Famille

Devenez une super grand-mère !

Publié le 23 juin 2016
Grand-mère et petits-enfants, une belle complicité
Grand-mère et petits-enfants, une belle complicité
© Pixabay

Vous venez d'apprendre que vous allez être grand-mère ? Aucun doute, c'est une révolution pour vous. Mais comment vous y préparer et qu'est-ce que cela va changer dans votre vie ? Rencontre avec Dominique Gouteron, auteur de Grand-Mère depuis peu ? Soyez formidable ! .

30 ans après, comment appréhender le retour des biberons, des couches, des poussettes... ? Faut-il se préparer ?
Ce qui est certain, c'est que pour le premier petit-enfant, on est un peu "amateur": on a oublié, les choses ont changé, le couple de parents du bébé n'a pas les mêmes idées que vous. Autant de points d'achoppements possibles... Et surtout la rapidité n'est plus la même : si vos enfants attendent des jumeaux, révisez !

Quel est le rôle d'une grand-mère au sein de la famille ?
Le point fondamental me semble concerner la disponibilité. Une grand-mère est moins pressée, enfin, en théorie... Une grand-mère ne porte pas la charge de l'éducation. Son expérience lui permet de savoir quel est l'enfant à dynamiser, à rassurer, et quel est l'enfant à apaiser, à ralentir. Ce sentiment de compréhension de chacun, doublé d'une responsabilité différente, apporte une forme de légèreté dans la relations à laquelle les enfants sont très sensibles: riant tout bébé devant les mille grimaces et découvertes que vous leur accordez, contents de vous voir arriver le mercredi quand ils sont petits, vous trouvant "cool " à l'adolescence. Et puis, vos enfants vous savent gré de les dépanner régulièrement ou ponctuellement, et celà aide à assurer la bonne entente familiale

Faut-il absolument savoir guérir les maux de nos petits-enfants grâce à des remèdes naturels ou savoir cuisiner les tartes aux fraises mieux que personne ?
Comme indiqué dans le chapitre de mon livre traitant des pédiatres, chaque parent a sa conception de ce que doit faire la grand-mère. N'oublions pas que les gendres et belles-filles ont chacun sa propre histoire et son propre souvenir de sa ou de ses grands-mères. Il me semble que chacune peut faire avec ses goûts, ses compétences, son courage du moment. A moins qu'elle ne veuille compenser ce que la vie moderne n'apporte pas toujours aux enfants: temps pour faire la cuisine, temps pour inventer des histoires ou en lire, temps pour ne rien faire si ce n'est regarder autour de soi !

En tant que grand-mère, ai-je le même rôle d'éducation que les parents ? 
Certes pas ! Sauf si l'on est une grand-mère héroïque qui garde ses petits-enfants à plein temps. Les grands-parents peuvent néanmoins se montrer très fermes sur les règles de politesse et de tenue à table, les enfants l'acceptent très bien… à condition d'avoir commencé tout jeunes.

Ne suis-je plus qu'une grand-mère aux yeux du monde ? Suis-je encore une femme désirable et désirée ?
Pourquoi ne le serait-on pas ? Il suffit de voir le nombre de couples qui se forment tard dans la vie pour en être convaincue ! Là encore, l'expérience est utile : le sourire permanent, les gaffes que l'on  ne fait plus, le style vestimentaire enfin trouvé, la tendresse dans les yeux en parlant de sa famille... Et puis, les petits-enfants apprécient que l'on se coiffe et s'habille pour eux, même si la vieille chemise s'impose avec les bébés !

Quel est le rôle du grand-père ?
Les grands-pères apportent aux enfants la preuve que les hommes ne sont pas toujours débordés ! Ils sont bienveillants le plus souvent et heureux de rattraper le temps perdu, car, souvent, ils se sont relativement peu occupés de leur propres enfants. Et comme ils comprennent enfin ce qu'a été la vie de leur épouse, ils se montrent aussi plus compréhensifs avec elle !

Dominique GOUTERON est l'auteur de Grand-Mère depuis peu ? Soyez formidable ! Les Passagères Editions

Articles du thème Psychologie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte