Bains dérivatifs

Bains dérivatifs avec France Guillain : l'anti-inflammatoire par le froid

Publié le 25 février 2014
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
Le bain dérivatif renforce l'immunité et réduit le stress
Le bain dérivatif renforce l'immunité et réduit le stress

Technique ancienne pour faire baisser la température interne du corps, le bains dérivatif renforce l'immunité et réduit le stress. L'experte France Guillain nous éclaire sur une méthode qui a passé l'épreuve du temps.

Le bain dérivatif est une technique ancestrale naturelle qui vise à garder la température interne moyenne (rectale) du corps au niveau le plus favorable, non inflammatoire. 

Si on prend cette température toutes les heures pendant 24h et ainsi pendant une semaine et que l'on fait la moyenne, elle ne doit pas dépasser 36°6. 

Or dans les pays occidentalisés, en 60 ans, elle est passée à 37°2. Autrement dit, toute la population est en état inflammatoire aigu, ce qui favorise les cancers, le Parkinson, l'Alzheimer, selon la Recherche (Pr Luc Montagnier, Prix Nobel de Médecine 2008.) 

"La technique consiste, tout en maintenant l'ensemble du corps au chaud, à refroidir exclusivement le périnée, les plis de l'aine en partie basse, idéalement 3 heures par jour pour une personne mince et en bonne santé. Beaucoup plus dans les autres cas", explique France Guillain, scientifique et spécialiste des bains dérivatifs.

Immunité, anti-stress, chasseur de graisse...

Lors d'un bain dérivatif, la baisse de la température interne renforce l'immunité, fait monter la sérotonine, réduit le stress, supprime les douleurs inflammatoires et chasse les graisses épaisses en faisant travailler les graisses brunes (les graisses fluides, les seules que l'humain devrait avoir) et permettrait de vivre plus longtemps ! 

De plus, l'activation des intestins et du fascia assure la circulation des graisses brunes dans tout le corps comme la sève dans un arbre. Cela permet à 8 fonctions de s'exprimer, dont l'expulsion des toxiques, mais aussi la circulation des cellules souches indifférenciées réparatrices.

"Mais attention, le froid n'est appliqué qu'en un endroit précis, le reste du corps est au chaud. Les chercheurs essaient de comprendre comment agit ce froid précisément, pour le moment ils constatent", précise la spécialiste. 

Des études indiquent que les graisses brunes peuvent aider les adultes à perdre du poids. Ces sont les seules graisses que l'humain doit avoir. "En 2001, il a été mis en évidence, aux USA comme à l'Hopital Saint Louis à Paris, qu'elles contiennent des millions de cellules souches indifférenciées, capables de réparer n'importe quoi dans notre corps", affirme France Guillain.

Commencer le bain dérivatif

Le plus simple est de mettre une bouteille d'eau congelée très bien enveloppée ou une poche de gel appropriée à l'entre-jambe, plus ou moins longtemps selon l'âge et le poids de la personne.

Sur le site bainsderivatifs.fr, il y a une adresse mail où l'on peut poser la question et se faire guider pas à pas, c'est absolument gratuit, mais ne dépassez pas trois lignes et une seule question par courriel. France Guillain répond personnellement à tous les courriels, dans l'espoir que cette hygiène de vie retrouve sa juste place, au sein de toutes les familles, et se transmette ainsi à nouveau ! 

Articles du thème Anti cancer
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte