Experte

Florence Farina, naturopathe pour les magasins Bio C'Bon

Publié le 3 juin 2010 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Les magasins Bioc'Bon ont développé un concept original : recruter des naturopathes qui, au travers des différents rayons du magasin, répondent aux clients, les orientent dans leur acte d'achat. Nous avons rencontré l'une d'entre elles : Florence Farina. Interview. Consultez également sa sélection de 10 produits bio pour préparer l'été.

Florence Farina, naturopathe pour les magasins Bio C'Bon
Florence Farina, naturopathe pour les magasins Bio C'Bon

Vous êtes naturopathe depuis quand ? Vous travaillez chez Bio c’ Bon depuis combien de temps ?
Actuellement conseillère en hygiène alimentaire, j’ai suivi pendant 2 ans le cursus d'Educateur de santé naturopathe et obtiendrai mon diplôme de praticien naturopathe dans 2 ans. Parallèlement je serai diplômée en endocrino-psychologie au mois de septembre.
Je travaille depuis 1 an chez Bio c' Bon, où je tiens un rôle de conseil aux clients. Ma mission consiste également à effectuer un travail de compréhension et de décryptage d'étiquettes, de marques et des labels afin de dispenser le meilleur conseil et la meilleure information possibles.

Quels sont les 3 conseils, que la naturopathe que vous êtes souhaiterait donner aux lectrices de FemininBio ?
Si vous voulez obtenir des résultats sur votre santé, votre physique et votre vie, il faut mettre en place de nouvelles habitudes et les appliquer en conscience avec patience et ténacité. Il n’y a pas de recette miracle, hélas ! Et lorsque l'on veut rétablir une bonne hygiène alimentaire pour toute sa famille, on doit prendre le temps de choisir avec soin ses aliments et les cuisiner. Lorsque l'on veut être plus serein et maîtriser son stress on doit prendre le temps chaque jour de s'isoler et d’appliquer des techniques de relaxation.

Mais toutes ces choses réclament un temps que la plupart des femmes n’ont pas. Alors pour toutes celles qui ont un planning surchargé, voici quelques conseils à intégrer dans votre quotidien :
Consommer plus d'aliments crus, porteurs de vie, fruits, légumes, graines germées ;
S’oxygéner si l’on a la chance d'avoir un jardin et marcher pieds nus chaque matin dans l'herbe en faisant de profondes respirations.
Retrouver un sommeil naturel sans médicaments et se coucher de bonne heure.
S’exposer le plus possible à l'air et se recharger au soleil.
Et bien sûr, faire de l'exercice physique ! en prenant les escaliers plutôt que l’ascenseur par exemple.

Quand on commence à consommer bio, quels aliments choisir ?
Choisir les aliments proches de leur état naturel, et donc les aliments non transformés comme les fruits et légumes de saison, les graines germées, les céréales complètes en grain, les oléagineux et les œufs. Ce sont en plus les aliments du bio les moins chers ! Néanmoins il faut savoir que les fruits et légumes bio n’ont pas le même aspect visuellement «parfai » des produits de la grande distribution ; ils ont des imperfections en aspect mais certainement pas en goût ! Dans un deuxième temps on peut aller vers les produits de base comme l'huile d'olive, le sel de mer, le sucre intégral qui habituellement subissent de nombreuses transformations, raffinage et ajout d’additifs.

Quelles sont les questions que les clients de Bio c’ Bon vous posent le plus ?
La plupart des questions porte sur l’alimentation à adopter pour être en meilleure forme et prévenir les maladies. Je donne alors les bases de la naturopathie et les clés pour modifier peu à peu les repas. Certains ont des déclics et transforment d'un seul coup toute leur alimentation, sont très contents des résultats et reviennent régulièrement demander des conseils tout en faisant leurs achats.
Nous avons également beaucoup de demandes pour le choix et le conseil en cosmétique. Concernant la santé, ce sont les problèmes articulaires, de transit, de stress et d’insomnie qui reviennent souvent. Beaucoup également cherchent les solutions pour  "nettoyer" leur organisme, et s'alléger. Je remarque aussi beaucoup de demandes pour les problèmes de peaux et de chute de cheveux hommes et femmes confondus. Dans tous ces cas, en plus de compléments alimentaires spécifiques (plantes pour le transit, propolis pour la gorge, etc) on va proposer une hygiène de vie globale, c'est très apprécié, et les personnes reviennent souvent étonnées et ravies du résultat.

Quelles sont les préoccupations des consommateurs (santé, prix,…) ?
Les préoccupations des consommateurs sont surtout liées à l'environnement et à l'empreinte carbone. On a beaucoup de questions sur la provenance des aliments et pas uniquement des fruits et légumes. Cela concerne aussi les céréales, les compléments alimentaires, les produits de la ruche. D'ailleurs, le consommateur bio est de mieux en mieux renseigné. Il sait quelle marque est éthique, quelle marque utilise des additifs superflus, quels cosmétiques ne sont pas totalement bio. Que ce soit pour la santé ou pour l'écologie, les consommateurs de produits bio ont fait un vrai choix. Beaucoup ne fréquentent  pas les supermarchés conventionnels et font vraiment leur course en conscience. Ils n'achètent pas bio à l'aveugle et savent décrypter les étiquettes. Le consommateur bio a compris que l'agriculture biologique a un coût, qu'elle n'est pas subventionnée, et qu'elle préserve l'environnement. Nos clients sont aussi méfiants à l’égard des marques bio que l'on retrouve en supermarché et parapharmacie.

En tant que naturopathe je constate que les clients cherchent à limiter au maximum les médicaments, les vitamines issues de la synthèse, surtout concernant les maux du quotidien et cherchent à améliorer leur santé  par l'alimentation, et les agents naturels. C'est surtout lorsque les personnes ont des problèmes chroniques (constipations, douleurs articulaires, troubles ORL à répétition...) qu'ils commencent à se questionner sur leur hygiène de vie générale. Je vois aussi beaucoup de personnes qui ont en charge un membre de leur famille très invalide ou âgé, et qui cherchent des solutions, des réconforts, et des pistes pour améliorer l'état de la personne qu'ils accompagnent, du coup ils appliquent aussi pour eux mêmes les méthodes qu'on leur donne.
De même concernant les cosmétiques, les clients ne veulent plus s'appliquer des produits chimiques de synthèse et de pétrochimie sur le corps. Toutes les filles qui travaillent dans les magasins Bio c’ Bon ont l’habitude de tester les crèmes et le maquillage et peuvent offrir ainsi un vrai conseil aux clientes.

Consultez sa sélection de 10 produits bio pour préparer l'été

Stéphanie Jarroux
Articles du thème Médecines douces
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !