Immunité

Stimulez votre immunité avec l'aromathérapie, la phytothérapie et les compléments alimentaires

Publié le 27 septembre 2012 - Mis à jour le 13 janvier 2017
© Unsplash - Alisa Anton

A l’arrivée du froid, bactéries et virus profitent de nos faiblesses pour se développer : grippe, streptocoques, infections bronchiques. Une fatalité ? Non ! Vous pouvez résister et lutter contre les infections avec des méthodes 100 % naturelles.

Les compléments alimentaires, l’aromathérapie et la phytothérapie peuvent stimuler votre système défensif. Des cures à commencer dès les premiers froids pour une durée de 3 mois au moins.

Certaines plantes agissent entièrement sur l’organisme : le ginseng asiatique, américain ou la racine de la taïga.

L’herboristerie chinoise s’avère immunostimulante et antivirale avec des champignons médicinaux comme le shiitake bien connu pour tonifier et pour réguler le taux de cholestérol, le reishi pour les suites difficiles d’infection, le maïtaké qui apporte énergie, vitalité ou encore la rhodiole.

Stimuler votre immunité
L’Echinacea est la plante emblématique de la stimulation des défenses immunitaires. Dès l'automne, commencez une cure de 21 jours d'Echinacea purpurea en teinture mère (extrait de plante fraîche dans de l'alcool) à raison de 50 gouttes le matin.

Efficace autant vis-à-vis des virus que des bactéries, elle peut être administrée aux enfants. La dose quotidienne dans ce but est très faible, 1g de plante, 20 à 35 gouttes de teinture mère ou 1 demi-cuillère à café d’extrait EPS (extrait fluide de plantes fraîches).

Pour la grippe, prendre un mélange de 5 gouttes de teinture mère d’Echinacea angustifolia, d’Eupatorium perfoliatum et de Baptisa chaque matin. Pour les enfants, 1 goutte de chaque suffit chaque matin.

Les bienfaits de l’aromathérapie
Moins immunoactives, les plantes à huile essentielle s’attaquent directement aux virus et aux bactéries. Les principales : le pélargonium, le thym à thymol, l’origan, la lavande vraie, l’eucalyptus, l’arbre à thé et le ravensare.

Les huiles essentielles doivent être réservées à la prescription médicale, mais il est possible de faire de la prévention en buvant des tisanes : eucalyptus, thym, sarriette, cannelle de Ceylan, etc.

Vitamines et minéraux
La vitamine C reste un excellent protecteur contre les infections hivernales. Pour optimiser vos réserves énergétiques, augmentez votre apport en vitamine C naturelle (surtout si vous fumez) sous forme de jus de fruits frais, de fruits (pommes acides, kiwis) et de légumes crus.

Prenez  régulièrement de l’acérola ou une cuillerée de concentré de baie d’argousier. Contre le rhume et la grippe, sucez une pastille de zinc toutes les 2 à 4 heures pendant 1 semaine. Les probiotiques peuvent être utiles, ils conservent une flore résistante à l’invasion microbienne.

Enfin, citons la propolis qui, prise régulièrement, protège contre les infections et est intéressante dans les suites d’infection ORL.

Pour aller plus loin :

  • Rhume mode d’emploi

Dès les premiers signes de refroidissement, vaporisez Climarome sur un mouchoir et respirez profondément, plusieurs fois par jour. Il s’agit d’un mélange d’huiles essentielles bio de lavande, niaouli, pin, menthe et thym (7,20 € les 15 ml. Laboratoire Valnet. N° vert gratuit : 0800 04 08 99).

Le sirop de sureau noir est également efficace et favorise une rémission nettement plus rapide.

  • En prévention

Prendre environ 1 g du mélange de poudre de reishi et de shiitaké par jour avant le petit-déjeuner.
Prendre régulièrement 1 cuillerée à café d’EPS de ginseng. Si le ginseng ne doit pas être administré aux enfants, les champignons asiatiques peuvent l’être sans danger à raison de 0,5 g dans un peu de miel.

Vous pouvez trouver les champignons sur www.mycoceutix.com, le concentré d’argousier sur www.argousiers.eu; les extraits fluides de Plantes fraîches standardisés (EPS) sur www.phytoprevent.com.

Dr. Paul Goetz
Articles du thème Vitamines et oligoéléments
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par elysa le 30 novembre 2009 à 21h17
dans l'article : ravensare

Il me semble qu'une erreur apparait dans l'article.
En ce qui concerne les plantes à huile essentielle qui s?attaquent directement aux virus et aux bactéries. Ce n'est pas le ravensare mais plutôt le ravintsara. Ce sont 2 HE différentes qui n'ont absolument pas les mêmes propriétés.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte