Développement personnel

Les Accords Toltèques : une chevalerie relationnelle

Publié le 9 avril 2015
Olivier Clerc poursuit depuis 30 ans un cheminement personnel mêlant spiritualité et développement personnel, et un parcours professionnel en tant qu’auteur, formateur et traducteur, dans les mêmes domaines. Il anime régulièrement des conférences et ateliers en France et à l’étranger et est l'auteur d'une douzaine de livres.
© Fotolia

Envie de relations plus harmonieuses aux autres et à vous-même ? Les Accords Toltèques de Don Miguel Ruiz offrent un code de conduite simple et efficace pour y parvenir.

La voie toltèque peut être présentée comme une véritable chevalerie relationnelle. Les cinq accords se dévoilent sous un nouveau jour !

Avoir une parole impeccable : l’Épée du chevalier
L’épée est une arme à double tranchant : elle peut défendre ou trancher des chaînes, mais elle peut aussi blesser ou tuer. La parole est justement l’épée du chevalier relationnel. Elle aussi est à double tranchant. Elle peut encourager, éduquer ou apporter la paix. Mais elle peut aussi déclencher des guerres ou répandre le poison de la rumeur.

Pour devenir un vrai chevalier relationnel, devenez conscient de votre parole, pour en acquérir la maîtrise progressive et n’en faire qu’un usage constructif. Appliquez ce seul accord pendant une semaine et voyez comment vous vous sentez le week-end venu. Pour Miguel Ruiz, cet accord suffit à changer toute sa vie.

Ne rien prendre personnellement : le Bouclier du chevalier
Le 2ème accord toltèque s’occupe de l’impact des propos des autres sur moi. Est-ce que je suis blessé par ce qu’ils disent de moi ? 

Si, quoi qu’il arrive, je n’en fais pas une affaire personnelle, les paroles des autres ne m’atteignent plus : j’ai un bouclier. Ils continuent peut-être de dire des choses négatives à mon sujet… mais je ne le prends plus personnellement et n’en suis plus affecté.

Pour développer ce bouclier, commencez par trouver une personne dont l’opinion vous atteint et appliquez durant une semaine ce 2ème accord à cette seule relation-là. Comment je réagis à ce que cette personne dit de moi ? Et si je prenais ce qu’elle me dit comme une information sur elle, plutôt que sur moi ?…

Si les piques des autres vous atteignent, c’est qu’il y a des trous dans votre bouclier : ce sont vos propres jugements envers vous-même. Une belle occasion de les reboucher !

Ne pas faire de suppositions : la Quête du chevalier
Tout chevalier a une quête. Dans le cas présent, c’est la vérité. Il n’est pas question de vivre dans l’illusion et les mensonges. Qu’est-ce qui nous maintient prisonniers d’illusions ? Nos suppositions.

Faire une supposition, c’est prêter une intention à autrui. Je te prête une intention. Une des miennes. Laquelle ? La plus lumineuse ? Nooooon ! La plus négative possible. Puis je réagis aux intentions que je t’ai moi-même prêtées : je les prends personnellement ! Je fonctionne en circuit fermé. Le remède, c’est donc cette quête du vrai, du réel. 

Pour mettre en pratique cet accord, choisissez une relation conflictuelle et demandez-vous : quelle intention je prête à cette personne ? Est-ce que je peux vérifier et lui parler, plutôt que de faire des suppositions ? Efforcez-vous durant une semaine de revenir à la réalité de cette relation. 

Faire toujours de son mieux : la Règle du chevalier
Le 4ème accord est la règle du chevalier. Cette règle va donc aussi s’appliquer aux autres accords. Je fais de mon mieux… pour avoir une parole impeccable, pour ne pas prendre les choses personnellement, etc. Dans tout ce que je fais, je m’efforce de faire de mon mieux.

Ça signifie évaluer chaque jour quel est ce "mieux". Puis, éviter aussi bien le perfectionnisme qui vous pousse à trop en faire et finit par vous épuiser, que le laxisme qui vous incite à ne pas en faire assez et vous fait prêter le flanc aux remords. C’est être dans le juste. 

Une règle sert à mesurer. Ce 4ème accord vous permet d’évaluer à chaque instant la qualité de ce que vous vivez. 

Être sceptique mais savoir écouter : le heaume ailé du chevalier
Rédigé douze ans après, le 5ème accord vous protège des croyances infondées. "Ne me croyez pas" dit Miguel Ruiz, "ne croyez pas non plus les autres, et surtout ne vous croyez pas vous-même !". Autrement dit, sortez de la crédulité ! Faites preuve d’une saine dose de scepticisme... "mais apprenez à écouter" : d’où les ailes du heaume au niveau des oreilles. Il ne s’agit pas de se fermer aux autres. Les écouter, oui ; les croire sans discernement, non. 

Pour mettre en pratique cet accord, commencez par l’appliquer durant une semaine à une relation spécifique. Qu’est-ce que cette personne me dit ? Est-ce que c’est vrai ? Suis-je capable de l’écouter, sans nécessairement la croire ? Avec une saine dose de scepticisme ?  

Voilà ! Une épée, un bouclier, une quête, une devise et un heaume ailé : vous avez dorénavant tout l’attirail du parfait chevalier toltèque pour vivre des relations impeccables ! 
 

Pour aller plus loin
Le Jeu des Accords Toltèques, Olivier Clerc, B. Morgan & M. Kucharz, Trédaniel, 2012. 
Les accords toltèques : une chevalerie relationnelle, Olivier Clerc, Trédaniel, 2014. 
 
Olivier Clerc animera une conférence au Forum 104 à Paris le 14 avril prochain, sur le thème de son dernier livre, Les accords toltèques : une chevalerie relationnelle.
Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte