Jardin

Macadam Gardens : e-boutique pour jardiner en ville

Publié le 15 avril 2013
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
Alexandre, Cédric et Thomas, créateurs de Macadam Gardens
Alexandre, Cédric et Thomas, créateurs de Macadam Gardens

Rat des villes ou rat des champs ? Aujourd'hui la nature s'invite dans les petits espaces des citadins qui rêvent d'un beau potager. Rencontre avec les 3 jeunes entrepreneurs de Macadam Gardens, un tout nouveau site de jardinage urbain.

Qui se cache derrière Macadam Gardens ?

Derrière Macadam Gardens se cachent 3 jeunes entrepreneurs, citadins et passionnés de jardinage : Alexandre, 25 ans, Cédric, 27 ans, et Thomas, 30 ans.

L’idée de Macadam Gardens nous est venue en observant les tendances autour de l’agriculture urbaine et du jardinage en ville. De plus en plus de citadins se mettent en effet à cultiver un petit potager chez eux, mais peinent parfois à trouver des produits adaptés à la culture en ville.

Nous avons donc décidé de lancer Macadam Gardens afin d’essayer de les aider en leur proposant des produits originaux et écologiques, utilisables directement dans leur cuisine ou sur leur balcon !

Comment expliquez-vous le boom du jardinage urbain ?

Quand on habite en ville et que l'on passe sa journée entre le bureau et les transports en commun, on a souvent besoin de disposer d’un petit espace privilégié pour se ressourcer. Le jardinage permet justement cela, en plus d’être une activité relaxante.

D’après nous, le jardinage urbain bénéficie également du développement d’autres tendances sociétales plus profondes, comme par exemple le mouvement des locavores  et le développement des circuits courts. On ne peut pas faire plus local que des tomates cultivées directement chez soi !

L’intérêt grandissant des Français pour la cuisine et les produits du terroir, grâce entre autres au succès des émissions de cuisine, contribue également au développement du jardinage urbain. Les téléspectateurs ont ainsi redécouvert des variétés de légumes oubliés, et cela les a sans doute motivé à s’essayer au jardinage et à commencer leur propre potager.

Quelle est l'importance du bio et de l'écologie dans votre projet ?

Le bio et l’écologie sont deux aspect primordiaux dans notre projet d’entreprise. Notre objectif avec Macadam Gardens est en effet d’encourager les gens à cultiver chez eux un petit potager et à redécouvrir le goût de variétés de légumes produits localement, sans produits chimiques ni pesticides.

On espère aussi qu’en se mettant à jardiner chez eux, cela les encouragera ensuite à aller acheter des produits locaux plutôt que des variétés industrielles produites à l’étranger. Cela permettrait de relancer l’économie locale tout en réduisant les émissions de CO2 liées au transport.

Et le Made in France ?

La question environnementale fait également partie intégrante de notre stratégie d’achat. Nous essayons au maximum de travailler avec des marques françaises et respectueuses de l’environnement et nous mettons en avant sur notre site l’origine des produits que nous vendons.

Concrètement, 70% de notre catalogue provient de marques françaises et 30% de marques européennes (+ 1 américaine). Nous nous sommes tournés en effet vers quelques fournisseurs étrangers pour pouvoir proposer certains produits vraiment innovants, mais nous ne travaillons pas avec l’Asie. Nous prévoyons prochainement la mise en place d’un partenariat avec une association de reforestation pour essayer de contrebalancer ces achats à l’étranger.

Comment faites-vous pour  vous fournir en graines bios de variétés anciennes ?

Pour les semences, nous avons choisi de travailler avec la Ferme de Saint Marthe, à Angers, qui produit des graines bios de légumes anciens depuis 1974. Ils ont notamment développé une gamme de graines potagères, "graines en folies", qui se prêtent bien au jardinage urbain.

Nous prévoyons également de vendre quelques plants de variétés anciennes que nous allons cultiver selon les principes de l’agriculture biologique. Nous travaillons avec l’association Kokopelli pour les graines de nos futurs plants.

Petit lexique du jardinier urbain trendy :

- Qu'est ce que le Koubachi ?

Le "Koubachi" est un capteur intelligent qui vous aide à prendre soin de vos plantes en leur donnant la possibilité de s’exprimer ! Le Koubachi possède en effet des capteurs d’humidité, de température et de luminosité qui vont lui permettre de savoir comment se porte votre plante. Vous le plantez d’abord dans le terreau, puis vous le paramétrez ensuite via une application pour smartphone ou directement sur leur site. Une fois paramétré, il vous avertira par email à chaque fois que vos plantes ont besoin de plus d’eau ou de lumière !

- C'est quoi un Seedbom ?

Les "Seedbom" sont les armes préférés de la "Guerilla Gardening", un mouvement citoyen dont l’objectif est de reverdir nos villes. Les Seedbom sont de petites bombes à graines fabriquées à la main qu’il suffit de tremper dans l’eau puis de catapulter un peu partout en ville pour y voir pousser coquelicots, tournesols ou plantes mellifères pour les abeilles.

- En quoi consiste le "Click & Grow" ?

Le "Click & Grow" est un petit pot intelligent qui s’occupe tout seul de faire pousser vos herbes aromatiques ou vos tomates-cerises. Avec lui, tout le monde aura la main verte !

Le "Click & Grow" utilise les techniques reconnus de l’hydroponie et de l’aéroponie : les graines sont situées dans une cartouche contenant tous les nutriments nécessaires à leur croissance. Les racines de la plante vont se développer directement dans l’air et un système de pompe va utiliser l’eau contenu dans le pot pour arroser directement les racines, permettant ainsi une absorption optimale de nutriments.

- et le Tricot de Pot ?

Le Tricot de Pot est un petit accessoire design pour tous ceux qui en ont marre de la couleur un peu triste de leurs pots en céramique. Il s’agit d’un accessoire en géotextile qui se place autour de vos pots pour lui donner de la couleur et égayer ainsi votre intérieur ou votre balcon !

Quels sont vos conseils jardinage en avril ?

Le mois d’avril est le plus important pour les jardiniers urbains car les beaux jours arrivent et annoncent le début du jardinage. Il est très important de bien préparer la saison pour récolter de beaux fruits et légumes, voici donc 6 astuces pour réussir son potager urbain sans se prendre la tête :

• Organisez l’espace sur votre balcon ou sur votre terrasse. Commencez par repérer les endroits les plus ensoleillés où vous cultiverez les solanacées (tomate, aubergine, poivron…) qui sont les légumes les plus gourmands en soleil, les plantes aromatiques et les courgettes. Aux endroits plus ombragés, vous pourrez installer les cultures de salades, épinards, ainsi que tous les légumes racines (carotte, pomme de terre, oignon, poireau, etc.).

• Pour les semis, essayez de privilégier des godets en tourbe ou en fibre de bois, ils sont biodégradables et lors du repiquage vous aurez juste à mettre votre godet dans un plus grand pot, sans avoir à rempoter manuellement. Fini le dépotage/rempotage !

• Utilisez un contenant adapté pour vos plants. On peut en effet tout cultiver en pot, il suffit juste de choisir le bon ! Par exemple, pour que vos tomates se développent bien vous devez utiliser un contenant d’un minimum de 20 litres et d’une bonne profondeur pour les racines. Pour les salades, un pot de 3 litres devrait suffir.

• Pour gagner de l’espace, pensez aux associations de culture, certaines plantes aiment bien être cultivées l’une à côté de l’autre et sont complémentaires. En associant la tomate au basilic par exemple, vous stimulerez la croissance des deux plantes tout en éloignant les insectes nuisibles grâce à l’odeur du basilic. Plantez également des fleurs "utiles" comme les capucines qui réduit le risque de mildiou et embellit votre potager. Plus vous aurez de biodiversité dans votre potager et moins vous aurez de problèmes.

• Pensez à l’irrigation dès le départ. La principale source d’échec d’une culture en pot est le manque d’arrosage. Si vous ne pouvez pas vous en occuper régulièrement, utilisez des systèmes d’arrosage en goutte à goutte  ou avec une bouteille retournée pour être tranquille quelques temps.

• Adoptez le geste écologique et faites votre propre engrais! Utilisez un composteur pour transformer vos déchets de cuisine en un engrais biologique très fertile. Vous n’aurez plus besoin d’achetez de l’engrais "industriel", généralement chimique et onéreux. 

Retrouvez Macadam Gardens sur le site internet.

Articles du thème Mon balcon bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !