Psycho

Jalousie au travail: comment en finir?

Publié le 19 septembre 2017 - Mis à jour le 20 septembre 2017
© Unsplash.com/Tim Gouw

Complimenté(e) sur son travail ou regardé avec plus de mansuétude que vous, votre collègue vous insupporte. Vous ne pouvez vous cacher à vous-même que vous jalousez son aisance. Comment pouvez-vous réagir face à ce sentiment? Que se passerait-il si un jour les rôles s’inversaient et que deviez être jalousé(e) à votre tour?

Les jalousies

La jalousie est une notion, un ressenti que l’on découvre très tôt dans la vie. Chez le jeune enfant, il y a le désir d’avoir ce que possède les camarades. Qui ne se souvient pas d’une crise de jalousie pour avoir la même trousse que son camarade ? Le même vêtement, ou encore trouver qu’untel avait plus de droits que vous ? C’est bien parce que vous savez consciemment ou pas qu’il s’agit d’un caprice qu’il est difficile de dire à son meilleur copain : "Tu comprends, je suis jaloux de …". La seule jalousie qui semble pouvoir être verbalisée auprès des proches est la jalousie amoureuse. Votre ami(e) part en week-end avec des copains, vous craignez qu’il/elle fasse des rencontres. Vous éprouvez alors un sentiment de jalousie, vous vous sentez de partager ce sentiment négatif avec votre meilleur(e) ami(e).

Ce sentiment de jalousie ne concerne pas que les relations amoureuses, il peut également avoir des conséquences dans le monde du travail et avoir un impact sur le bon déroulement des relations humaines.

En effet, combien de grandes sociétés ou de plus petites PME constatent que des services entiers déclinent à cause de mauvaises relations entre les employés. On challenge tout le monde en mettant en place le fameux entretien d’évaluation qui requalifie ou disqualifie votre travail, mais aussi votre personne. Stagnation ou augmentation de salaire et/ou de grade. Force est de constater qu’on ne peut malheureusement pas plaire à tout le monde. La hiérarchie va regarder dans le cadre des commerciaux leur chiffre d’affaire, le tout sur un tableur froid, sans prendre en compte l’impulsion donnée qui permet de créer l’osmose nécessaire à une équipe pour gagner ensemble.

De votre côté, vous faites "la passe décisive" qui permet la victoire mais personne ne le reconnaît, on ne vous fait pas le moindre compliment. Pourtant vous avez été la deuxième personne, et même sans doute l’artisan de la victoire. C’est bien de cette absence de reconnaissance du travail accompli en équipe que nait souvent la jalousie.

Il y aura toujours une ou un collègue qui évoluera comme un poisson dans l’eau qui saura s’exprimer, se valoriser, il s’agit de ceux que l’on surnomme "les chouchous du boss". Vous acceptez l’idée que vous ne les supportez plus !

Un ressenti issu du souvenir d’enfance

Il faut au plus vite commencer à chasser ce ressenti de votre esprit, car au fur et à mesure votre jalousie va grandir. Elle peut aussi laisser place à la haine et à toute la batterie de sentiments amers qui existent. Laissez la jalousie vous envahir sans la combattre c’est ouvrir la boite de pandore de ressentiments les plus profonds. Rapidement, le film de votre vie va se projeter dans votre présent. Vous allez rouvrir des plaies lointaines qui ont façonnées votre existence. Vous le ou (la) pensez meilleur(e) que vous, n’étais-ce pas le sentiment que vous aviez enfant pendant les vacances quand vos cousins et vous étiez réunis, que vous entendiez que votre cousine était première de la classe, que dès l’instant où vous aviez entendu cela vous n’aviez plus envie de l’approcher ? Que vous sentiez votre mère distante après avoir fait de telles louanges sur cette cousine ?

Etre jaloux est profondément douloureux. Si le sentiment semble loin d’être noble, il reste humain. Il ne se partage que très peu, il est souvent vécu dans une grande solitude ou dans une relative intimité, ce qui renforce son caractère déplaisant.

Comment vous en débarrasser ?

En face de cette montagne qu’est la jalousie se trouve la montage de la responsabilité. Plus vous grimperez sur la montagne de la responsabilité, plus vous descendrez mécaniquement de la montagne de la jalousie. Il faut également l’accepter pour ne pas en avoir honte et pouvoir dès lors affronter votre rapport à la jalousie.

Si vous vous sentez jalousé(e) cela vous semble la plupart du temps incroyable. Il n’est pas inintéressant de vous poser la question de savoir pourquoi, sans fausse modestie. Il faut réfléchir sérieusement à ce qui pourrait susciter de la jalousie. Quel est votre comportement ? Pensez-vous trop parler de votre vie personnelle ? Prenez-vous de leur nouvelle et vous intéressez-vous à leurs demandes ou aux signes qu’ils vous envoient ? Veulent-ils vous voir en dehors du travail ? Il s’agit-là d’une sollicitation qui peut être acceptée ou refusée, mais il est important de décoder le sens de cette demande. Avez-vous le sentiment d’avoir besoin d’être toujours la numéro 1 ? Pensez-vous être assez humble ? Voici quelques questions que vous devez vous poser. Ces dernières vous permettront d’en imaginer d’autres et de vous remettre en question. Quand vous vous sentez jalousé, montrez-vous intéressé par la personne qui vous jalouse, demandez-lui son avis sur votre travail ou votre idée, associé(e) le (la) à votre travail. Si vous découvrez que cette attitude ne porte pas ses fruits, il faut alors penser à vous protéger de ce-cette collègue. Vous ne devez pas pâtir d’un comportement nocif ou toxique à votre encontre. Vous ne devez pas subir pour les autres, ni épouser leurs malheurs. Il serait malsain de le (la) soulager au prix d’un malaise récurent et envahissant. Vous devrez alors en référer à votre direction des ressources humaines ou à votre référent dans l’entreprise.

Se poser les bonnes questions permet de faire un point et de savoir d’où vient cette jalousie – qu’elle se manifeste dans la sphère personnelle ou professionnelle. Elle vient souvent d’un déficit de confiance en soi. Lorsqu’on en est victime, le dialogue est toujours un moyen de dissiper les malentendus et d’apaiser les relations.

Cet article a été rédigé par Rodolphe Oppenheimer, spécialisé en TCC et membre de l'association française de thérapie comportementale et cognitive. Plus d'infos sur www.rdvpsy.fr

Articles du dossier Parlement du Féminin 2017: toute l'actu autour du bien-être au travail
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !
A lire aussi