Allergie

Des allergies même en hiver : acariens, pollens et hyperréactivité

Publié le 27 février 2013 - Mis à jour le 5 janvier 2014
Pour limiter les allergies, pensez à aérer votre maison au moins une heure par jour
Pour limiter les allergies, pensez à aérer votre maison au moins une heure par jour

On a tendance à penser que le printemps est la saison de toutes les allergies. Pourtant, on se trompe : elles se manifestent aussi en hiver. Allergie aux pollens, aux acariens, hyperréactivité ou simple rhume ? On vous aide à y voir plus clair.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les allergologues sont très sollicités en hiver. Durant les mois les plus froids, on a tendance à rester confiné chez soi : chauffage à fond, fenêtres fermées, couvertures empilées. Grosse erreur ! C’est le meilleur moyen pour faire pulluler les acariens.

De plus, les particules comme la poussière, les squames d'animaux et les moisissures circulent dans l'air de toute la maison, provoquant ainsi une exposition continue aux allergènes. Pour ne pas arranger les choses, le froid et les infections classiques de l’hiver (rhume, grippe…) amplifient ces allergies.

Conseils pour prévenir des allergies aux acariens :

• Diminuez le chauffage de votre maison pour le maintenir à 19°C

• Réduisez l'humidité pour éviter la prolifération des acariens et maintenez le niveau d'humidité en dessous de 55%

• Aérer votre logement au moins une heure par jour

• Passez l’aspirateur trois fois par semaine dans les pièces à vivre, notamment dans la chambre à coucher (où vous passez un tiers de votre vie)

• Filtrez la poussière et autres allergènes en installant un filtre sur votre chaudière, et n'oubliez pas de le changer tous les trois mois

• Pulvérisez un anti-acariens sur votre literie deux fois par an (nouveau spray assainissant Aromaforce de Pranarôm par exemple).

Outre les allergies aux acariens, le pollen est également actif en hiver. Les pollens en cause sont ceux des arbres qui polinisent précocément. Dans le Sud de la France, il s'agit principalement des pollens de cyprès, quant au nord de la Loire et en Ile de France, il s'agit des pollens de frêne, de noisetiers ou d' aulne.

Parmi les symptômes, on note les éternuements, la toux, le nez qui coule, les yeux qui grattent ou encore le mal de gorge.

Allergie ou hyperréactivité ?

Peu de personnes savent reconnaître les symptômes allergiques. Il faut savoir qu’un rhume infectieux dure une semaine. S’il persiste, il peut s’agir d’un rhume allergique, notamment lorsqu’il est accompagné de picotements dans les yeux et d’une toux sèche.

Il est donc important de consulter rapidement votre médecin car bien que vous présentiez tous les signes de l’allergie, vous pouvez aussi souffrir d’hyperréactivité. Vous êtes alors sensible à la moindre variation de votre environnement.

Si vous êtes souvent victimes d’allergies au printemps, il est urgent de consulter car pour désensibiliser une personne des effets du pollen, il faut démarrer dès le mois de janvier !

A lire : Allergies et hypperréactivité du Dr Jean-Loup Dervaux, éditions Dangles.

Gardez ligne et vitalité avec notre méthode d'accompagnement : Le coach minceur bio

Articles du thème Maux de l'hiver
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte