais regretté, tant pour ma santé personnelle que celle de notre jolie Planète bleue. 

Ce système me permet en effet d’avoir une eau de grande qualité, sans les problématiques que l’eau en bouteille peut soulever (plastique, BPA, mauvaise qualité de l’eau selon certaines marques etc.), ou les lacunes qu’ont les carafes filtrantes : elles filtrent certains composants comme le calcaire, mais ne filtrent pas totalement le chlore, et ne filtrent pas du tout les antibiotiques ou les hormones que laissent passer nos stations d’épuration d’eau. 

Qu’emportes-tu toujours avec toi quand tu sors ? 

Mon téléphone portable qui est un réel couteau suisse : agenda, GPS (je n’ai aucun sens de l’orientation !), musique. Je l’utilise aussi pour prendre quelques photos de mon quotidien que j’aime partager sur mon compte Instagram en "Petit Bonheur du Jour", ma manière à moi d’immortaliser des petits bonheurs quotidiens, ces petits riens qui rendent la vie plus douce, et qu’on a tendance à laisser filer trop souvent dans le flot de notre rythme de vie bien dense et frénétique. 

Qu'y a-t-il sur ta table de nuit ? 

Les livres que je lis présentement (j’en lis toujours plusieurs à la fois) : Méditer jour après jour de Christophe André (je le recommande à toute personne souhaitant s’initier à la méditation, débutants ou non !), Simple Loving (un livre anglais dont le tirage est épuisé, il me semble), La singulière tristesse du gâteau au citron (un roman suggéré par une amie), et... le Petit Prince, dans lequel j’aime bien relire quelques passages certains soirs, avant de m’endormir. 

Ta routine beauté bio ? 

Ma conception de la beauté mêle à la fois la simplicité, le naturel, et le respect de notre planète, de notre corps. Je suis partisane d’une routine qui soit la plus minimaliste possible. J’ai longtemps eu beaucoup de problèmes cutanés (acné, peau ultra sensible, hyperséborrhée) et capillaire (pellicule, cheveux regraissant trop vite...). Ils se sont progressivement dissipés (et ont totalement disparu aujourd’hui), lorsque j’ai commencé à modifier mon hygiène de vie en suivant les conseils adaptés à ma constitution naturopathique. 

J’utilise peu de maquillage (mon rituel cosmétique me prend moins de 5 minutes montre en main), et j'aime qu’il reste naturel et souligne simplement ce que j’affectionne sur moi. J’ai regroupé mes conseils beauté, et l’ensemble de mon rituel beauté (cosmétique et maquillage) dans un de mes derniers articles.

Ta dernière folie ? 

Un nouveau MacBook Pro : mon ancien avait 5 ans, et commençait sérieusement à avoir du mal à suivre le rythme de folie que je lui ai infligé. Étant mon outil de travail (pour mes consultations par Skype, mon joli Chaudron, mes photos et vidéos...), c’était important. 

Ton porte-bonheur ? 

La Vie elle-même. 

Un cadeau atypique que l’on t’a fait ? 

L’année dernière, pour mes 30 ans, ma famille et mes amis proches se sont cotisés pour m’offrir un fabuleux cadeau.  

J’ai un (très grand) faible pour les bijoux. Je n’aime pas les marques de luxe et ne suis pas regardante quant à la valeur monétaire du bijou. Ni au fait que ce soit une pièce de taille conséquente : au contraire, j’apprécie la finesse et la simplicité. Mais j’adore les pièces uniques, les bijoux qui symbolisent quelque chose, qui contiennent un message, une histoire. 

Ainsi, pour mes 30 ans, une bague a été réalisée sur-mesure par une artiste inspirée (on peut lire cette jolie histoire sur l’article que j’avais dédié à mes 30 ans).

Un lieu où l'on est sûr de te croiser ? 

Le pays des fées. (Si vous ne croyez pas aux fées : vous avez tort... La vie est plus douce avec.) 

©Chaudron Pastel
©Chaudron Pastel
Ton portrait chinois 

Si j’étais un adjectif, je serais… Douce. 

Si j’étais un animal, je serais… Un pégase. 

Si j’étais un bruit, je serais…  Le silence entre deux chants d’oiseaux. 

Si j’étais une matière, je serais… De la poussière d’étoiles. Pour le côté poétique, féerique. Pour la dimension spirituelle : nous sommes tous uniques, et connectés les uns aux autres, comme le sont les étoiles constituant l’univers tout entier. Pour la réalité matérielle, aussi. Les étoiles étant constituées d’atomes, tout comme nous. Tous, regroupant un pan de ma personne, de ma vision de la Vie, des valeurs qui me sont chères. 

Si j'étais une couleur, je serais… Une couleur pastel. N’importe laquelle. 

Si j’étais un sentiment, je serais… L’enchantement.

Pour une expérience de lecture optimisée, retrouvez ce portrait dans le magazine iPad de mai 2014, en téléchargement gratuit sur l’AppStore

 

Articles du dossier Les blogs green à suivre
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par ElisabethA13 le 7 août 2014 à 19h45
Fan de Mely

Voilà plus de 9 mois que je suis suivie grâce à Skype, par Mely, en naturopathie, elle est lumineuse, douce et efficace, un vrai bonheur de Fée… :-) !

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte