Enfant : s’ouvrir au monde

Publié le 17 avril 2009 - Mis à jour le 30 novembre 2012

La pub et les marques

« Maman, je veux des céréales Chocotrucs, il y a un jouet Superboy à l’intérieur ! » Et aussi des graisses hydrogénées, beaucoup trop de sucre et d’emballage… Mais les parents sont-ils de taille pour lutter contre Superboy ? Or les enfants regardent la publicité comme s’il s’agissait de n’importe quel programme et ne sont capables de discerner le vrai du faux que vers 8-10 ans.

Des études ont montré qu’à partir de 6 mois, un bébé peut se représenter mentalement un logo. À 2 ans, la reconnaissance des marques se construit (cité dans Achetons responsable !).

Même à réduire l’exposition à la télévision, il reste les affiches, la presse… et le bouche à oreille avec les copains.

En un mot, difficile d’échapper à la pub !

On peut néanmoins faire des séances de « c’est vrai ou c’est faux ? » en regardant la publicité avec son enfant. Dans ce domaine, l’exemplarité est encore le meilleur moyen de faire passer quelques valeurs. Si la vue d’un vêtement siglé ne transcende pas papa et maman, un enfant sera mieux armé pour faire preuve d’indépendance vis-à-vis des marques.

Et ailleurs ?

En Suède, la publicité destinée aux moins de 12 ans est interdite. Pas de publicité pendant les plages horaires des programmes pour enfants. Pas de mise en scène d’enfants ou de leurs héros avant 21 h en semaine et 22 h le week-end.
En Italie, les dessins animés ne peuvent être interrompus par de la publicité.
En Belgique et au Luxembourg, un délai de 5 min sans pub doit être respecté avant et après les programmes jeunesse.

Société de consommation : attention armes massives


S’il y avait une formule magique pour protéger ses enfants des leurres de la société de consommation, elle serait déjà sur tous les blogs de vie au naturel. Hélas, pas de Merlin à l’horizon. Mais les parents ont parfois plus d’un tour dans leur sac.

Voici quelques-unes des astuces pour inciter les enfants à développer leur esprit critique :

Pour expliquer la valeur de l’argent, rien de tel que de parler d’argent. Les comparaisons sont éclairantes : ce jouet représente tant d’heures de travail, tant de kilos de tomates

Donner à son enfant de l’argent de poche et le laisser en disposer librement lui permettra de se tromper et donc d’apprendre à gérer son budget. En France, 61 % des 5-19 ans reçoivent régulièrement de l’argent de poche (cité dans « Achetons responsable ! »). On peut aussi lui montrer qu’on peut profiter de choses sans passer par les circuits classiques de la consommation : seconde main, don, partage.

Plus tard, pourquoi ne pas apprendre à faire plutôt qu’acheter, et à customiser ses vêtements, ses meubles : c’est du recyclage, c’est créatif, c’est du sur-mesure même si ce n’est pas une marque.

Enfin, comme alternative à toutes les fêtes commerciales, on peut célébrer les fêtes anti-consommation : la journée sans TV mais avec plein de jeux en famille, la journée sans achats mais avec des amis, la quinzaine du commerce équitable où on découvre de nouvelles saveurs venues du monde entier…

Une rentrée écolo


À chaque rentrée scolaire, une famille dépense en moyenne 125 à 200 € par enfant en âge d’aller à l’école (source : Confédération syndicale des familles cité dans « Consommons responsable ! »). Premier cheval de bataille : le papier. En choisissant des cahiers et des feuilles en papier recyclé, on utilise 20 fois moins d’arbres, cent fois moins d’eau et 3 fois moins d’énergie. Il est aussi possible d’opter pour du papier FSC ou PEFC, c’est-à-dire issu de forêts gérées durablement. Quelques produits labellisés NF environnement garantissent à la fois le respect de l’environnement et une qualité d’usage correcte. Côté stylos ou feutres, l’encre à base d’eau est à privilégier. Mention spéciale à la collection Begreen de Pilot, à base de plastique recyclé. Pour les gommes, retour au caoutchouc naturel ! Évidemment, pour la plupart de ces fournitures, il faudra renoncer au dernier produit dérivé à l’effigie du héros de bande dessinée…
blog.unbureausurlaterre.com
www.toutallantvert.com
www.consoglobe.com
www.unmondebio.org

Aller plus loin : la simplicité volontaire ?


Les partisans de la simplicité volontaire ne s’embarrassent pas de grands préceptes. Ils passent à l’action, au quotidien et à leur mesure. L’objectif affiché est de vivre plus simplement, en apprenant à se passer de tout le superflu. La cuisine maison retrouve ses lettres de noblesse à partir des produits du potager, les produits d’entretien sont faits maison, bibelots et gadgets électroniques disparaissent progressivement. Si pour certains ce mode de vie peut être ascétique, il n’est pas pour autant synonyme de retour en arrière. Internet fait en général partie de « l’essentiel » de tous ces réfractaires à la société de consommation. Et puis le règne de la quantité laisse place à celui de la qualité. Un mode de vie à partager en famille. Les enfants pourraient bien y trouver des moments de partage (cueillir les tomates, faire le pain, se balader en forêt…) qui valent bien une 18e poupée mannequin…

Le mouvement du colibri


Alors qu’un incendie fait rage et que les animaux de la forêt se laissent gagner par le désespoir, un minuscule colibri s’évertue à jeter sur les flammes les quelques gouttes d’eau que son bec lui permet de transporter. Quand un animal lui fait remarquer l’inefficacité de son action, le colibri répond : « Je sais, mais je fais ma part ». Dans le sillage du penseur humaniste partisan de l’agro-écologie Pierre Rabhi, le mouvement des colibris rassemble tous ceux qui croient à un monde plus simple, où la terre serait respectée et les enfants considérés comme une richesse.

 

Le SEL pour améliorer le quotidien

Échange jardinage contre baby-sitting ou cours d’informatique contre travaux de peinture. Dans les SEL(systèmes d’échange local), une heure de travail a la même valeur pourtous. Grâce à une monnaie fictive, on échange des biens ou des servicesau sein du groupe. Pas besoin d’argent, c’est la solidarité qui prime.

À lire
L’art de la simplicité, Dominique Loreau, éditions Marabout. Un guide pratique pour une vie moins encombrée et pourtant plus belle. Sans aucun militantisme, l’auteur met en avant un véritable art de vivre épuré.

 Retrouvez Nature & Découvertes sur Internet

Nature & découvertes
Articles du thème Mon enfant et moi
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !