Développement personnel

Ressentez-vous souvent de la frustration ?

Publié le 14 janvier 2016
La frustration est une émotion de réaction à une situation bloquée.
La frustration est une émotion de réaction à une situation bloquée.
© Fotolia

La frustration peut surgir à tout moment, c'est une réaction émotionnelle face à un bloquage, une opposition. Elle peut être très forte et nous ronger de l'intérieur. Alors que faire pour ne pas se laisser emporter par ces émotions négatives ?

Depuis la création de l’école Écoute Ton Corps, j’ai pu observer que pour la majorité des gens avoir des attentes est la source la plus importante de frustration, d’émotions et de stress.
Pourquoi avons-nous autant d’attentes ? Parce que nous ne nous aimons pas assez. Moins nous nous aimons, plus nous recherchons l’amour des autres.
Pourtant, il est légitime d’avoir des attentes uniquement quand quelqu’un s’est engagé par une promesse verbale ou écrite. Combien de fois a-t-on entendu quelqu’un se mettre en colère en disant : « Je t’ai dit hier que tu devais faire cela aujourd’hui. Pourquoi ne l’as-tu pas fait ? » Et l’autre de répliquer : « Tu m’as dit ce que tu voulais, je t’ai entendu, mais je n’ai jamais dit que je le ferais ». Dans cette situation, une personne a donné un ordre, l’autre l’a ignoré. Pour qu’il y ait une vraie entente et un engagement, la personne faisant une demande doit vérifier si l’autre l’a bien entendue et si elle est d’accord d’y répondre.
Les gens en général présument qu’ils sont en droit d’avoir des attentes. On s’attend à ce que nos enfants soient respectueux et reconnaissants, à ce que notre conjoint ou conjointe se souvienne de notre anniversaire, prépare les repas, baisse le siège de toilette, etc. On s’attend aussi souvent à être servi rapidement dans un magasin ou au restaurant. Y a-t-il eu des ententes claires entre les personnes ? En général, non. 
Les ententes sans engagement précis peuvent également générer beaucoup d’émotions. Un couple peut s’entendre sur le fait de vouloir un enfant. Cependant, s’ils ne définissent pas qui fera quoi en tant que parent, ils risquent d’avoir bien des surprises. Nous pouvons aussi ressentir de la colère et de la culpabilité envers nous-mêmes lorsque nous ne tenons pas nos promesses p.ex. de faire au moins une heure d’exercices aux deux jours. 
Voilà donc différents exemples où les attentes sont source d’émotions – colère, frustration, désappointement, agressivité, impatience. Aussitôt que vous vivez des émotions, demandez-vous si vos attentes envers la personne, la situation ou vous-même sont légitimes. Quand la réponse est non, respirez profondément et prenez-en conscience. Qu’il n’y ait pas eu d’entende par manque d’habitude ou parce que c’est impossible dans certaines situations, il est utile de l’identifier comme la source de vos émotions pour pouvoir en prendre la responsabilité.
Lorsque vous êtes confronté à des personnes qui oublient facilement leurs ententes et même leurs engagements, je vous recommande d’appliquer la technique du miroir. Pour cela, vous vérifiez de quoi vous accusez l’autre dans sa façon d’ÊTRE et ensuite vous regardez à quel moment il vous arrive d’ÊTRE ainsi. Cette technique est bien expliquée dans l’atelier Être Bien de l’école Écoute Ton Corps et dans la plupart de mes livres.
Dans le cas où vous auriez de la difficulté à vous engager, c’est possiblement parce que vous avez aussi de la difficulté à vous désengager. Souvenez-vous qu’il est beaucoup plus sage d’apprendre à s’engager, quitte à se désengager parfois, que de ne jamais s’engager. Pourquoi ? Parce qu’il ne peut y avoir une bonne relation sans engagement, tant au plan personnel que professionnel. Imaginez un patron qui ne s’engage pas à payer tel salaire à ses employés et ceux-ci qui ne s’engagent pas à effectuer telles tâches ou à arriver à telle heure ! Rien ne fonctionnerait, n’est-ce pas ? Il en est ainsi pour toutes les relations. L’engagement donne une direction. 
Le dernier conseil que je puisse vous donner, c’est d’apprendre à vous aimer davantage, c’est-à-dire à accepter ce que vous êtes à chaque instant, surtout quand vous n’êtes pas d’accord avec votre façon d’être. Donnez-vous le droit d’être humain, d’avoir des faiblesses, des peurs et des blessures. Ainsi vous aimerez les autres de la même façon et je peux vous assurer qu’en conséquence vous aurez beaucoup moins besoin de rechercher l’amour à l’extérieur de vous. 
 
Lise Bourbeau est fondatrice de l’école Écoute Ton Corps et auteure de 24 livres dont son tout nouveau "La guérison des 5 blessures". Découvrez son site Web à www.lisebourbeau.com et consultez le site www.ecoutetoncorps.com pour plus d’information sur les ateliers de l’école qu’elle a fondée.
Articles du thème Psychologie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par sneeze1 le 28 janvier 2016 à 16h25
Aimer soi-même

Dans notre société qui veut qu'on soit fort, courageux, aimer les challenges, les peurs sont signes de faiblesses. Et les résultats ne sont que des blessures intérieures. Et c'est un peu le cas de nombreux de nous, j'en fais malheureusement partie.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte