Phyto

Anti-stress : choisir les bons extraits de plantes par le Dr Eric Lorrain

Publié le 19 mars 2013
Curieuse de tout, piquée d'écriture. Ex-responsable édito de FemininBio, blogueuse empathique aimant raconter la vie des autres @parisbylight.
L'aubépine est cardio-tonique, cardio-protectrice et sédative
L'aubépine est cardio-tonique, cardio-protectrice et sédative

Les principes actifs naturels des plantes peuvent nous aider à lutter contre le stress. Encore faut-il choisir la bonne plante... et le bon extrait, comme nous l'explique le Dr Eric Lorrain.

Les propriétés des plantes sont connues depuis des millénaires. Pourtant aujourd'hui, les vrais traitements qui marchent, à base de plantes, sont bien loin des remèdes de grands-mères. Le Dr Eric Lorrain, phytothérapeute, insiste sur l'importance de choisir le bon extrait de plantes, afin que les molécules y soient présentes et actives. 

L'avènement, depuis environ 15 ans, des Extraits de Plantes fraiches Standardisés (EPS) ou Phytostandards, a révolutionné la phytothérapie : "On est passé de la "plante tisane" à la "plante médicament" dans laquelle les principes actifs sont tous représentés, bio-disponibles et exercent leur plein effet." indique le Dr Lorrain. Car il ne s'agit pas de vouloir éviter les "vilaines molécules de synthèse" à tout prix, mais bien de les remplacer par des principes actifs et utiles de plantes, qui donnent des résultats reproductibles et standardisés. 

Cette démarche est celle de la phythothérapie clinique individualisée. Les Phytostandards sont disponibles en pharmacie avec la garantie du respect de la réglementation et du conseil du pharmacien associé. À ce jour, 55 plantes sont disponibles sous forme d'EPS. 

Ces EPS existent :
- Liquides, dans une solution glycérinée qui contient les principes actifs
- En gélules ou comprimés, avec les mêmes extraits. 

La bonne plante, le bon effet 

Afin de définir le traitement qui vous est adapté, analysez d'abord la nature de vos troubles. 

Vous avez des troubles anxieux

Aubépine : cardio-tonique, cardio-protectrice et sédative. Elle est efficace lorsque les somatisations concernent le cœur (palpitations). 

Passiflore : sédative. Lorsque les somatisations sont généralisées. 

Valériane : anxiolytique, hypnotique, myorelaxante. Efficace contre les contractures musculaires, l’angoisse et les états de rumination anxieuse.

Mélisse : antispasmodique de la sphère abdominale (intestinale notamment), sédative. Très utile en cas de symptômes digestifs.

Griffonia : précurseur de la sérotonine. On l'utilise dans les états nerveux de fin de journée avec problèmes d'endormissements. Associée à la passiflore, elle aide les hyperactifs qui ont envie de sucre le soir, besoin excessif de faire du sport, qui ont des dépendances (alcool, tabac, troubles du comportement alimentaire, jeux etc.).

Vous avez des troubles du sommeil depuis quelques jours

- Passiflore : plante d'entrée de l'anxiété. Elle est très indiquée pour l'hyperactif anxieux qui extériorise sous forme d'hyperactivité. Ce type de personnes a souvent des problèmes d'endormissement qui mènent à l'épuisement. 

- Aubépine : on l'utilise pour un stress réactionnel, récent, qui est lié à l'hyperémotivité et qui se traduit par des palpitations, des oppressions thoraciques. 

Ces deux plantes peuvent être prises séparément ou en association (existe sous forme de comprimés prêts à l'emploi). 

Pour les enfants, dès la naissance, les EPS sont bien adaptés car ils ne contiennent ni sucre, ni alcool. On retient l'association Passiflore-Mélisse, véritable "Spasfon® naturel", très efficace dans le traitement des coliques du nourrisson et dans les états anxieux de l'enfant. 

Vous avez des troubles du sommeil depuis longtemps

- Valériane : indiquée dans les troubles du sommeil avec rumination anxieuse. 

- Eschscholtzia : LA plante du sommeil. Associée à la valériane, elle rééduque le sommeil grâce à son action sédative.

Vous avez des troubles de l'humeur

- Griffonia : pour tous les troubles de l'humeur, c'est une plante généraliste. 

Millepertuis : c'est l'antidépresseur le plus connu. À utiliser uniquement sur prescription médicale et pour une dépression significative. Son usage peut être contre-indiqué en association avec d'autres médicaments. 

Mucuna  : précurseur de la dopamine, cette plante est reconnue pour aider au traitement des dépressions dopaminergiques, du syndrome des jambes sans repos, dans le TDAH (Trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité), et dans la maladie de Parkinson. 

- Rhodiole : plante adaptogène et antidépressive, elle est conseillée pour le syndrome d'épuisement en agissant sur la dopamine, et améliore les troubles cognitifs. 

Vous avez des troubles de l'adaptation 

Ginseng : antiasthénique, stimule les capacités physiques et intellectuelles. C'est LA plante adaptogène. Elle améliore l'adaptation physique et psychique, renforce le système immunitaire et le métabolisme. 

Cassis  : anti-inflammatoire, chondroprotecteur, participe à la relance surrénalienne. Utile en cas de grand épuisement, d'exposition à des stress répétés. 

Gingko : vasodilatateur et neuroprotecteur. Le gingko régule l'axe corticotrope et agit sur les conséquences cognitives de l'humeur et de la dépression (problème de mémoire et de concentration). Il améliore la protection vasculaire et oxygène le cerveau. 

Réglisse : véritable "cortisol naturel", la réglisse prolonge la durée de vie du cortisol fabriqué par les glandes surrénales. Cette plante est indiquée en cas de tension très basse, dans les états inflammatoires.

Le bon dosage 

Il y a 3 niveaux de posologies possibles :

- En traitement d'entretien en cas de stress chronique : 1 à 2 cuillères à café par jour (1 à 2 ml / 10 kg / jour chez l'enfant). Ce traitement peut durer 2 ou 3 mois.

- En traitement d'attaque pour des symptômes plus forts : 3 à 4 cuillères à café par jour (3 à 4 ml / 10 kg / jour chez l'enfant). Ce traitement dure 8 à 15 jours maximum.

- En traitement de charge pour les troubles anxieux sévères et en sevrage des somnifères : 5 à 6 cuillères à café par jour (5 à 6 ml / 10 kg / jour chez l'enfant). Ce traitement est à prendre pendant 2 à 4 jours maximum.

Important : les situations complexes nécessitent une évaluation des besoins par un professionnel de santé formé à la phythothérapie. Pour plus d'informations, contactez l'IESV.

Le Dr Eric Lorrain est président de l'IESV , phytothérapeute et chargé d'enseignement DIU Phythothérapie de Clermont-Nantes, et de  Lyon-Marseille. 

Auteur de "Cent questions sur la Phytothérapie", à paraitre aux éditions La Boétie (4 avril 2013)

Articles du thème Stress
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par shateena le 22 mars 2013 à 14h30
Valériane et Mélisse

La Valériane est particulèrement efficace comme le dit l'article lors d'angoisse et de panique, surtout quand ces dernières ont un impact sur la qualité de notre sommeil. Je prend de la valériane en teinture mère une pression le soir avant de dormir afin d'obtenir un sommeil paisible et surtout réparateur. Je la prend également en journée lors de stress ou de surménage professionnel. Je pense commencer la teinture mère de mélisse car ces problèmes de stress engendrent très souvent des symptômes digestifs très désagréables.

Par vivelesplantes le 10 juin 2015 à 10h35
Problème digestif

Bonjour,
Vous avez le séné pour les problèmes de digestion ou encore le psyllium, je m'en procure souvent sur le site ruedesplantes.com ils ont pas mal de chose sur ce sujet

Par Struckstars le 31 mai 2016 à 18h16
La santé par les plantes

Depuis 2 ans aujourd'hui je ne me soigne plus que par les plantes en phytothérapie. Je ne savais pas que le cassis participait à la "relance surrénalienne". Merci pour l'info ;-)

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte