Tiges de betteraves confites

Ingrédients
  • • Les tiges d’une botte de betteraves
    • 600 g de fromage blanc
    • 6 c. à soupe de sirop d’agave
    • Eau
  • Type
    Dessert
  • Prix
    bas
  • Préparation
    -
  • Difficulté
    facile
  • Personnes
    4

Recette extraite de je cuisine les fanes par Amandine Geers et Olivier Degorce, Editions terre Vivante.

La merveilleuse couleur des tiges de betteraves m’a conduite à prendre une décision radicale : trouver une recette sucrée qui les sauvent de la poubelle. Confites comme l’angélique et bien sucrée comme la rhubarbe.

Amandine Geers

Tiges de betteraves confites

Préparation

1.  Lavez les tiges de betteraves et coupez-les en tronçons de 10 cm.

2.  Mettez-les dans une poêle et recouvrez-les à peine d’eau.

3.  Ajoutez le sirop d’agave et laissez confire à feu très doux pendant 30 minutes. Versez éventuellement quelques cuillères d’eau si elle s’est évaporée trop rapidement.

4.  Servez les tiges confites joliment disposées dans des coupes de fromage blanc onctueux.

5.  Variante : vous pouvez également les incorporer dans des pâtes à gâteaux.

Besoin d'aide ?

Pour les problèmes d'unités : le tableau de conversion

Pour les vitamines et mineraux santé : le guide nutritionnel

Autres recettes Dessert
Avis des membres
Note : 0/5
Par lapetitesirène le 9 mai 2011 à 17h26

ça a quel goût ?

Note : 0/5
Par marie170 le 10 mai 2011 à 09h27

Je salue l'arrivée de ce bel ouvrage mais je m'interroge sur les qualités nutritionnelles ici, des tiges de betteraves, et de manière générales sur les "fanes". Est-ce que l'auteur peut nous en dire plus à ce sujet. Merci à elle.

Note : 5/5
Par stefbio le 11 mai 2011 à 15h17

Les tiges de betteraves confites sont délicieusement sucrées grâce au sirop d'agave et l'acidité naturelle disparait totalement. C'est très bon dans les yaourts, mais on peut aussi les sucer telles quelles comme des confiseries. Bon aussi sur les gâteaux.

Note : 5/5
Par kickers le 11 mai 2011 à 15h21

Concernant : les qualités nutritionnelles, voici un extrait du livre : encore peu d’études existent sur les qualités nutritionnelles de ce que, d’ordinaire, nous ne mangeons pas. Néanmoins, certaines données existent et tendent à montrer l’intérêt nutritionnel des fanes qui se révèle même parfois supérieur au légume qui les porte. L’épluchage des fruits et des légumes nous prive de précieux micronutriments (vitamines, minéraux, polyphénols…) qu’ils concentrent et qui jouent un rôle primordial pour notre santé. Les parties externes, la peau, les feuilles… sont en effet riches en antioxydants, car ces zones sont directement exposées aux « agressions » extérieures (soleil, vent, insectes…) ; elles créent donc leurs propres défenses naturelles. Les pertes peuvent s’élever à 25 % lorsque l’épluchage est épais et se fait au couteau. En épluchant une pomme par exemple, on diminue sensiblement son potentiel antioxydant (vitamine C, quercétine…). D’autres parties, qui viennent souvent remplir nos poubelles (feuilles, tiges…), ne sont pas en reste quant à leur richesse nutritionnelle. On sait par exemple que les feuilles ou fanes de radis contiennent de la provitamine A, de la vitamine B9 et de la vitamine C. Celles des betteraves sont également riches en lutéine et en zéaxanthine, deux caroténoïdes aux propriétés antioxydantes avérées.

Note : 5/5
Par helene13004 le 16 mai 2011 à 15h10

J'ai l'habite de cuisiner les fanes de betteraves comme des épinards, c'est plus doux et sucré en gouts, mais quelle originalité cette recette. Bravo!

Envie de réagir ?Je donne mon avis
Tiges de betteraves confites

Attention : vous devez être connecté pour déposer un avis sur cette recette.