Minceur

Interview minceur et plaisir de Laurence Salomon

Publié le 9 avril 2013
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
Laurence Salomon, naturopathe et fondatrice de Cuisine Originelle®
Laurence Salomon, naturopathe et fondatrice de Cuisine Originelle®

Les beaux jours reviennent, mais pas les régimes ! Cette année, on change de tactique et on retrouve le plaisir de manger grâce aux conseils de Laurence Salomon.

Laurence Salomon est naturopathe, chef bio et passionnée par l’art culinaire. Elle a créé en 2010 son centre pédagogique Cuisine Originelle® à Annecy. Elle est aussi co-auteur du programme Coachminceurbio.com. Grâce à son savoir-faire, elle allie cuisine plaisir et cuisine santé.

Chaque année, au printemps, les magazines féminins ressortent leur marronnier sur la minceur. Comment en finir avec les régimes ?

Pas évident de répondre brièvement à cette question ! Comment en finir avec les régimes, c'est justement ce que nous développons avec Lylian le Goff dans les livres de la collection "Ceci n'est pas un régime". C'est également la méthode que nous proposons dans le Coach minceur bio.

En fait il ne faudrait jamais commencer les régimes. Le secret c'est le plaisir ! Il faut se régaler tous les jours, privilégier le goût, la naturalité, avec des connaissances en nutrition, et surtout faire preuve de bon sens. Donc on ne compte pas les calories, et on suit ses envies.

Même si nos envies sont très fortes ?

C'est la frustration qui crée la boulimie. Si on s'impose trop de frustrations cela entraîne forcément des réactions compensatrices. Mais en s'autorisant ce que l'on aime, les envies se régulent d'elles-mêmes assez rapidement. Le corps n'aime pas le "trop" ni les à-coups.

Comment allier saveur et minceur ?

Moins on dénature les aliments, plus ils sont riches en micronutriments et en saveurs. Et le goût, c'est ce qui est le plus important dans une alimentation saine et équilibrée. Le plaisir rassasie !

Paradoxalement, plus on se régale, moins l'on ressent le besoin de manger en quantité. À l'inverse, tant que nous n'avons pas notre dose de plaisir, nous cherchons à combler le manque en mangeant plus que nécessaire. Notre rapport à l'alimentation est simple et complexe à la fois.

Si dès le matin vous prenez une bonne tartine de purée d'amande et de miel, un kiwi et une boisson chaude, vous avez beaucoup moins de chance de craquer sur une barre industrielle très sucrée à 11h, que si vous vous êtes forcé à avaler une biscotte tartinée d'une mauvaise margarine.

Prenons l'exemple du plus simple des gâteaux : le gâteau yaourt. Réalisé avec une farine classique T45 (blanche), il aura moins de saveur qu'avec une farine T80 (bise ou semi-complète). Pour masquer le manque de goût, on force sur le sucre, ce qui n'est pas une bonne solution.

Même chose pour le pain, qui contribue à 30 % de nos apports globaux en sel, c'est beaucoup trop ! Les boulangers conventionnels salent le pain à outrance pour masquer le manque de goût de leur farine dénaturée. Et les boulangers bio ont parfois tendance à suivre, pour s'adapter à nos palais habitués à ce goût salé.

Quels sont vos ingrédients minceur indispensables ?

Les légumes crus et cuits, l'huile d'olive pour la cuisson, quelques produits à base de soja tels que le tofu, des yaourts de soja (au lieu de yaourts de vache allégés qui font quand même grossir) pour limiter sa consommation de produits laitiers (sans l'arrêter complètement). Attention toutefois à ne pas abuser du soja car c'est un aliment très riche en principes actifs.

Ne pas oublier les fruits, en les consommant de saison comme la pomme ou le kiwi en hiver. Même si on mange moins de fruits que de légumes, c'est important de les intégrer à l'alimentation.

Enfin les céréales et les légumineuses ont un fort pouvoir de satiété et un indice glycémique bas qui évite les petits creux et les hypoglycémies.

Pourquoi choisir des aliments bio ?

Pour avoir des aliments plus riches en goût, en saveurs, mais aussi en micronutriments. Les aliments bio sont plus riches en fibres, donc plus rassasiants. Ils s'assimilent plus lentement et ne provoquent pas de pic glycémique.

Les légumes bio contiennent moins d'eau que les non bio.

Quand on consomme des ingrédients complets et donc que l'on ingère une partie des enveloppes externes des céréales par exemple, il faut absolument qu'ils ne soient pas gorgés de pesticides.

Au niveau de l'épicerie, il y a aussi une variété en bio que l'on ne peut pas trouver en conventionnel : laits végétaux, farines, certains condiments, légumineuses. Le bio offre une cuisine plus variée, plus gaie, et permet de se détacher des produits laitiers.

L'offre bio se développe de plus en plus dans la grande distribution ce qui permet de retrouver certains de ces aliments plus facilement.

Quel est le principe du Coach minceur bio ?

C’est un programme de coaching que nous avons mis en place en 2010 avec le Dr Lylian Le Goff. Il est basé sur un changement de comportement alimentaire qui est, selon nous, la seule façon de maigrir progressivement mais durablement.

Le principe : nous vous accompagnons grâce à des menus hebdomadaires et des recettes de saison, des listes de courses et des séances de coaching. Ce programme est disponible en ligne, sur abonnement.

Par quoi commencer lorsqu'on veut changer son alimentation ?

On pourrait commencer par ne pas mettre de la crème, du beurre et du fromage partout dans sa cuisine et réserver ses produits laitiers pour de bons fromages au lait cru.

Puis retenir ces quatre principes :
- De l'huile d'olive pour la cuisson et l'huile de colza pour les assaisonnements, première pression à froid.
- Des farines et céréales non raffinées, semi-complètes.
- Bannir le sucre raffiné.
- Bannir le sel raffiné.

Peu à peu, on mangera davantage de légumes crus et cuits et on privilégiera les protéines végétales par rapport aux protéines animales (moins de viande, de charcuterie).

Enfin, éviter de sauter les repas et même en faire quatre par jour si le besoin se fait sentir : petit déjeuner, déjeuner, collation et dîner. Pour le dernier repas de la journée, mieux vaut limiter son apport protéique. Si l'on dine très tôt (19h), on se passera de collation.

S'il fallait retenir un seul principe alimentaire pour rester mince et en pleine forme ?

Il est certain que manger bio en équilibrant bien son assiette a toute son importance. Mais s'il faut ne retenir qu'un seul principe, ce serait celui de la  "modération quantitative" avec des ingrédients non dénaturés. On peut manger bio et pourtant dépasser en permanence ses limites digestives.

Connaissez-vous le hara hachi bu ? Que pensez-vous de cette philosophie japonaise qui consiste à ne pas manger jusqu'à satiété ?

C'est une très bonne philosophie, il faut savoir s'arrêter avant d'être repu. Le hara hachi bu prône aussi la consommation de soja fermenté qui est effectivement mieux assimilable et meilleur pour la santé (miso, sauce soja, tofu lacto-fermenté).

Que pensez-vous du "sans gluten" comme régime amincissant ?

Je pense qu'il est vraiment absurde de se passer de gluten lorsqu'on n'est pas coeliaque. En se privant et en se contraignant, personne ne maigrit sur le long terme. Le régime sans gluten, lorsqu'il n'est pas vital, crée frustrations, perturbations digestives et finalement, craquages sur la baguette et donc reprise inévitable de poids.

Les personnes qui se forcent au régime sans gluten déséquilibrent leur relation à l'alimentation en voyant le gluten comme un poison.

Bien sûr, comme je l'explique dans un billet que j'avais publié sur mon site, il n'y a pas de fumée sans feu, et c'est la dose qui fait le poison. En consommant du blé dénaturé à outrance, nous avons tué la diversité des céréales et engendré des réactions physiologiques de rejet chez une partie de la population.

Pourtant, l'un des facteurs de cette épidémie d'allergie au gluten est aussi la croyance forte véhiculée sur la nocivité de cet aliment. Cette croyance est tellement puissante que certaines personnes convaincues de ce fait, réagissent par des somatisations ou attribuent leur mal au gluten. Alors ne nous trompons pas d'ennemi, le blé bio moulu à la meule de pierre et panifié au pur levain est bénéfique à la santé. Le fait d'en alterner sa consommation avec du seigle, du petit épeautre, du kamut mais aussi du riz, du sarrasin etc., fait disparaître bon nombre de réactions allergiques.

L'effet pervers pour les vrais malades coeliaques, c'est que certains cuisiniers doivent maintenant faire face à tellement de personnes qui se disent intolérantes au gluten, alors qu'ils savent que la majorité ne l'est pas réellement, qu'ils finissent par ne plus les prendre au sérieux !
 

Cet article est extrait de votre magazine FemininBio sur iPad du mois d'avril 2013. 

Notre conseil minceur :
Commencez votre diagnostic minceur gratuit et recevez vos premiers conseils minceur et vitalité.

Articles du thème Maigrir naturellement
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par mamierose le 9 avril 2013 à 13h56
article minceur

bonjour
voila votre article m'intéresse car depuis 13 ans je suis intolérante au gluten
et les premier temps j'avais maigrir de 16 kg
puis un moment j'ai abandonner car trop de monde a la maison et là catastrophe j'ai tous repris
mais problème de santé été toujours là
alors je me suis repris en main surtout quant ma petite fille elle a été diagnostiqué intolérant au blé et au lait et depuis 5 ans plus de blé et très peu de lait
et bien dite moi pourquoi je ne maigrir pas je pése 101 kg
pourtant je suis bien intolérante il faut dire que je ne fais aucune activité
y a t'il une solution pour moi qui ai 76 ans
merci de votre réponse

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte