Grossesse

Pour une grossesse épanouie : mangez savoureux et équilibré !

Publié le 22 mai 2012 - Mis à jour le 4 mars 2014
Delphine est naturopathe et reflexologue. Juriste de formation, elle a exercé le droit communautaire de la concurrence avant de changer de voie pour se consacrer à une profession dont l’être humain, considéré dans son ensemble, est le point central et fondamental. Elle exerce à Versailles et en entreprise.
Tous les conseils nutrition grossesse !
Tous les conseils nutrition grossesse !
© Fotolia

Vous êtes enceinte : c’est le moment de faire le point sur votre alimentation ! La bonne santé et le développement de votre bébé ainsi que le déroulement harmonieux de votre allaitement en dépendent.

Pour une grossesse épanouie : mangez savoureux et équilibré !
Pour une grossesse épanouie : mangez savoureux et équilibré !
Adoptez une alimentation saine
Le placenta ne filtre pas les toxines accumulées dans le corps de la maman, bannissez le tabac (attention au tabagisme passif tout aussi nocif !), l’alcool et les aliments contenant des colorants, additifs conservateurs et autres pesticides.

Préférez les produits frais, de saison et bio dans la mesure du possible, aux plats préparés du commerce et aux pâtisseries industrielles.

Mangez de tout !
Seule une alimentation variée permettra d’apporter tous les nutriments nécessaires à la croissance de votre bébé et d’éviter les surcharges.

  • Les protéines sont le matériau de construction des tissus du bébé (squelette, muscles, cellules). Alternez viande, poisson, œufs mais aussi légumineuses et céréales complètes.
  • Les lipides forment la structure des membranes des cellules. Essentiels au développement cérébral et nerveux du bébé, ils permettent aussi le transport des vitamines dites liposolubles (A, D, E, K). Consommez des huiles végétales vierges première pression à froid (colza, olive, carthame, tournesol, noix…) pour les acides gras essentiels ainsi que des poissons gras et du beurre ( pas plus de 20 gr/jour ) pour la vitamine A,  importante pour le bon développement de la vision.
  • Les glucides sont la principale source d’énergie du fœtus. Privilégiez les sucres dits «lents» : du pain, des céréales et des féculents. A consommer complets ou semi-complets.
  • Le calcium permet la construction osseuse et assure la solidité des dents. Il est présent dans le lait et les produits laitiers bien sûr mais aussi dans les amandes, les légumineuses, les algues, les légumes verts (brocolis en particulier, épinards, fenouil, betterave), les fruits secs.
  • Le fer est indispensable au transport de l’oxygène. Les besoins en fer augmentent considérablement au cours de la grossesse. Très présent dans la viande rouge on le trouve aussi dans le foie, les huitres, les céréales complètes (avoine, seigle, quinoa) et les légumes verts, sans oublier le cacao ! Attention : l’absorption du fer est facilitée par la vitamine C (présente dans les fruits)  mais limitée par le thé et le café forts.
  • Les vitamines à consommer quotidiennement grâce aux fruits et légumes crus et cuits. Ils vous permettront également d’éviter les petits soucis de transit intestinal. Consommez les mûrs et de saison. Pensez aux graines germées (bio) très riches en enzymes, vitamines et minéraux.
     

Bon à savoir : pour éviter les risques de listériose, les graines germées doivent être bio, et faites « maison » dans des conditions d’hygiène irréprochables: rinçage quotidien du germoir (éviter la terre cuite), pas de stagnation d’eau et lavage des mains au savon avant de toucher les germes.
 - La vitamine B9 (le fameux acide folique) essentielle pour la formation du système neurologique et la soudure de la colonne vertébrale ainsi que la production des globules rouges du bébé. On la trouve dans la levure, les légumes à feuilles vertes (cresson, pissenlit, chou vert, salade, avocat), le foie.
- La vitamine D permet la bonne construction du squelette du bébé et la solidité de celui de la maman, car elle favorise l’absorption du calcium et sa fixation sur les os. Elle est en grande partie synthétisée par l’organisme lors de l’exposition à la lumière solaire mais est aussi présente dans les poissons de mer gras.

Mangez avec plaisir, lentement, en savourant « de tout un peu, un peu de tout »  et en veillant simplement à ce que votre prise de poids soit harmonieuse et se situe entre 10 et 14 kg.

Que boire ?

  • Seule boisson indispensable : l’ EAU pure et peu minéralisée (Volvic, Mont Roucous, Montcalm, Rosée de la Reine) elle vous permettra de lutter contre les infections urinaires et la constipation.
  • Prudence avec l’eau du robinet dont la composition varie d’une région à l’autre.
  • Pensez aux infusions douces : mélisse, lavande, fleurs d’oranger, ortie, framboisier ( à partir du 7ème mois, parce que c’est un tonique utérin qui peut provoquer des fausses couches).

Attention : une trop grande consommation de café et de thé empêche la bonne assimilation des minéraux.

En cas de nausées

  • Sortez marcher et prenez l’air le plus souvent possible.
  • Prenez 6 à 8 gélules par jour de poudre de racine de gingembre (en pharmacie).
  • Essayez les remèdes homéopathiques suivants en demandant conseil pour déterminer lequel vous convient :  Nux vomica 5 CH, Ipeca 5CH, Ignatia 5 CH, Cocculus 5CH, Sepia 9 CH, Symphoricarpus 5 CH.
  • Ne sautez pas de repas mais fractionnez les.
  • Faites des repas légers (sans graisses cuites).
  • Préparez une infusion de fleurs de mélisse (15 gr par litre d‘eau) ou de graines de fenouil 30 gr/litre.
  • Buvez de l’eau citronnée.
  • Respirez un peu d’huile essentielle de menthe poivrée.

Fatigue passagère
Utilisez la spiruline : petite algue verte très tonique, concentré de protéines, vitamines et de minéraux !
Pour un coup de fouet : le plasma de quinton : de l’eau de mer à concentration physiologique et contenant tous les oligo-éléments nécessaires pour régénérer l‘organisme.
Le saviez-vous ?
Le goût du bébé se forme déjà in utero, certaines molécules supportant ce goût étant capables de passer la barrière placentaire. La diversification alimentaire sera donc plus aisée et plus agréable pour un bébé dont la maman aura eu une alimentation très variée durant sa grossesse et son allaitement !

Aliments à éviter

  • Les aliments industriels, dénaturés.
  • Les sucres et sucreries en excès : sucre blanc, confiseries, pâtisseries industrielles et de façon générale tout ce qui est trop sucré.
  • Les viandes trop grasses et peu cuites (mouton, porc) car risque de toxoplasmose; cuites au barbecue.
  • Les crudités et les salades mal lavées.
  • Les matières grasses hydrogénées, les margarines, les huiles raffinées, les fritures.
  • Les fruits de mer, coquillages, poisson crus.
  • Les charcuteries (sauf le jambon blanc).
  • Le lait cru et ses dérivés.
  • L’alcool.
Articles du thème Ma grossesse au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par evalina06 le 28 mai 2012 à 06h55
manger pendant la grossesse: lire: l'alimentation ou la troisiè

A lire absolument pour ceux qui s?intéressent à l?alimentation, surtout pendant la grossesse :
L'ALIMENTATION OU LA TROISIÈME MÉDECINE
(LIVRE DU DR JEAN SEIGNALET)
ce qu'il recommande est le contraire de ce que recommande la médecine universitaire/officielle: pas de laitages, pas de céréales, manger cru - même viande et poissons: pourtant le mieux pour la santé de la maman et du bébé; mais attention, il faudrait mieux d?abord lire ce livre et s'y habituer lentement, le mieux déjà avant la grossesse, et puis manger des produits frais et de bonne qualité = bio/raisonné;
ma 1ère grossesse j'ai mangé comme il faut officiellement: moi je prends 20 kg - le bébé pèse 3 kg, mesure 49 cm;
ma 2ème grossesse j'ai mangé à 50% d'après Seignalet: moi je prends 10 kg - le bébé pèse 4,5 kg, mesure 54 cm! et on est en pleine santé;

Par Aurore B. le 8 septembre 2013 à 18h09
Grossesse quand on est végétalienne... ?

Bonjour, je suis végétalienne, mon mari et moi même envisageons de faire des enfants. Mon alimentation est-elle sans risque pour la santé du bébé, et la mienne ? Comment équilibrer au mieux mon alimentation pour recevoir tout ce qui est nécessaire à la grossesse, puis à l'allaitement ? Est-il possible de faire un article à ce sujet ?

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte