Santé environnementale

Chronique de l'ASEF : chaque semaine, l'actu Santé-Environnement de l'ASEF

Publié le 19 juin 2013
1/3
© photl.

1 Le Bisphénol A pénètre dans le sang via la langue et la bouche

Cette semaine, une étude a permis d’ajouter une ligne au CV déjà chargé du BPA : il pourrait aussi nuire à l’émail des dents des enfants ! Depuis quelques années, on sait qu’il peut passer par la peau et par l’intestin… Mais ça n’est pas tout ! Nous avons également appris ces jours-ci, qu’il pouvait pénétrer directement dans le sang via la langue et la bouche, ce qui pourrait exposer de façon beaucoup plus importante la population. 

 
© Fotolia

2 Le paracétamol et l'aspirine nuisent à la fertilité de l'homme

Les antalgiques, tels que le paracétamol, l’aspirine et l’indométacine, nuiraient à la fertilité des hommes en réduisant la production de testostérone. Par précaution, nous vous recommandons tout de même d’éviter d’en prendre en grande quantité. 

3 Pesticides et cancers : de moins en moins de doutes

une étude menée par les chercheurs de l’Institut National de Santé et de Recherche Médicale (INSERM) a confirmé le lien entre l’exposition aux pesticides et le développement de maladies tels que le cancer de la prostate ou encore la maladie de Parkinson. Les chercheurs ont également souligné l’importance de protéger les enfants et les femmes enceintes qui vivent ou travaillent dans le milieu agricole non bio.

Le Bisphénol A abime les dents, l’aspirine et le paracétamol sont toxiques pour les spermatozoïdes, quant aux pesticides, plus de doute, ils sont bien cancérigènes : voici ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine dans l'actualité Santé-Environnement.

Le Bisphénol A pénètre dans le sang via la langue et la bouche 

Le Bisphénol A, aussi dénommé BPA, est un composé chimique présent dans les emballages plastiques, les canettes ou encore les boîtes de conserve. Banni des biberons récemment, ce perturbateur endocrinien est particulièrement polyvalent.

En effet, il est accusé de favoriser l'infertilité, l’obésité, les maladies cardiovasculaires, le cancer du sein et même le diabète ! Cette semaine, une étude a permis d’ajouter une ligne à son CV déjà chargé : il pourrait aussi nuire à l’émail des dents des enfants !

Mais comment, ce polluant peut-il nous contaminer ? Depuis quelques années, on sait qu’il peut passer par la peau et par l’intestin… Mais ça n’est pas tout ! Nous avons également appris ces jours-ci, qu’il pouvait pénétrer directement dans le sang via la langue et la bouche, ce qui pourrait exposer de façon beaucoup plus importante la population. Alors comment se protéger ?

Depuis le 1er janvier 2013, il est interdit dans les emballages alimentaires destinés aux enfants de moins de 3 ans et en 2015, cela s’étendra à tous les contenants alimentaires. Cependant, ne nous réjouissons pas trop vite… Il pourrait être remplacé par un composant de la même famille : le Bisphénol S (BPS), dont on ignore la toxicité !

Alors pour éviter de prendre le moindre risque, nous vous recommandons de manger le plus possible de produits frais et surtout de ne pas chauffer vos aliments aux micro-ondes dans des barquettes en plastiques.

Le paracétamol et l'aspirine nuisent à la fertilité de l'homme

Les antalgiques, tels que le paracétamol, l’aspirine et l’indométacine, nuiraient à la fertilité des hommes en réduisant la production de testostérone. Pas de panique pour autant, cela concernerait les personnes qui en consomment beaucoup. Par précaution, nous vous recommandons tout de même d’éviter d’en prendre en grande quantité, si vous êtes un homme en âge de procréer ou si vous êtes enceinte. 

Pesticides et cancers : de moins en moins de doutes

Enfin, cette semaine, une étude menée par les chercheurs de l’Institut National de Santé et de Recherche Médicale (INSERM) a confirmé le lien entre l’exposition aux pesticides et le développement de maladies tels que le cancer de la prostate ou encore la maladie de Parkinson.

Les populations les plus exposées sont les agriculteurs, les ouvriers des usines de production de pesticides et les populations rurales. Les chercheurs ont également souligné l’importance de protéger les enfants et les femmes enceintes qui vivent ou travaillent dans le milieu agricole non bio. Rien de nouveau sous le soleil donc, mais pour ceux qui en doutaient encore, cet avis confirme les risques induits par les pesticides pour la santé humaine. 

Retrouvez dans le détail, toutes les informations sur ces actualités sur le site de l’Association Santé Environnement France : www.asef-asso.fr et sur la page Facebook de l'ASEF
 

Articles du dossier La Chronique de l'ASEF
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte