Notre potentiel, un trésor insoupçonné

Publié le 5 janvier 2012 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Beaucoup de femmes ne sont pas encore bien conscientes de la richesse tout à fait unique qu’elles détiennent, comme de leur potentiel et de leur capacité à contribuer à la création de valeur et à l’évolution de l’humanité.

Notre potentiel, un trésor insoupçonné

Beaucoup de femmes ne sont pas encore bien conscientes de la richesse tout à fait unique qu’elles détiennent, comme de leur potentiel et de leur capacité à contribuer à la création de valeur et à l’évolution de l’humanité.

Cependant, en moins d’un siècle, nous avons fait un saut en avant plus important que pendant des milliers d’années. La femme est sortie de son confinement, là où elle a pu le faire, pour devenir cocréatrice de valeurs et de richesses pour les nations, en collaboration avec l’homme. Mais je vous invite à ressentir aussi ce que vous éprouvez pour les femmes encore si nombreuses sur cette planète, en position de soumission et en souffrance. Cette moitié de l’humanité qui, en si grande partie, est non acceptée pour ce qu’elle est réellement, mérite que nous nous donnions toutes la main pour les aider à se créer une vie digne.

Il est donc primordial que nous sachions qui nous sommes. Chacune d’entre nous doit savoir qu’elle est une force de vie extraordinaire, qu’elle est pur potentiel. Chacune est naturellement belle en acceptant et en laissant rayonner les richesses qu’elle a au fond d’elle. Notre intuition et notre pragmatisme font de nous les inspiratrices qui ouvrent des voies nouvelles. Il faut que chacune d’entre nous soit bien consciente qu’elle détient une intelligence naturelle, à l’instar de tous les hommes, avec ses 100 milliards de neurones, dans la mesure où sa peur et ses émotions ne lui coupent pas l’accès à son potentiel. Nous n’avons donc aucune raison d’entrer en compétition avec l’homme ou de l’imiter. Il suffit d’être ce que nous sommes, non pas en réaction, mais dans l’affirmation. Ainsi nous créerons, avec l’homme, un monde meilleur.

Vois l’homme comme ton alter ego, cet être ni supérieur ni inférieur, mais à la fois différent et, au fond, pareil. N’aie jamais peur de lui, mais sois lucide et cultive la sagesse. Ne sois en rien complice dans ce qui, ensuite, pourrait te faire souffrir. Cultive le discernement et sache que pour aimer, il faut commencer par soi d’abord. Je ne parle ni d’égoïsme ni de narcissisme, mais d’amour et de générosité bien à leur place pour toi. Ils représentent la base pour donner de l’amour vrai. Ils te confèrent un sentiment de richesse qui évite à tout moment de confondre dépendance et amour. Pour autant que tu en aies besoin, entraîne-toi et vois-toi d’un œil nouveau. C’est en t’aimant et en te respectant que tu réunis les meilleures conditions pour créer avec l’homme, dans la complémentarité, la réalité de demain.

Que tu sois ou non porteuse de responsabilités dès aujourd’hui, regarde bien comment tu peux agir, réorienter et faire évoluer les choses pour préserver la vie sur terre. Développe toujours une vision globale pour chaque situation, en incluant tous les effets et les effets des effets. Si tu te vois en victime, dans le cadre de ta vie professionnelle, sociale ou familiale, sors de là dans l’affirmation, pas dans la frustration et la réaction. C’est un acte de vie qui te grandira et te fera abandonner ce qu’on appelle les bénéfices secondaires, des avantages que la victime trouve parfois à rester passive et à chercher le réconfort dans la complainte. Cela ne veut pas dire de tout casser n’importe comment en faisant la révolution. Je parle d’évolution.

Je dédie ce passage à tous les lectrices et tous les lecteurs de FeminBio. Avec tous mes vœux de pleines réalisations pour l’année 2012.

Extrait de Now or Never, l’urgence d’agir
Edel Gött est spécialiste en leadership éthique.

Lire l'interview  d'Edel Gött

Pour aller plus loin :
recherches-et-evolution.com
now-or-never-lelivre.com
the-planetary-week.ning.com

Edel Gött
Articles du thème Développement personnel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par lunazen le 5 février 2012 à 19h48
A lire

Très bel article ! A lire par toutes les femmes !

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !