Parole de femmes

La Tente Rouge, réunion générationelle des femmes

Publié le 7 août 2013
Fondatrice de FemininBio, directrice de collection chez Eyrolles, dingue de bio, folle de nature, de running et par dessus tout de l'évolution de la conscience de l'être humain ;-)
Tente Rouge, lieu de réunion des femmes / © Histoiresdefemmes.net
Tente Rouge, lieu de réunion des femmes / © Histoiresdefemmes.net

Une "Tente Rouge" est un cercle de parole entre femmes dans une ambiance plutôt intimiste. Marie Touffet, thérapeute et accompagnante de la femme, explique comment la femme se ressource à chaque saison de sa vie.

La tente rouge fait référence à une tradition ancienne de regroupement des femmes en un lieu qui leur est dédié, pour célébrer les grands événements de la vie sexuelle d'une femme : puberté, grossesse, naissance, ménopause. On retrouve aux quatre coins du monde ces traditions de transmissions et de célébrations entre femmes. Les amérindiens l'appellent la "Moon Lodge". Le but de la tente rouge moderne est de recréer cette transmission de femme à femme dans un lieu qui invite au partage de nos vies.  

Comment se déroule une tente rouge ?

La tente rouge peut être installée dans une pièce de la maison ou à l’extérieur.  Elle peut également se faire dans une yourte ou tente inuit. Elle se déroule à un moment choisi de la journée ou de la soirée. Elle peut se faire un soir de pleine ou nouvelle lune et ainsi apporter aux femmes ces énergies particulières.

Les femmes entrent dans la tente et la gardienne les accueillent. Les femmes s’assoient en cercle et la gardienne rappelle les règles favorisant le bon fonctionnement de la tente (voir plus loin). Les femmes se donnent la main pour se relier énergétiquement et sceller leur promesse de bienveillance entre elles. Un objet de parole se trouve au centre du cercle où peuvent se trouver également des bougies.

L’objet de parole, souvent un bâton, est pris par la femme désirant déposer sa parole au cœur du cercle. Lorsqu’elle a fini, elle le repose indiquant ainsi qu’elle a terminé et permettant à une autre femme de le prendre à son tour. Une femme peu chanter, raconter une histoire, lire un poème…lors de sa prise de parole. Elle est libre de s’exprimer comme elle le désire dans le respect des règles de la tente.

A la fin de la tente, la gardienne annonce la fin du cercle et invite les participantes à se lier symboliquement grâce à un fil rouge qui est passé derrière nous toutes.

Chaque femme coupe un morceau du fil et peut, si elle le désire, en faire un bracelet lui rappelant les jours suivants cette belle expérience vécue ensemble. Les femmes se redonnent la main comme au début du cercle dans la gratitude et le respect de chacune. La tente dure environ deux heures et demi.

Quels sont les bénéfices pour une femme ? 

Les Tentes Rouges sont un espace sacré où les femmes peuvent être réellement elles-mêmes. Aucun sujet n'y est tabou. La parole de la femme est reçue dans l'amour et le respect. Très rapidement, les femmes se connectent dans leur sororité profonde. Ce lieu permet, par le partage de nos vies, d'établir un lien naturel dans nos expériences de vies de femmes, et permettre également la transmission de notre Sagesse. 

Ce cocon rouge que forme la Tente autour de nous est le symbole parfait de notre matrice, notre ventre, notre utérus, notre grotte sacré et en cela, nous nous y sentons comme chez nous, en sécurité. C'est donc ultimement le lieu idéal pour guérir nos blessures internes. En pleine conscience nous déposons nos joies, nos peines, nos angoisses, nos blessures et en leur donnant validation auprès de nos sœurs. Nous pouvons ainsi lâcher prise ou tout du moins prendre conscience du travail à faire dans ce domaine. En guérissant nos blessures personnelles ensemble, nous permettons à la Conscience Féminine Collective de se guérir.

Pourquoi cela se développe-t-il plus en ce moment ?

Les Tentes Rouges et autres formes de cercles de femmes sont littéralement en pleine effervescence à travers notre planète, et ceci n'est nullement un hasard. Consciemment ou non, les femmes se réveillent. Elles ont ce désir de se retrouver ensemble dans un univers sain, sans compétitivité, ni action, ni réaction. Elles veulent tout simplement en un premier lieu se reconnecter dans l'amour et le respect. Elles s'ouvrent de nouveau à leur Féminin Sacré, cette puissance incommensurable qui les unit à la Mère Terre, à la vie sur terre comme au ciel, une fois de plus inconsciemment ou non.

Les qualités du Féminin Sacré sont inhérentes à chacune d'entre nous, plus ou moins enfouies en nous et elles ne demandent qu'à éclore. Elles sont entre autres : amour inconditionnel envers la vie, la terre et le ciel, compassion, guérison, intelligence du cœur, intuitive et créative.

Il est une vision partagée par des milliers de personnes de toutes venues, des deux sexes, une vision que le Féminin Sacré est de retour dans nos cœurs de femmes et dans nos cœurs d'hommes. Ce retour rétablira petit à petit l'équilibre entre le Féminin et le Masculin afin que les hommes et les femmes se retrouvent unis dans l'amour et le respect, et ce processus sera facilité par nous les femmes, grâce à notre puissance, notre amour inconditionnel de mère.

Comment animer et organiser des tentes rouges ?

Une femme organise la tente et en devient la gardienne. Elle peut être thérapeute, doula,  chamane ou tout simplement une femme désireuse d’apporter cet espace très spéciale et bénéfique qu’est la tente rouge.

Voici quelques exemples de règles facilitant un espace dans lequel chaque femme est en mesure de déposer en toute sécurité ce dont elle veut se libérer, s’alléger ou tout simplement exprimer ce qu’elle ressent au tréfonds d’elle-même.

1. Confidentialité, ce qui est déposé ici dans la tente y reste.

2. Parler au "je" et éviter tout autre pronom qui inévitablement désigne, juge ou parle pour les autres sans leur accord.

3. Ne pas nommer les personnes présentes ou reprendre ce qu’elles ont partagé en leur nom.

4. Le temps et la prise de parole doivent être respectueux et respectés, tant que le bâton de parole est tenu.

5. La prise de parole est facultative. Il est possible de garder le silence.

6. Le silence doit être respecté, un temps de recueil est nécessaire après chaque prise de parole.

7. Le conseil n'est pas admis. En effet dans la vie de tous les jours, lorsqu'une femme près de nous est dans le désarroi ou nous offre sa problématique, il est impossible de ne pas lui venir en aide en lui offrant non seulement son écoute, mais aussi notre expérience et conseil. Ceci peut en effet se révéler très utile, mais ce n'est pas le but d'une Tente Rouge. La Tente Rouge nous donne l'opportunité de parler et d'être écoutée dans le respect et la liberté totale.

8.  Si vous avez besoin de quitter le cercle pour aller aux toilettes ou sortir, veillez à le contourner.

9. La gardienne se réserve le droit d’interrompre le cercle en prenant son tour de parole afin de rappeler ces règles et d’imposer un moment de silence s’il y a débordement afin de veiller au bon fonctionnement de la tente.

10. La gardienne accepte d’être rappelée aux règles de la tente si elle venait à ne pas les respecter elle-même !  

11. Si une femme éprouve un quelconque malaise ou gêne lors d’un cercle, elle peut l’exprimer en son nom lors d’une prise de parole, ou si elle préfère, peut en discuter en dehors du cercle avec la gardienne.

Cela existe-t-il pour les hommes ?

Oui et cela s’appelle alors une Tente Bleue. Ce phénomène est beaucoup moins répandu mais également en essor et je lui souhaite autant de succès que les Tentes Rouges ! L’homme a autant besoin que nous de cet espace de ressourcement où il peut exprimer qui il est réellement.
 
>> Marie Touffet est thérapeute accompagnante des femmes pour l’association histoires de femmes. Elle vit aujourd’hui au Pays Basque. Tantôt femme sage, tantôt femme sauvage, elle vit au rythme de ses saisons. Elle est l’auteur de "Ma grossesse Bio et Naturelle", "Ma grossesse, mon bébé bio" et "Jouets en carton à faire soi-même" édités aux éditions Eyrolles. 

Retrouvez cet article et une expérience de lecture optimisée sur votre
magazine FemininBio sur iPad.

 

 

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par Daliborka le 6 mars 2014 à 01h31
D'où viennent les tentes rouges ?

Il est triste de constater qu'à chaque fois que l'on évoque les tentes rouges sur la toile, ce qui est à César lui soit rarement rendu. On parle des traditions autrefois ou ailleurs en omettant de préciser que les tentes rouges, telles qu'elles se sont développées en France depuis quelques années, sont un événement tout à fait original et qu'elles ne sont pas forcément dans la continuité et l'esprit des filiations qu'on leur cherche même si les comparaisons sont possibles. On oublie surtout de mentionner que les tentes rouges ont vu le jour en France en mai 2008 à l'occasion des Journées des doulas, organisées par l'association Doulas de France et qu'elles sont nées du rêve et du désir d'une femme après la lecture du magnifique ouvrage de Anita Diamant, La Tente rouge (ou La Fille de Jacob, selon les éditions). Il se trouve que simultanément, d'autres femmes aux Etats-Unis ont eu le même rêve et désiré le même espace sacré. Il n'empêche qu'en France, la première tente rouge a été conçue et créée par Daliborka Milovanovic et Elizabeth Echlin et que c'est le point d'origine de la diffusion du "phénomène tente rouge". Certes, la tente rouge est un concept qui peut être librement matérialisé mais ces initiatrices apprécient que la source soit citée.

Daliborka Milovanovic
Initiatrice des tentes rouges en France
Productrice de la pièce de théâtre Naissance de Karen Brody
Responsable éditoriale des éditions Myriadis
Directrice de publication du magazine Grandir Autrement

Par Nathanaëlle Bouhier-Charles le 12 mars 2014 à 14h19
Si, moi, je l'ai dit dans mon

Si, moi, je l'ai dit dans mon livre "Blessingway, rituels d'aujourd'hui autour de la grossesse et la naissance" aux éditions La Plage, 2013, http://www.laplage.fr/ecologie/Parents-Enfants/Blessingway_0003_181_.html c'est p106.
Même si j'ai découvert moi-même les tentes rouges quand je vivais aux Etats-Unis et que je n'ai pas cité les noms de Dali Milovanovic et de Elizabeth Echlin , j'ai tenu a faire savoir aux lecteurs/lectrices comment le phénomène est arrivé en France via les JDD de 2008 !
Chaleureusement
NBC

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte