Senior

Comment prendre de l'âge sans vieillir

Publié le 16 septembre 2016
Communicatrice et formatrice hors-pair, Lise Bourbeau est auteur de 22 best-sellers qui ont déjà aidé des milliers de personnes à améliorer leur qualité de vie en devenant conscientes de ce qui se passe à l'intérieur d'elles-mêmes, grâce à sa philosophie de vie simple, accessible et applicable dans le quotidien de chacun.
S’aimer et s’accepter davantage chaque année, un secret pour bien vieillir
S’aimer et s’accepter davantage chaque année, un secret pour bien vieillir
© Fotolia

Qu'est-ce que vieillir ? Vaste question à laquelle Lise Bourbeau apporte une réponse pleine de bienveillance. Car bien vieillir, c'est d'abord prendre soin de soi et savoir s'apprécier.

Voilà un sujet sur lequel je pourrais écrire un livre au complet. Pour ma part, plus je prends de l’âge et plus les gens me demandent comment je fais pour demeurer aussi vive et pleine d’énergie. C’est difficile à dire en quelques mots, car cela ne dépend pas seulement de quelques facteurs. Je vais donc aller à l’essentiel dans cet article. 

Le premier facteur, c’est que nous ne devons pas commencer à penser qu’il faudrait s’occuper de nos vieux jours à 60 ans ou lorsque nous commençons à nous sentir vieux. C’est un processus à commencer le plus jeune possible. Pour demeurer en forme et nous sentir vifs même en prenant de l’âge, nous devons nous occuper de nos trois corps : le physique, l'émotionnel et le mental.

Sur le plan physique, le plus important à mon avis, c’est de boire chaque jour les huit verres d’eau nécessaires à notre corps. En deuxième, faire de l’exercice physique et s’assurer de donner de l’air pur à notre corps. Par exemple, en marchant au moins une demi-heure par jour, au grand air si possible, et au moins quatre ou cinq fois par semaine. Bien sûr, cela est suivi d'une alimentation la plus naturelle possible.

Sur le plan émotionnel : prendre le temps de se demander comment on se sent plusieurs fois par jour. Lorsqu'on vit des émotions (colère, frustration, découragement, tristesse, etc.) s’assurer de se donner le droit d’être humain et d’avoir des difficultés pour le moment. Se donner le droit, s’observer permet de se sentir mieux rapidement et aide également à trouver des solutions. 

Une autre excellente suggestion, c’est d’avoir de la gratitude pour chaque petit moment de bonheur, ce qui arrive à tous plusieurs fois par jour. Terminer la journée en disant MERCI à soi, aux autres et à l’Univers pour ce qui nous est arrivé d’agréable est une excellente habitude à prendre chaque soir. La qualité de sommeil est améliorée comparativement au fait de penser à des choses désagréables avant de nous endormir ou d’écouter notre ego nous faire peur.

Sur le plan mental : tout au long de notre vie, ne jamais cesser d’utiliser notre mémoire et d’alimenter notre corps mental en lisant des livres constructifs et positifs. S’assurer d’avoir des passe-temps qui nous aident à nous calmer et non à nous agresser comme les émissions de télé violentes. 

Je suis certaine que vous avez déjà entendu ces recommandations dans le passé, mais un petit rappel peut être utile à l’occasion. Cependant, toutes ces suggestions ne peuvent vous servir que si vous vous donnez comme mandat de vie d’apprendre à vous aimer et à vous respecter de plus en plus chaque année. Une personne qui ne s’aime pas trouve sans cesse des excuses pour manquer de bien alimenter ses trois corps.

S’aimer c’est se donner le droit d’être un humain, d'avoir des qualités, des défauts, des hauts et des bas, des forces et des faiblesses, des peurs et du courage, des croyances non bénéfiques alimentées par notre ego, des limites, etc. Nous savons que nous acceptons un aspect de nous-mêmes quand nous acceptons ce même aspect chez quelqu’un d’autre. 

C’est particulièrement difficile quand nous ne sommes pas d’accord avec un aspect. Prenons l’exemple que vous ne vous aimez pas quand vous êtes distrait et que vous oubliez quelque chose d’important. Si vous croyez que vous acceptez d’être ainsi, soyez alerte aux situations où une autre personne sera distraite face à quelque chose d’important et causera des conséquences désagréables. Êtes-vous capable de ne pas sentir de colère à ce moment-là ? Même juste un peu ? Pouvez-vous lui donner le droit d’être ainsi, d’être humaine même si vous n’êtes pas d’accord ? 

Vérifiez aussi de quoi vous avez peur pour vous-même et donnez-vous le droit d’avoir encore peur dans ce genre de situation. Soyez conscient que la peur vous envahit seulement parce que vous donnez la permission à votre ego (en général d’une façon inconsciente) de prendre le contrôle de votre mental, ce qui affecte en même temps vos émotions.  

Bien que je mette en application les suggestions physique, émotionnelle et mentale citées plus haut, pour ma part, je suis convaincue que c'est l'acceptation que je viens de suggérer fortement qui est beaucoup plus importante que tout le reste et qu’elle est la cause première de l’énergie et la bonne santé que je continue à conserver tout en prenant de l’âge. 

Pourquoi ? Parce que lorsque nous entretenons des émotions et des peurs, cela prend beaucoup de notre réserve d’énergie et affecte en plus tout le système digestif. Donc, en acceptant nos émotions et nos peurs, ainsi qu’en acceptant les autres, au fur et à mesure, ces émotions et ces peurs ont très peu de temps pour se nourrir de notre énergie. 

Cette dimension spirituelle – qui est celle de s’aimer et s’accepter davantage chaque année – est très puissante et a l’avantage d’avoir un effet rapide sur nos corps physique, émotionnel et mental. 

Lise Bourbeau est fondatrice de l’école Écoute Ton Corps et auteure de 24 livres dont son tout nouveau "La guérison des 5 blessures". Découvrez son site Web et consultez le site www.ecoutetoncorps.com pour plus d’information sur les ateliers de l’école qu’elle a fondée.

Articles du thème Après 50 ans
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte