Flexi

Suis-je une flexitarienne?

Publié le 3 janvier 2013 - Mis à jour le 17 janvier 2013
Fondatrice de FemininBio, directrice de collection chez Eyrolles, dingue de bio, folle de nature, de running et par dessus tout de l'évolution de la conscience de l'être humain ;-)

Oui je suis sûrement flexitarienne ! Selon la définition américaine où ce néologisme marketing est né, être "fléxitarien" vient de la contraction de "flexible" and "vegetarian". Explications sur ce nouveau concept.

Pour tout vous dire, avec les années (j'en ai 40) mon goût pour la viande s'est réduit comme peau de chagrin. Je ne suis pas devenue végétarienne, ni par goût ni par totale envie (peut-être un jour...). Les raisons de ma motivation sont de plusieurs ordres : d'abord, la façon dont sont traités les animaux d'élevage n'est pas cool du tout, voire atroce, tant au cours de leur vie qu'au moment de leur mort, cela me pose question, ensuite manger des bébés animaux n'est pas ma tasse de thé (agneau, veau, cochon de lait etc.), et aussi par goût, je sens que mon corps se détache peu à peu de cette envie carnivore. Enfin, par manque de choix et de qualité : au restaurant rien que l'idée d'un saumon bourré de métaux lourds et/ou de PCB ou d'une volaille gavée d'hormones me dégoute profondément. 

Donc petit à petit, je me suis tournée vers un régime alimentaire semi-végétarien ou semi-carnivore : bref flexitarien ! Quand j'ai lu la définition de flexitarien, je me suis reconnue dedans : « Celui qui mange principalement végétarien mais qui mange de la viande occasionnellement. Soit il a abandonné la viande rouge pour sa santé soit pour des raisons environnementales ou il mange uniquement de la viande bio et principalement de la volaille. » Aujourd'hui la définition reste encore floue car il n'y a pas réellement de périodicités : une fois par semaine, par mois etc. C'est chacun comme il le ressent en conscience et ça me va bien.
Les végétariens n'aiment pas trop cet "entre deux". Mais en même temps, une personne qui divise sa consommation de viande par deux est déjà une grosse réduction tant pour le bien-être animal que pour les ressources naturelles, non ?
Bon, bon si je fais le compte : j'ai réduit considérablement le gluten, la viande, les poissons en voie de disparition et ceux truffés de métaux lourds, les produits hors saison, les céréales raffinées et le sucre blanc. Quand je vais au restaurant, parfois c'est le casse-tête chinois, mais bon un flexitarien ne se prend pas la tête, il reste super... flexible, surtout quand il est gourmand !
Gardez ligne et vitalité avec notre méthode d'accompagnement : Le coach minceur bio
 
Articles du dossier Végétarien, végétalien, vegan
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par chouni le 3 janvier 2013 à 20h53
Voici une jole définition

Je me reconnais assez bien dans cette définition, moi aussi je suis donc flexitarienne, le mot me plaît! Et tant pis si les puristes grincent des dents. Au fil des années ( j'ai 48 ans) je ressens de moins en moins le besoin de manger de la viande. C'est surtout dans la convivialité que je l'apprécie, quand elle est de qualité et bio de préférence. J'ai réduit de plus moi aussi le gluten et je participe à des ateliers de cuisine bio végétarienne. / bio vitalité qui font la part belle au crû, à la cuisson basse T° et aux legumineuses et où je rencontre des filles formidables .... Également flexitariennes!

Par julkiz le 3 janvier 2013 à 23h19
Enfin un mot !

Enfin je peux mettre un mot sur mon régime alimentaire ! Quand on me demandait je disais toujours, "je suis semi-végétarienne", les gens ne comprenaient pas et ouvraient des yeux ronds ! "Mais tu es végétarienne ou tu ne l'ai pas?" "Ben je suis végétarienne, mais pas complètement" Allez leur faire comprendre ça !
Merci pour cette belle définition ! :D Je suis Flexitarienne !!

Par Anne Ghesquière le 7 janvier 2013 à 13h53
Moi aussi

Quand j'ai lu la définition je me suis sentie moins seule car comme dit Bernard Werber, "j'ai des canines c'est aussi pour s'en servir" ;-)

Par emy le 8 janvier 2013 à 14h56
Parfaitement expliqué !!

Je me suis parfaitement retrouvée dans cette description, et pour exactement toutes les mêmes raisons !!

Très bien évoqué :) ;)

Par Carinne de Manger autrement le 8 janvier 2013 à 19h04
Même si c'est encore une

Même si c'est encore une manière de nous mettre dans une boite, j'aime bien cette notion de flexitarienne et je dois dire que cela me va comme un gant. ;-)

Par eboullot le 9 janvier 2013 à 04h57
flexitarienne : une belle étape

Moi aussi c'est ce que je suis et plus parce que socialement, c'est vraiment difficile de devenir végétarienne dans un contexte relationnel où la viande est appréciée (car signe de richesse pour les générations précédentes).
Aussi, en société, si je ne trouve pas d'échapatoire, j'accepte une portion minuscule de viande mais seule ou en cercle familial restreint, je ne cuisine jamais de viande.
Je trouve cela aussi difficile parce que je suis déjà un régime sans gluten donc quand j'annonce "sans gluten", cela passe mais avec un "sans gluten, sans viande", mes hôtes sont complètement déboussolés !
Mais pour l'environnement et la santé des générations à venir, je suis tout a fait d'accord qu'il est capital de réduire fortement notre consommation de viande pour toutes les raisons rappelées dans l'article. Merci de ces rappels.

Par Melis le 12 mai 2015 à 16h03
une façon saine de s’alimenter sans se priver

Le flexitarisme se répand peu à peu dans le monde
Etre flexitarien , serait bon pour la planète et bon pour la santé, cela permette aussi de faire des économies

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte