Feng-shui

Feng-shui : quelles couleurs dans les pièces de la maison ?

Publié le 7 mai 2015
Alexandra Viragh a crée le concept de « psycho-décoration », ouvrant au feng-shui une voie nouvelle dans le développement personnel en Europe.
© Pixabay

Choisir les couleurs des murs dans une pièce n'est pas aisé. Vous trouverez dans le feng-shui des règles de vie qui sont autant de conseils pour vous aider à choisir la décoration des pièces de la maison.

Suivant les principes fondamentaux du feng-shui, il s’agit d’éviter de peindre une cuisine en bleu, ou un hall d’entrée principale en marron, une salle de bains en rouge vif, une chambre en blanc ou un bureau d’affaires en violet... Certains de nos choix de couleurs nous portent intuitivement vers des teintes adéquates du point de vue de leur équilibre yin et yang. Cela est tout simplement le reflet d’une harmonie intérieure que l’on peut mettre en rapport avec l’activité principale de la pièce. Lorsque votre décoration intérieure dénote un déséquilibre entre le yin et le yang des couleurs, une simple couche de patines peut parfois transformer les vibrations actuelles en de nouvelles plus épanouisantes.
La perception du monde qui nous entoure est filtrée par notre personnalité, notre ego, eux-mêmes tissés de toutes les expériences de vie que nous avons faites depuis notre enfance. Notre vision est ainsi en fait imprégnée des mille images que nous avons eues auparavant, que nous avons aimées, ou qui nous ont déplu.
Revenir à la compréhension de la vibration des couleurs va permettre de comprendre nos manques, de jeter des ponts vivants entre nos souhaits profonds et le chemin psychologique qui nous sépare encore de leur réalisation. L’aboutissement de ce travail de transformation des couleurs qui influencent via la décoration intérieure reste la découverte, le cheminement vers le tao individuel de chacun.
Il est impossible de créer un environnement idéal unique en feng shui occidental, une maison parfaitement agencée en termes de couleurs harmonieuses et qui puisse être déclinée dans toutes les architectures.
Dans les soirées, invités chez des amis, vous retrouveriez la même cuisine verte, la même chambre rose et l’entrée orange et vous auriez déjà trouvé un intéressant sujet de conversation : « N’auriez-vous pas lu le livre Feng shui, force d’harmonie, par hasard ? »
Que faire, par exemple, si l’orange proposé pour l’entrée vous donne une impression d’agitation alors qu’en rentrant du travail le soir, vous aspirez plutôt à une ambiance paisible contrastant avec l’atmosphère très yang de la journée... Le choix des couleurs doit toujours se faire en accord avec votre ressenti profond.
Les couleurs en feng shui occidental sont davantage une source de recherche sur soi, un moyen de tester ses aspirations parfois inconscientes et, par-dessus tout, un chemin pratique pour restaurer l’harmonie intérieure. Il s’agit donc d’apprendre à connaître leurs effets sur soi, à tester et vérifier dans la pratique la description des relations psychiques aux couleurs. Le feng shui occidental vous propose un chemin vers soi à travers la dimension psychologique et énergétique de la décoration ; il n’est pas un dogme de l’habitat.
 

 
Ce texte est extrait du livre d'Alexandra Viragh, Feng shui, force d'harmonie, paru aux éditions Trajectoire.
Articles de la même rubrique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte