ASEF

Chronique de l'ASEF : chaque semaine, l'actu Santé-Environnement de l'ASEF

Publié le 26 juin 2013 - Mis à jour le 27 novembre 2013
1/4
© Fotolia

1 La pollution de l’air augmente par deux le risque d’autisme

Une étude a une nouvelle fois démontré que l’exposition à la pollution de l’air pendant la grossesse augmentait par deux le risque d’autisme.

© photl

2 Les antibiotiques sont responsables de l'éczéma chez les bébés

Une étude a démontré que les enfants qui ont consommé beaucoup d’antibiotiques pendant la première année de leur vie ont un risque accru de 41% de développer de l’eczéma.

© Fotolia

3 Les pesticides nuisent à la biodiversité aquatique

Une étude a mis en évidence une diminution de 42 % des populations d'insectes dans les rivières contaminées par des pesticides par rapport à celles qui ne le sont pas. 

© Forest and life

4 Le réchauffement climatique pourrait provoquer une pénurie alimentaire d'ici 25 ans

La Banque Mondiale a confirmé que les changements climatiques pourraient entrainer des pénuries alimentaires d’ici 2040 dans les pays en développement.

Autisme et pollution de l’air, eczéma et antibiotiques, biodiversité et pesticides et enfin pénuries alimentaires et changements climatiques : voici ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine dans l'actualité Santé-Environnement.

La pollution de l’air augmente par deux le risque d’autisme

Cette semaine, une étude a une nouvelle fois démontré que l’exposition à la pollution de l’air pendant la grossesse augmentait par deux le risque d’autisme. Les chercheurs ont constaté que les femmes enceintes qui vivaient dans des endroits fortement pollués par le mercure et les particules de diesel, avaient deux fois plus de risques d'avoir un enfant autiste que celles évoluant dans des lieux moins pollués. Alors comment se protéger ? Si vous êtes enceinte et que vous vivez à proximité d’un grand axe routier, aérer tôt le matin ou tard le soir et évitez au maximum de vous promener à proximité du trafic. Attention, même si vous êtes dans votre voiture, vous n’êtes pas forcément à l’abris. 

Les antibiotiques sont responsables de l'éczéma chez les bébés

Toujours du côté des tous petits : une étude a démontré que les enfants qui ont consommé beaucoup d’antibiotiques pendant la première année de leur vie ont un risque accru de 41% de développer de l’eczéma. En revanche, une exposition prénatale aux antibiotiques n’aurait aucune influence sur le développement de cette affection cutanée. Nous le rappelons tout de même : les antibiotiques ne sont pas automatiques ! Pour les grands et les petits, parlez-en avec votre médecin et ne les utilisez que quand cela est vraiment indispensable.

Les pesticides nuisent à la biodiversité aquatique

Passons à l’actualité des petites bêtes maintenant. Cette semaine, une étude a mis en évidence une diminution de 42 % des populations d'insectes dans les rivières contaminées par des pesticides par rapport à celles qui ne le sont pas ! Cette disparition concerne notamment des libellules et des mouches éphémères, des insectes importants dans la chaîne alimentaire aussi bien pour les poissons que pour les oiseaux. La réduction de ces populations est d’autant plus inquiétante qu’elle s’observe à des concentrations de pesticides dans l’eau considérées comme sûres pour l’environnement par la réglementation européenne actuelle. Alors si vous voulez faire un geste dès maintenant pour préserver la biodiversité, vous pouvez passer au jardinage Bio ! Les jardiniers de Versailles l’ont fait et ça a plutôt l’air de fonctionner. 

Le réchauffement climatique pourrait provoquer une pénurie alimentaire d'ici 25 ans 

Enfin, l’actu météo…. qui n’est pas réjouissante ! Dans un rapport publié cette semaine, la Banque Mondiale a confirmé que les changements climatiques pourraient entrainer des pénuries alimentaires d’ici 2040 dans les pays en développement. Depuis l’ère pré-industrielle, les températures ont augmenté en moyenne de 0,8 °C et les impacts néfastes sont déjà visibles : canicules, tempêtes, inondations, sécheresse, etc. Les scientifiques estiment qu’avec un réchauffement de 2°C, la part des populations souffrant de malnutrition pourrait augmenter de 25 % à 90 % selon les pays ! 

Retrouvez dans le détail, toutes les informations sur ces actualités sur le site de l’Association Santé Environnement France : www.asef-asso.fr et sur la page Facebook de l'ASEF
 

Articles du dossier La Chronique de l'ASEF
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte