Fessée

Nouvelle campagne télévisée contre la gifle et les fessées lancée par la Fondation pour l'enfance

Publié le 19 juin 2013
Spot de la Fondation pour l'enfance contre les violences éducatives
Spot de la Fondation pour l'enfance contre les violences éducatives
© fondation pour l'enfance

La Fondation pour l’enfance et l’agence Rosapark lancent une nouvelle campagne TV et web de prévention des violences éducatives. Le mini film réalisé sensibilise aux conséquences que peut avoir une gifle sur un enfant.

La nouvelle campagne TV et web lancée par la Fondation pour l'enfance montre qu'une gifle est perçue différemment entre la mère qui l'administre et l'enfant qui la reçoit. On voit la gifle au ralenti et le visage de l'enfant qui se déforme au moment de l'impact sous la main de la mère, visiblement excédée.

Le message est clair : "une petite claque pour vous, une grosse claque pour lui"

Selon la Fondation pour l'enfance, la gifle et la fessée sont bel et bien un châtiment corporel. Ce spot vient confirmer leur position affirmée en mai 2011, date de la précédente campagne. 

Une loi interdisant les claques permettrait de faire évoluer les mentalités

À l'heure actuelle, déjà 33 pays ont interdit aux parents les châtiments corporels à leurs enfants. En France, des politiques avaient tenté de proposer un projet de loi mais en vain. Pourtant selon Gilles Lazimi, coordinateur de cette campagne, interrogé par des confrères du site le Parisien.fr : "Une loi interdisant les claques permettrait aux parents de prendre conscience que ce n’est pas la solution".

Une campagne choc et un message important : "Il n'y a pas de petite claque ! "

Interviewée sur RTL, le docteur Emmanuelle Piet, Coordinatrice de la campagne de la Fondation pour l'enfance lançait : "un enfant, ça ne se dresse pas. Ça s'élève avec tendresse et ça se protège avec tendresse."

Voir la video de la Fondation pour l'enfance :

Articles du thème Mon enfant et moi
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte