Love Coach

Bénédicte Ann, rencontre avec une love coach

Publié le 9 juillet 2013
Une relation amoureuse est faite de concessions et est basée sur le respect de son partenaire
Une relation amoureuse est faite de concessions et est basée sur le respect de son partenaire
© photl

Bénédicte Ann est une love coach généreuse et passionnée. Elle aime aider les Hommes à améliorer leurs relations amoureuses pour être heureux. Rencontre avec une samaritaine des temps modernes.

Forte de son expérience à la tête d'une agence matrimoniale, Bénédicte Ann cherche aujourd'hui à transmettre au plus grand nombre les clés pour rencontrer l’amour et construire des relations durables.

En 2004, elle lance les Cafés de l'amour, un rendez-vous hebdomadaire dans l'esprit des cafés philo, qui aborde des thèmes en lien avec l'amour et le sentiment amoureux. Un véritable succès qui attire entre 100 et 200 personnes chaque semaine à Paris et autant lors des rendez-vous mensuels de Bruxelles, Rennes, Bordeaux...

Racontez-nous votre parcours ?

Psychologue de formation, j'ai dirigé une agence de mise en relation pendant une quinzaine d'années puis j’ai créé une des premières agences de conseil en image. J’ai lancé les premiers Cafés de l'amour en 2004. J’ai suivi de multiples formations dans les domaines du développement personnel et du coaching. Mon approche est clinique, transgénérationnelle, gestaltiste, centrée sur le corps et la mise en action. En 2011, j'ai commencé à organiser et à animer des Cafés de l'amour dédiés au love coaching.

Quel est le rôle d'une love coach ?

Pour moi, il s'agit d'aider des hommes et des femmes à être heureux en amour. Pour cela, il faut avant tout qu'ils prennent conscience de la répétition des scénarios amoureux dans leur vie. Il faut ensuite qu'ils agissent pour ne pas retomber dans leur zone de confort, cause de tant de souffrances ! Mon rôle consiste à faire le diagnostic de leurs relations passées puis à leur proposer des actions à mettre en œuvre pour changer leurs comportements et rencontrer les partenaires mieux adaptés à leurs besoins.

Pouvez-vous nous raconter le déroulement d’une soirée type au Café de l’amour ?

Je commence par me présenter et expliquer ma pratique du love coaching. Ensuite, je crée des interactions entre les participants, je réponds aux interrogations et, de fil en aiguille, je commence un mini coaching pour illustrer par l'exemple ma pratique. J’explique et je donne des solutions concrètes pour avancer. Ce travail est également bénéfique pour l'assistance car chaque personne peut être touchée à un moment donné et peut comprendre certaines situations de sa vie.

D’où vous vient cette envie d’aider les gens à être plus heureux en amour ?

D'abord, je suis née le jour de la Saint-Amour. Je me sens "missionnée" et à ma place dans cette fonction. Ensuite j'ai trouvé l'amour relativement tard après de nombreuses erreurs de casting. Il me semble dommage que d'autres souffrent alors qu'il existe aujourd'hui des ressources, des outils qui peuvent accélérer le processus de résolution.

Comment établissez-vous le diagnostic amoureux d’une personne ?

J'écoute sa question "Pourquoi est-ce..." car elle est toujours porteuse de sens. Puis je mène l'enquête sur son passé familial et amoureux. J'observe la "scène du crime", je remonte aux origines pour découvrir ce qui se joue, ce qui s'est joué et, surtout, à qui profite le crime ! Ces investigations m'aident à établir des liens entre sa place et son rôle dans la fratrie, ses éventuelles loyautés à une personne de la famille et ses relations amoureuses.

Quels sont les signes qui vous éclairent quand vous rencontrez, pour la première fois, une personne en détresse amoureuse ?

Je me connecte à la personne, à sa souffrance. Je suis attentive aux signes du corps mais c'est le travail verbal qui avant tout me guide.

Rupture, désillusion, manque de confiance en soi... Comment sait-on que l’on est prêt(e) à rencontrer quelqu’un ?

Quand précisément il n'y a plus de nostalgie, de tristesse, de goût d'y "revenez-y", de colère, d'envie que le précédent soit malheureux... Quand les amoureux qui se bécotent sur les bancs publics vous touchent et que vous pleurez devant l'amour est dans le pré.

Existe-t-il différents types d’hommes ? de femmes ?

Oui et je développe le sujet dans mon livre "Le prochain, c'est le bon !". Les motivations et les comportements des uns et des autres ne sont pas les mêmes. Au-delà des classifications (cougars, pervers, séducteurs...), les différences entre individus s'expliquent avant tout par leur structure psychologique, leurs loyautés, leurs croyances limitantes, leur manque d'estime d'eux-mêmes. Chaque profil est unique.

Comment sait-on qu’une relation peut être durable et qu’elle vaut le coup d’être vécue ?

Il faut prendre le temps de connaître et de découvrir l'autre et, surtout, écouter les signaux émis par son propre corps : n'y allez pas si vous ne le "sentez" pas ou s'il ne vous plaît qu'à moitié.

Avec quel(le) partenaire ne peut-on surtout pas construire de relation saine et solide ?

Il est recommandé de fuir les personnes qui ne partagent pas vos principales valeurs et de s'assurer que vos projets et vos modes de vie sont compatibles avec ceux de la personne rencontrée.

Une relation amoureuse est-elle faite de concessions ? Jusqu'à quel point ?

Forcément. À partir du moment où vous vous respectez et où vous vous faites respecter, tout est possible ! Chacun a ses propres limites. Mais si vous n'avez pas été respectée dans l'enfance, ou si vous n'avez pas appris à vous respecter, et que vous trouvez normal de ne pas l'être, il est à craindre que vous attiriez des personnes centrées sur elles ou non disponibles, qui ne vous donneront que des miettes ou pire.

Quels sont vos conseils pour trouver l’âme sœur et faire durer son couple ?

Je recommande, pour trouver l'âme sœur, de faire la paix avec son passé (son ex, sa famille), de nettoyer devant sa porte (congédier son harem), d'être capable de dire oui à la vie, et de lui faire de la place.

Pour ce qui est de faire durer son couple, la communication et les bonnes intentions peuvent ne pas suffire. Je recommande donc de suivre dès le début de la relation une thérapie "Imago", dans laquelle les partenaires grandissent ensemble en devenant chacun le thérapeute de l'autre.

Retrouvez Bénédicte Ann au Café de l'amour et sur sa page Facebook.

Retrouvez cette interview et une expérience de lecture optimisée sur
votre magazine FemininBio sur iPad

Articles du thème Vie de couple
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par stephanie77 le 10 juillet 2014 à 16h16
Love coach

Je trouve que faire appel à une love coach est de nos jours possible. Puisque nous sommes confrontés à une société ou il n'y a plus de tabous. Du coup, pour trouver son âme soeur tout les moyens sont bons. Moi j'avais fais appel à un service de speed dating http://www.speeddatingparis.net . Après il y a aussi qui vont sur des chats voir des rencontres kizomba ou salsa.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte