Pédagogie

Jouer pour apprendre, ces enseignants à l'esprit ludique

Publié le 21 novembre 2014
Alain Delacour est écrivain. Il a écrit "Le petit maître, regard d’un enfant sur l’école et le monde des grandes personnes", paru aux éditions Le Souffle d’Or
Le jeu est pour l’enfant tout à la fois source d’apprentissage, de rire et de plaisir, de relation avec les autres, de créativité, de détente, de défoulement, de liberté, de responsabilisation.
Le jeu est pour l’enfant tout à la fois source d’apprentissage, de rire et de plaisir, de relation avec les autres, de créativité, de détente, de défoulement, de liberté, de responsabilisation.

Les enfants aiment jouer. Et si c'était là la clé de la réussite des apprentissages, à la maison comme à l'école ?

Dans une classe, alors qu'un élève fait un exposé, la maîtresse est assise à sa table. Elle pose des questions à la manière des enfants, répond à des questions posées par cet élève, fait l’exercice de contrôle des connaissances qu’il soumet à ses camarades de classe. "Toute la classe trouve ça super quand la maîtresse joue à l’élève !".*

Dans une autre classe, la maîtresse écrit au tableau une dictée pleine de fautes d’orthographe. "Quand c’est la maîtresse qui les fait, les fautes, on les voit tout de suite. C’est trop bien de se dire que la maîtresse aussi, elle se trompe. Même si on sait bien qu’elle fait exprès"

Ici, la maîtresse organise avec ses élèves des élections de délégués avec équipes de candidats, programmes électoraux, slogans de campagne, affiches, fabrication d’une urne et d’isoloirs, vote à bulletin secret, dépouillement, annonce officielle des résultats... "Cette année, les élections de délégués de classe, on a fait ça comme les grandes personnes !"

Là, la maîtresse emmène sa classe sur un "vrai" marché pour acheter des "vrais" fruits et légumes avec du "vrai" argent. "Nous, on aime bien avoir des responsabilités comme les grandes personnes".

Qu’ont-elles en commun, toutes ces maîtresses ? Un esprit ludique, un tempérament joueur, le sens du jeu. Peu importe l’expression utilisée, elles possèdent un vrai talent - pour un pédagogue en tout cas - qui consiste à aller sur le terrain des enfants : le jeu. Et ce talent est une clé magique pour ouvrir la porte qui sépare le monde des adultes du monde des enfants. 

Le jeu est en effet pour l’enfant tout à la fois source d’apprentissage, de rire et de plaisir, de relation avec les autres, de créativité, de détente, de défoulement, de liberté, de responsabilisation. Bref, il comble à peu près tous les besoins des enfants. 

Jouer pour apprendre sans stress

Les enseignants qui possèdent cet esprit ludique, ce tempérament joueur que les exemples ci-dessus tentent d’illustrer, savent bien que toute matière, tout enseignement, tout exercice, peut être prétexte à jouer. Ils ont compris que transmettre un enseignement par le jeu, c’est aussi entretenir ce désir d’apprendre qui brûle en chaque enfant. Car on n’apprend vraiment bien que dans le plaisir, et le jeu est sans doute l’une des plus grandes sources de plaisir pour les enfants. Il contribue à faire tomber les barrières entre le monde des enfants et celui des adultes. Barrières qui, chez certains enfants, sont de réels obstacles aux apprentissages.

Les jeux dont il est question ici, on l’a compris, sont des jeux où les élèves et la maîtresse jouent un rôle qui n’est pas le leur habituellement. C’est, en quelque sorte, le monde à l’envers : c’est la maîtresse qui fait les fautes d’orthographe ; c’est l’élève qui "joue à la maîtresse" en faisant un exposé, en posant des questions pour s’assurer que ses camarades ont bien compris, en leur proposant un exercice pour contrôler leurs connaissances.

Quant à la maîtresse, elle est assise dans la classe, elle pose des questions, elle fait l’exercice proposé. Partagé avec les adultes, le jeu est source de connivence, de complicité. Il met tout le monde sur un pied d’égalité puisque, le temps d’un jeu, chacun s’identifie au rôle qu’il joue et n’est donc plus un parent, un enseignant ou un enfant selon le cas, avec la relation d’autorité et de dépendance qui peut en découler. Sans compter que pour certains enfants, faire un exposé "devant toute la classe" peut être vécu comme un stress. La dimension ludique apportée par la maîtresse contribue inévitablement à détendre l’atmosphère, non seulement pour les élèves qui font l’exposé mais aussi pour le reste de la classe. 

Imiter, jouer, apprendre

"Et si on jouait au docteur, à la maîtresse, au papa et à la maman ?" On le sait bien, les enfants adorent jouer à faire semblant, à faire comme les grandes personnes. Ils se construisent beaucoup à travers l’imitation et notamment l’imitation des adultes. A l’école aussi, les occasions de jouer aux grandes personnes peuvent être innombrables. Parce qu’elles mettent les élèves dans des situations vécues par les adultes, toutes ces activités contribuent à les valoriser et à développer leur sens des responsabilités.

"Le sens des responsabilités", cela peut paraître bien sérieux, comme notion. Eh bien non ! La preuve, c’est que les enfants peuvent le développer en s’amusant. Sans compter que les activités qui mettent les enfants en situation de "faire comme les grandes personnes" se font souvent en dehors de la classe. Or les enfants adorent ce qui se fait à l’extérieur de l’école : visiter un potager avec des vrais légumes de saison, les voir, les sentir, les toucher, c’est quand même plus drôle que de les voir en dessin, en photo ou sur Internet. De plus, ça a le mérite d’être concret et les enfants ont besoin de concret pour se construire. 

A propos des apprentissages en dehors de l’école, faites vous-mêmes l’expérience suivante : demandez à vos proches quels sont leurs meilleurs souvenirs d’école. Peu vous répondront que c’est le jour où ils ont découvert le complément d’objet direct. La plupart évoqueront un souvenir qui s’est passé… à l’extérieur de l’école !

Enfin, avant de conclure, n’oublions pas un des atouts non négligeables de l’apprentissage en "mode ludique" tel que nous l’avons présenté ici : c’est de permettre une meilleure concentration – et donc une meilleure assimilation. Un enfant qui joue est en effet complètement absorbé par le jeu, il n’a donc aucune difficulté à se concentrer sur ses apprentissages : "Il est à fond dedans, ça rentre tout seul".

A votre tour, jouez avec vos enfants

De toute évidence, le monde des enfants est très éloigné de celui des adultes. Pour autant, il existe une clé magique pour entrer dans le monde des enfants – et pour les enseignants en particulier, dans celui de leurs élèves -  : l’esprit ludique. Seulement voilà, tous les parents, tous les enseignants, n’ont pas forcément ce sens du jeu. Certains ont égaré la clé qui permet d’ouvrir la porte.

La bonne nouvelle, c’est que cette clé, chacun l’a possédée dans son enfance. Elle ne peut donc être définitivement perdue. A nous, adultes, de partir à sa recherche. En essayant de nous reconnecter avec l’enfant joueur que nous avons été, par exemple. Ou bien en nous laissant entraîner par les enfants dans leur monde de jeu. Dans ce domaine, on ne saurait trouver meilleurs enseignants.

* Les phrases en italique sont tirées du livre "Le petit maître, regard d’un enfant sur l’école et le monde des grandes personnes" aux éditions Le Souffle d’Or. 

L'expert : Alain Delacour est écrivain. Convaincu que l’éducation est un levier essentiel pour un changement de société, il a écrit Le petit maître, regard d’un enfant sur l’école et le monde des grandes personnes, paru aux éditions Le Souffle d’Or

 >> Pour une lecture optimisée, retrouvez cet article dans votre magazine iPad de novembre 2014

Articles du thème Mon enfant et moi
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par Magdalà le 24 novembre 2014 à 18h10
Bravo !

J'adore . Je m'y retrouve complètement ! :-) J'ai vécu ainsi quand j'étais instit , et je continue avec ma fille qui a grandi libre d'école puis maintenant dans mes ateliers .... Ce dont parle cet article devrait être naturel et fluide et est devenu compliqué . Rendons le à nouveau vivant et joyeux ! Bravo .

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte