Psycho

A la recherche du bonheur ou de la paix ?

Publié le 22 juillet 2016
Naturopathe Iridologue, Stéphanie s'est spécialisee dans l'accompagnement des femmes enceintes, bébés et jeunes enfants.
© Pixabay

A ces questions "Qu'attendez-vous de la vie ? Quel est votre but ? Que souhaitez-vous au plus profond de vous-même ?", il y a fort à parier qu'une grande majorité d'entre nous répondront "Être heureux", et cela serait évidemment tout à fait légitime. Mais, étudions cette réponse d'un peu plus près...

Que signifie "être heureux" ? "Comment "est-on heureux"? A quoi nous renvoient ces mots ?

Si nous nous référons à la définition de l'adjectif "heureux", celui-ci indique l'état d'une personne qui jouit du bonheur. Pour le définir davantage, en voici quelques synonymes : joyeux, gai, enchanté, content...

Or, si l'on pousse encore un peu plus loin l'observation de ces termes, nous découvrons que ces derniers définissent finalement des émotions. Être heureux, content, joyeux, sont en effet des émotions positives, lesquelles sont évidemment fort agréables à ressentir et utiles à notre épanouissement personnel.

Cependant, si l'on se réfère de nouveau à notre question initiale "Qu'attendez-vous de la vie?", la réponse "Être heureux" risque de se heurter à ses propres limites...

Pourquoi? Car si les émotions positives sont à cultiver, car agréables et indispensables à notre bien-être, elles sont, comme toutes les émotions, temporaires. Elles sont impermanentes, fugaces, volatiles. Tout autant que nous ne pouvons être constamment triste, anxieux ou en colère, nous ne pouvons être en permanence heureux, gai, euphorique, ou réjoui.

Par conséquent, en faire la quête, la recherche principale de sa vie, pourrait s'avérer bien frustrant, et notre chemin s'apparenterait davantage à des montagnes russes, procurant des sensations certes très stimulantes, mais aussi des pics de plaisir bien fugaces, et des stagnations, des attentes bien plus longues et décevantes...

Alors, que pouvons-nous en déduire, quelle piste autre que la recherche du bonheur pourrions-nous explorer ?

Peut-être pourrions-nous tenter avant tout d'être en paix ?

La paix est une tranquillité de l'esprit, une tranquillité des émotions.
Elle est le calme, la stabilité.
L'arbre bien enraciné qui ne fléchit pas face à la tempête.
Les rochers qui ne bougent pas d'un millimètre face aux vagues de l'océan.
La paix, c'est de rester centré face à une vague, une tempête, une déferlante d'émotions.
La paix pourrait alors être une réelle voie à emprunter, un but à atteindre.

Cette notion peut paraître au premier abord bien fastidieuse... En effet, en tant qu'adultes n'ayant pas été éduqués à reconnaître, accepter, et gérer nos émotions ainsi que nos pensées, nous sommes menés par un mental très actif. C'est pourquoi il est fort utile, voire indispensable d'initier les enfants à cette reconnaissance dès le plus jeune âge. 

Cependant, à force d'entraînement, il est tout à fait possible d'atteindre cette paix intérieure (qui pourra ensuite se refléter sur le monde extérieur...). L'une des clés pour y parvenir est tout simplement : l'instant présent.

L'observation, le lâcher prise, la présence, tout cela permet d'atteindre cet état de paix. Plusieurs moyens s'offrent à nous pour expérimenter cette pleine conscience de l'instant présent, qui peut devenir progressivement, un état d'être permanent : méditation, sophrologie, yoga, qi gong, art, marche, jardinage... La liste est non exhaustive et le choix de l'une ou l'autre de ces pratiques doit être guidé par vos propres ressentis et besoins.

Nous pouvons expérimenter, ressentir, goûter le bonheur, mais nous pouvons incarner, être la paix.

 

Stéphanie Grosieux est naturopathe iridologue, en formation de sophrologie et yoga, et est l'auteur des ouvrages Les aventures de Petit Coeur. Retrouvez la sur son site internet.

Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte